Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / BytePac : Un boitier externe tout en carton !

BytePac : Un boitier externe tout en carton !

Nuisances sonores.

Le carton ondulé fait des merveilles et les trois couches utilisées pour supporter le disque permettent d’amortir les vibrations. Notre Barracuda n’est guère plus bruyant qu’avec une utilisation à même le bureau, posé sur un support en mousse. Notre sonomètre en décèle que des dixièmes de dBa d’où l’inutilité d’en faire un graphique.

Consommation électrique.

BytePac : Consommation électrique

Le Barracuda XT 2 To a une consommation en idle de 7 Watts contre 10,1 en burn. Avec le module d’alimentation du BytePac, elle se monte à 9,4 Watts et 11,6 Watts. Le transformateur n’est donc pas sans perte énergétique. Attention également, il affiche une consommation de 0,3 Watts en le laissant branché sur la prise, sa consommation n’est donc pas nulle. Enfin notons qu’aucun interrupteur On/OFF ne permet d’éteindre le disque tandis qu’aucune mise en veille n’est disponible.

Températures.

Le BytePac a deux dispositifs d’aération (avant et arrière). Il s’agit d’un design fanless. L’exploitation d’un disque dur comme le Baracuda XT 2 To à 7200 trs met à rude épreuve les performances thermiques du boitier externe. Après trois heures d’utilisation sans interruption, la température disque atteint 51 °C tout de même.

BytePac : Températures

Nous pouvons nous poser la question de s’avoir s’il y a un quelconque risque d’incendie puisque nous avons uniquement du carton. Convar est extrêmement clair sur la question. A moins d’avoir une température approchant les 235°C environ pour un carton non traité, un risque d’incendie est impossible. De plus, comme aucune électronique n’est montée à l’intérieur il n’y a également aucun danger de carbonisation.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

5 plusieurs commentaires

  1. Point négatif : Fragile, même si dans point positif robustesse au touché mais c’est fragile c’est du carton. Et puis aussi nuisance sonore.

    Mais ce bout de carton à quoi sert-il ? Car on voit sur la vidéo le disque est juste posé dans une boite. Avec une boite de sucre en morceau + un adaptateur vers usb ou esata n’importe qui peut fabriquer cette boite.

  2. ce test, change un peu de ce qu’on voit d’habitude et c’est tant mieux

  3. oui ,mais fallait y penser et oser le faire .cela parait simple apres coup ,c’est ca les bonnes idees .

  4. Riche idée même si ce n’est pas à la portée de toutes les bourses
    En même temps, c’est normal puisqu’il y a du travail humain dans ces boîtes, donc c’est légitime..
    Je suis à deux doigts de craquer pour cette solution.

  5. Ca fait du bien un peu d’écologie sur ce marché

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Seagate

Disque dur PMR de 20 To, Seagate donnez rendez-vous au second semestre

Les bons vieux disques durs vont franchir une nouvelle étape. Seagate promet ...

Disque dur Exos 2x14 de Seagate

Disque dur Exos 2×14, Seagate annonce du 14 To à 524 Mo/s

Seagate dévoile une nouvelle génération de disque dur avec l’annonce de l’Exos ...

Aorus NVMe SSD Gen 4 500 Go

Un SDD est 21 fois plus fiable qu’un disque dur selon Backblaze

Une étude dévoile que les unités SSD proposent aujourd’hui une meilleure fiabilité ...