Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / Deep Silence 1 : Un boitier bien armé contre le bruit

Deep Silence 1 : Un boitier bien armé contre le bruit

Nous n’avons pas rencontré de difficulté particulière.

Deep Silence 1 : Plateau à carte mèreDeep Silence 1 : Plateau à carte mère

La carte mère s’installe facilement sur le plateau. Par contre, il est dommage qu’aucune inscription ne vienne aider pour le positionnement des fixations en rapport au format de la carte mère (ATX, Micro ATX et mini-ITX). Chaque baie 5.25 pouces dispose de cache amovible et de fixations rapides. Quelques secondes suffisent pour la mise en place d’un lecteur optique.

Deep Silence 1 : Tiroir à disque durDeep Silence 1 : Tiroir à disque dur

Deep Silence 1 : Tiroir à disque dur

Les disques durs sont à visser dans un tiroir à l’aide de quatre vis cruciformes. Les cages se désolidarisent à l’aide d’une simple languette en plastique par l’arrière.

Deep Silence 1 : Cage à disques dursDeep Silence 1 : Cage à disques durs

Pour le bloc d’alimentation, il est dommage que deux pieds caoutchoutés seulement le supportent . Cela ne facilite pas sa mise en place puisqu’il penche vers l’avant.

Deep Silence 1 : Mise en place de l'alimentation

Il faut donc le tenir d’une main pour le fixer de l’autre. De même, si une deuxième colonne de disques durs est mise en place, l’espace arrière est limité pour le passage des câbles SATA et d’alimentation.

 

Deep Silence 1 : Espace de travail

 

Bien que des orifices sur le plateau à carte mère soient prévus, il est conseillé de les brancher sur le disque avant la fixation du tiroir. La hauteur de la deuxième colonne est également limitée par la carte graphique selon son format tandis que les usages SLI ou Crossfire sont compromis.

Deep Silence 1 : hauteur de la deuxième colonne Deep Silence 1 : hauteur de la deuxième colonne

Pour le reste, le « cable management » est efficace et le branchement des potentiomètres facile. La longueur des câbles est généreuse ce qui donne un bon degré de liberté dans l’organisation .

Deep Silence 1 : Configuration montéeDeep Silence 1 : Configuration montée

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

3 plusieurs commentaires

  1. Merci et bravo de ce test, excellent et fort complet comme tous ceux que j’ai pu lire ici !!

    Me manque une petite info , pourriez-vous m’éclairer ? Pour ma prochaine config’, je tiens absolument à délaisser les gros ventirads et à passer au watercooling CPU tout intégré, avec un radiateur en 240 idéalement, en 120 à la rigueur .

    Ce genre se solutions s’intégrera t’il facilement dans ce joli boitier ?
    Si oui, avec un système en push-pull soufflant vers l’extérieur (par exemple sous la “cheminée ), ou bien seulement en façade et donc en interne – ce que j’aimerais éviter ?

    Merci si vous pouvez me répondre !

  2. pour info dans le même style j’ai le define R4, très bien et je peux mettre 2 radiateurs 240 dedans (en haut et devant) 😉

  3. Merci de l’info ! Oui, je regarde aussi le Define R4 et le Bitfenix Ghost outre celui-ci…. et j’ai un mal fou à me décider entre les trois, malgré les excellents tests lus ici même ! 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*