Boitiers

Test Midgard de Xigmatek

Un bon boitier doit répondre à plusieurs critères. Il représente le premier contact avec un ordinateur. A l’instar du monde automobile, son design permet d’identifier  le caractère du matériel présent qu’il soit sportif, docile, orienté vers le Home cinéma ou la bureautique.

Le schéma traditionnel utilise un flux d’air de l’avant à l’arrière, entretenu par des ventilateurs. Qui dit flux d’air, dit aussi poussière et le besoin de protéger le matériel n’est pas une question secondaire. Enfin, un boitier va accueillir une multitude de composants. L’installation et l’organisation interne sont aussi des critères à considérer car une architecture mal pensée peut entraîner des incompatibilités entre le matériel, des fixations hasardeuses sujettes aux bruits ou encore des  incohérences dans le refroidissement.

Le Midgard de Xigmatek est un boitier moyen tour proposé aux alentours de 60 € sur notre comparateur de prix. Son design marie à la fois un aspect sportif et sobre. Son architecture et son système de refroidissement le destinent à prendre en charge une plateforme musclée avec des besoins importants de refroidissement.

Pour cela, sa face avant est équipée de grilles d’aération avec filtres anti-poussières tandis que les panneaux latéraux et le capot offrent plusieurs orifices d’aération et des fixations pour des ventilateurs additionnels. Cet ensemble se complète avec  une architecture interne compartimentée et deux ventilateurs à LED réglables manuellement.

Midgard, les présentations

Il prend place dans un emballage aux dimensions de 55,5 cm x 57,5 cm x 25,5 cm. La documentation technique et le carton sont recyclables tandis que le produit est conforme à la directive RoHs, ce qui est une obligation pour une commercialisation en Europe. Le pastique utilisé pour sa protection est du Polystyrène.

Carton d'emballage

Le Midgard est un boitier tour de 210 x 510 x 478 mm pour un poids de 9,2 kilogrammes. Il exploite un châssis en acier SECC de 0,7 mm et propose 5 emplacements 5,25 pouces (1 convertible en 3,5pouces) et 5 emplacements 3,5 pouces internes compatibles 2,5 pouces. Les formats de cartes mères pris en charge sont l’ATX, le Micro-ATX et le Mini-ITX.

Boitier Midgard de Xigmatek

Son look repose sur une couleur générale noire. La façade avant, en plastique, propose une forme agréable avec des bords arrondis. Chaque cache des emplacements 5,25 pouces est une grille d’aération enrichie d’un filtre anti poussière.

une grille d’aération enrichie d’un filtre anti poussière

Ces derniers ne sont malheureusement pas facilement accessibles et complexe en enlever. Le ventilateur interne avant est protégé de la même façon.

Le ventilateur interne avant est protégé de la même façon.

Xigmatek a différencié la connectique avec 2 ports USB, un port eSATA et 2 prises Audio en façade, et les boutons Power/ Reset et LED de mise sous tension et d’activité du disque dur sont placés sur le haut. Il faudra donc se baisser pour connecter une clé USB.

les boutons Power/ Reset et LED de mise sous tension et d’activité du disque dur sont placés sur le haut

Chaque panneau latéral est équipé de deux ouvertures d’aération. Nous avons obtenons ainsi des aérations au niveau de la cage à disque dur, des ports PCI et du processeur. Il est possible de compléter le refroidissement avec l’ajout de ventilateurs additionnels sur le panneau latéral gauche.

Le haut reprend la philosophie de la face avant avec une grille légèrement bombée.

Haut du boitier Midgard

Elle cache deux emplacements supplémentaires pour ventilateurs de 120 mm ou 140 mm. Elle utilise de simples attaches en plastique qui la consolident au châssis. Leur accès nécessite d’enlever les deux panneaux latéraux.

Elle cache deux emplacements supplémentaires pour ventilateurs de 120 mm ou 140 mm. Elle utilise de simples attaches en plastique qui la consolident au châssis. Leur accès nécessite d’enlever les deux panneaux latéraux.

Le panneau de gauche propose une ouverture face au processeur avec fixation pour ventilateur de  80, 92, 120 et 140mm et une ouverture face au port PCI avec la possibilité d’installer un ventilateur de 120 ou 140 mm.

Panneau latéral gauche

De l’autre côté, nous retrouvons aussi deux grilles en forme de nid d’abeille situées face à la cage à disque dur et à l’emplacement du socket sur la carte mère.

Panneau latéral gauche

A l’arrière, le bloc d’alimentation est placé au bas du boitier, 7 emplacements PCI accompagnement 4 orifices dédiés à l’utilisation d’un système de refroidissement de type Watercooling. Le ventilateur de 120 mm fourni est protégé derrière une grille toujours à la structure de nid d’abeille. Elle est conçue pour être compatible avec d’autre format à savoir  80,  92 mm et 140 mm.

Face arrière du Midgard

Enfin, le Midgard repose sur 4 pieds siliconés. Le système d’aération dédié au bloc d’alimentation est protégé par un filtre anti poussière extractible tandis que le centre du boitier peut être équipé d’un ventilateur de 120 ou 140 mm.

Dessous du Midgard

Les deux ventilateurs de 120 mm livrés s’accompagnent d’un potentiomètre manuel placé sur un bracket. Il tire son alimentation d’une simple prise Molex et permet de régler la vitesse de trois ventilateurs en simultané.

potentiomètre manuel placé sur un bracket.

Ce qu’il faut retenir :

Le Midgard est un boitier acier. La finition est correcte et le design agréable. Sa philosophie est d’offrir un haut degré de modularité dans le refroidissement. Pour cela, son architecture est construite autour d’un châssis compatible avec l’ajout d’un grand nombre de ventilateurs additionnels et de surcroît de différentes tailles. Nous avons :

  • A l’avant : un emplacement pour ventilateur de 80, 90, 120 et 140 mm (120 mm livré),
  • A l’arrière : un emplacement pour ventilateur de 80, 90, 120 et 140 mm (120 mm livré),
  • Sur le dessus : Deux emplacements pour ventilateurs de 120 ou 140 mm (optionnel),
  • Sur le dessous : un emplacement pour ventilateur de 120 mm (optionnel) + un filtre anti poussière extractible sur l’aération du bloc d’alimentation.
  • Sur le côté gauche : un emplacement pour ventilateur 120 ou 140 mm (optionnel) + un emplacement pour ventilateur de 80, 90, 120 et 140 mm (optionnel).

Le seul reproche que nous pouvons déplorer est un système de fixation des panneaux latéraux un peu calamiteuse.

Le Montage

Xigmatek a eu la très bonne idée de conserver une harmonie entre l’extérieur et l’intérieur du boitier. L’aspect général gagne en qualité visuelle avec une couleur noire unie.

Midgard : Espace interne

La cage à disque dur  est refroidie par le ventilateur de 120 mm à l’avant et une grille d’aération sur le panneau latéral gauche. Cinq tiroirs amovibles prennent en charge les unités de stockage au format 3,5 pouces et 2,5 pouces. La fixation se fait à l’aide de vis. Des rondelles siliconées sont présentes pour absorber les vibrations.

Tiroir à disque dur

Les cinq emplacements pour lecteurs optiques sont équipés de fixations manuelles de bonnes factures tout comme les 7 emplacements PCI. Il suffit de glisser le lecteur dans son logement puis de pousser chaque fixation jusqu’ à entendre un petit « clic ».

Fixation sans outils des lecteurs optiques

L’espace réservé à la carte mère  est construit autour d’un panneau de fixation où 5 ouvertures pour le passage des câbles rendent de grands services. Leur nombre et la disposition laissent beaucoup de liberté dans l’organisation et l’optimisation.

Le bloc d’alimention se fixe au bas de châssis. Une protection siliconée permet de limiter les vibrations.

Le bloc d’alimention se fixe au bas de châssis. Une protection siliconée permet de limiter les vibrations.

Nous retrouvons l’emplacement de ventilateur de 120 ou 140 mm. Un support en plastique aide à sa fixation sans passer par l’usage d’un tournevis.

Enfin, le haut présente les deux emplacements de 120 et 140 mm. La fixation des ventilateurs n’est possible que si le capot est enlevé.

Enfin, le haut présente les deux emplacements de 120 et 140 mm. La fixation des ventilateurs n’est possible que si le capot est enlevé.

Le potentiomètre sur équerre PCI prend en charge jusqu’à 3 ventilateurs. Il permet de faire varier la tension de 5 à 12 Volts (4,8 à 11,3 Volts selon nos tests). Xigmatek indique une puissance maximale de 10 Watts à ne pas dépasser.

Ce qu’il faut retenir.

Le Miguard offre un espace interne généreux. Les unités de stockages 3,5 pouces ou 2,5 pouces prennent place dans des tiroirs. Le bloc d’alimentation est placé au bas du châssis. De larges ouvertures sur panneau de la carte mère facilitent le montage. Le refroidissement est assuré par deux ventilateurs rouges translucides à LED. Leur vitesse peut être contrôlée par un potentiomètre sur équerre PCI.

Il est dommage que la façade se doit d’être enlevée pour l’accès aux « caches baies  5,25 pouces et aux filtres anti-poussière. Nous n’allons pas détailler chaque partie car au final, le Midgard tire très bien son épingle de jeu avec un espace généreux, une multitude de possibilités dans le passage de câble.

Le plateau de la carte mère

Le système de fixation sans outil des cartes filles remplie son rôle. Chaque fixation se retire par un simple pincement. Pour des cartes conséquentes en taille, comme les cartes graphiques, il ne faut pas hésiter à les enlever en tirant vers soi. La remise en place est simple et une fois fixé, l’ensemble est solide.

Système de fixation pour carte PCI

Par contre pour les lecteurs optiques, il est dommage que la face avant doive être enlevée pour extraire les caches baies. De plus, cette opération est nécessaire pour un nettoyage des filtres.

Les disques durs se mettent en place en externe dans un tiroir. Les connectiques SATA et d’alimentation doivent être orientées vers le panneau latéral droit. Une espace conséquent est prévu. Il accueillera également le surplus de câbles. Le bundle comprend trois serres câbles en plastique. Il se fixe sur le châssis à la verticale.

Leur souplesse et le système d’attache ne nous ont pas convaincu et, vu les possibilités offertes par le boitier, il est facile de s’en passer.

Organisation interne

Enfin, il est bizarre que Xigmatek ait travaillé autant sur l’organisation des câbles et n’ait pas prévu un système d’attache à l’arrière. Du coup, on se retrouve avec un tas de fils à plaquer contre le panneau arrière à la main.

Pas de fixation des câbles à l'arrière

Soulignons que le panneau dispose d’un large orifice au niveau du socket. Une qualité appréciable lorsque l’on est adepte de refroidissement alternatif pour le processeur. Les plaques de fixations peuvent être montées facilement sans devoir enlever la carte mère.

Protocole de test

Pour tester le Midgard de Xigmatek, voici la configuration choisie:

  • Carte mère Gigabyte P55A-UD6
  • Processeur : Intel Core i5
  • Ventirad : Cooler Master Hyper TX3 (ventilateur sur 9 Volts)
  • Mémoire : Kit DDR3 Low Voltage OCZ PC3-12800
  • Disque dur : Western Digital Raptor 80 Go
  • Lecteur optique IDE : Graveur DVD Samsung
  • Carte graphique : GeForce 9800 GT Silence Cell de Gigabyte
  • Alimentation : Eco 80+ 620 Watts d’Enermax

Le protocole de test consiste à appréhender trois caractéristiques importantes d’un boitier :

  • Sa capacité de refroidissement,
  • Son insonorisation
  • Sa consommation électrique résultant de ses ventilateurs.

Nous avons donc mesuré à l’aide d’un thermomètre digital et de deux sondes thermocouples la température à l’intérieur du boitier (haut et bas) tandis que celles de la carte mère (chipset), du disque dur, de la carte graphique et du processeur  sont relevées par voie logicielle avec CPUID HWMonitorPro.

Deux états sont considérés avec un mode idle où le PC est au repos, Windows chargé, sans aucune activité puis lors d’une très forte sollicitation du processeur, du GPU et des disques durs (4 sessions de CPU bun + Ozone 3D + HDTune). Durant ces tests, un sonomètre est placé sur un pied à 20 cm du boitier.  Nous mesurons le bruit issu de la ventilation.

Pour le système de fixation des disques durs, nous avons pris comme référence, mesurée à l’aide d’un sonomètre positionné sur un pied à 25 cm,  le bruit (en dBA) du Raptor 80 Go placé nu sur un bureau en bois puis sur une mince couche de mousse et enfin dans le Midgard.

Performances de refroidissement

Le Midgard dispose de deux ventilateurs de 120 mm  d’origine. Les tensions de 5V, 7 V, 9 V et 12 Volts sont obtenues avec le potentiomètre et un voltmètre.

Voici les relevés des températures d’éléments clés de notre configuration au repos, c’est-à-dire le processeur, le chipset, le disque dur, la carte graphique et la température ambiante du boitier.

Graphique des températures en Idle

En Idle, l’incidence d’une ventilation plus forte (entre 5 et 12 Volts) reste assez limitée. Le débit du flux d’air créé par les deux ventilateurs abaisse la température du boitier de 1,2 °C contre 1° C pour le disque dur et la carte graphique. Le processeur et son refroidissement actif, avec un ventilateur fixé à 9 Volts, profite de l’accélération du ventilateur arrière de 120 mm et perd 1,7 °C.

Nous avons des résultats encourageants. Les températures fluctuent peu mais sont d’origine assez basse, ce qui indique une bonne aptitude au refroidissement sans l’usage de ventilateur, reste toutefois à vérifier que la multitude d’ouvertures offerte par le Midgard ne soit pas à l’origine de nuisance sonore importante.

Graphique des températures en Burn

Après 3 séances de 20 minutes de burn non stop (4 sessions de CPU Burn + Fur Mark 1.7), l’intérieur du boitier reste correctement ventilé. De 24°C en Idle et sous une ventilation de 5 Volts,  la température grimpe seulement à 25,3°C et ce malgré la présence d’une GeForce 9800 GT fanless.

Le passage à un voltage supérieur influe sur la température du processeur (-3°C), du chipset (-2,6°C) et du disque dur avec -2°C. La carte graphique avec son système fanless perd pour sa part 5 °C. La ventilation plus importante améliore le flux d’air dans le boitier mais son impact reste assez limité. De base, la conception aérée du Midgard permet une bonne évacuation de l’air chaud (panneaux latéraux, capot du haut, face avant).

Regardons à présent l’impact de la ventilation sur les nuisances sonores

Performances environnementales

En toute logique, les nuisances augmentent en fonction du degré de ventilation. Notre sonomètre indique une hausse de presque 6 dBa entre 5 et 12 Volts.

Graphique des nuisances sonores

En 5 et 7 Volts, le Midgard est très discret et sa présence sur un bureau est agréable. En 9 et 12 Volts, la ventilation se laisse entendre et il est conseillé de le déplacer sous un bureau.

Voici à présent les performances acoustiques du système de fixation des disques durs. Pour rappel, un disque se fixe dans un tiroir où des tampons siliconés sont utilisés avec les vis de fixation pour limiter les vibrations. Chaque tiroir prend place dans une cage. La consolidation de l’ensemble est assurée par un système de languettes métalliques.

Notre disque témoin vibre beaucoup.  Ce choix, d’un disque dur Raptor de Western Digital, n’est pas anodin.

Disque dur Raptor

Nous l’avons sélectionné non pas pour ses performances en termes de débits, dépassés aujourd’hui mais pour ses caractéristiques techniques (une vitesse de rotation à 10 000 trs/mn) qui ne lui sont pas favorables en termes de silence. Pour ce test, tous les ventilateurs ont été arrêtés (sauf l’alimentation).

Performances acoustique du système de fixation des disques durs

Le graphique montre que le Midgard n’arrive pas à atténuer les vibrations du disque. Lors d’un exercice sous HDTach, le bruit du disque est même amplifié par le châssis du boitier. Nous obtenons alors d’avantage de bruit que si le disque était posé à même le bureau. La cause est à cherché du côté des fixations entre le tiroir et la cage à disque dur.

Regardons à présent la consommation électrique du système de refroidissement liée aux deux ventilateurs de 120 mm.

Consommation électrique des deux ventilateurs de 120 mm

Avec ses deux ventilateurs en mode 5 Volts, le Midgardte demande 2,1 Watts. A plein régime, la consommation électrique grimpe à 4,5 Watts avec notre Wattmètre.

La consommation reste assez limitée. Notons toutefois que le potentiomètre ne permet pas d’atteindre réellement les 12 Volts, nous avons mesuré une valeur maximale de 11,3 Volts.

Divers.

Le caractère écologique d’un boitier peut être en partie évalué en plusieurs points.

  • La qualité de son emballage (carton, protection, sachet plastique, suremballage),
  • Les matériaux utilisés,
  • Le respect des normes environnementales en Europe (RoHs, D3E, pollution électromagnétique),
  • Sa consommation électrique issue de ses ventilateurs,
  • Sa qualité de dissipation thermique limitant le nombre de ventilateurs nécessaires.

Cette liste est non exhaustive puisque l’on peut ajouter par exemple l’empreinte carbone de sa fabrication, de son transport, la nature de la peinture…

Le Midgard se démarque par  :

  • Un emballage recyclable (carton et protection plastique interne)
  • La consommation électrique de ses deux ventilateurs qui ne dépasse pas les 5 Watts
  • Son respect des normes RoHs, D3E et de pollution électromagnétique.
  • Une architecture aérée limitant les besoins de ventilation

Il est dommage que Xigmatek reste discret sur les qualités environnementales de son produit. Citons par exemple, le type de peinture utilisée, le mode de fabrication, la façon de recycler le produit…

Conclusion

Boitier Midgard de XigmatekLe Midgard de Xigmatek profite d’une bonne qualité de fabrication. La finition est sans défaut tandis que son design marie à la fois un caractère sportif et discret.

Ce boitier répond aux besoins d’un grand nombre de configuration avec une architecture aérée et une grande modularité dans le refroidissement. Les nombreux orifices présents sur le panneau de la carte mère et les fixations sans outil permettent un montage facile et rapide.

Du côté du refroidissement, les performances sont au rendez-vous et les nuisances sonores peu élevées sauf à plein régime.

Enfin, nous avons deux regrets. Des attaches câbles à l’arrière du boitier auraient été les bienvenues pour faciliter la remise en place du panneau latéral et une amélioration  de la fixation des tiroirs dans la cage à disque dur pourrait diminuer le transfert des vibrations au châssis.

Proposé aux alentours de 60 € sur notre comparateur de prix, Le Midgard de Xigmatek est un boitier moyen tour réussi.

Boitier Midgard de Xigmatek

Ecologie
Points Positifs
Points Négatifs
  • Silence à faible voltage,
  • Emballage recyclable.
  • Performance de refroidissement,
  • Silence à faible voltage,
  • Architecture,
  • Potentiométre pour la ventilation,
  • Montage sans outil.
  • Panier à HDD/cage à disque dur,
  • Pas d’attache câble à l’arrière,
  • Fermeture porte latérale.
Récompenses :
Bilan
Ecologie
Performance
Utilisation
Qualité / Finition
Résumé

Le Midgard de Xigmatek profite d’une bonne qualité de fabrication. La finition est sans défaut tandis que son design marie à la fois un caractère sportif et discret.

Ce boitier répond aux besoins d’un grand nombre de configuration avec une architecture aérée et une grande modularité dans le refroidissement. Les nombreux orifices présents sur le panneau de la carte mère et les fixations sans outil permettent un montage facile et rapide.

Du côté du refroidissement, les performances sont au rendez-vous et les nuisances sonores peu élevées sauf à plein régime.

Enfin, nous avons deux regrets. Des attaches câbles à l’arrière du boitier auraient été les bienvenues pour faciliter la remise en place du panneau latéral et une amélioration  de la fixation des tiroirs dans la cage à disque dur pourrait diminuer le transfert des vibrations au châssis.

Proposé aux alentours de 60 € sur notre comparateur de prix, Le Midgard de Xigmatek est un boitier moyen tour réussi.

3.9

Jerome G

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page