Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / Equilence ECA3510 d’Enermax, le test complet
Boitier Equilence ECA3510 d’Enermax
Boitier Equilence ECA3510 d’Enermax

Equilence ECA3510 d’Enermax, le test complet

Equilence ECA3510, conclusion

Boitier Equilence ECA3510 d’EnermaxEnermax propose avec son Equilence ECA3510 un boitier orienté silence. Son équipement comprend un revêtement anti-bruit, trois ventilateurs (2×120 et 1×140), des filtres à poussière, un Réobus, deux ports USB 3.0 ou encore une architecture compartimentée. Sa robe est travaillée avec de l’acier, du verre trempé et une finition piano. De manière globale, le boitier respire la qualité et la robustesse.

Ses performances en refroidissement ne sont pas de premier plan. En cas de configuration gaming, nous vous recommandons d’opter pour un Watercooling AIO pour le processeur ou de renforcer la ventilation d’origine. Sur l’aspect bruit, les différentes solutions font leur travail. La ventilation se montre discrète en Low et Midlle et l’étouffement du bruit du disque dur est percutant.

Positionné aux alentours des 100 €, les atouts sont là avec une architecture moderne et généreuse.

Enermax propose avec l’Equilence ECA3510, un boitier moyen tour orienté silence. Cette solution adopte du verre trempé, une finition piano et profite d’un revêtement interne anti-bruit. Son refroidissement est assuré par plusieurs ventilateurs pilotés à l’aide d’un Rhéobus. L’architecture est compartimentée et des filtres à poussière sont de la partie. L’équipement comprend quatre ports USB dont deux en USB 3.0. Nous l’avons mis à l’épreuve afin de connaitre ses prestations. Silence et refroidissement sont-ils de la partie ? Quelles sont ses possibilités d’intégration ? Equilence ECA3510. Présentation L’Equilence ECA3510 est un boitier Enermax au format moyen tour. Il accueille une configuration ATX…

Passage en revue

Silence
Refroidissement
Prestation / Prix

Sobriété et verre trempé

Résumé : Equilence ECA3510 s’oriente vers le silence. Au format moyen tour, il adopte une architecture compartimentée, du verre trempé et une finition piano. La ventilation se montre discrète en low et midlle mais se montre un peu poussive pour assurer un refroidissement correct d’une configuration gaming. Dans ce cas, l’adoption d’un watercooling AIO est conseillé afin de limiter l’apport d’air chaud à l’intérieur du boitier. Pour le reste, nous avons un équipement conséquent comprenant par exemple de l’USB 3.0 et un Rhéobus pour piloter les trois ventilateurs livrés en standard.

Note de l'utilisateur 4.88 ( 2 votes)

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Silencio S600 de Cooler Master

Silencio S600 de Cooler Master, le test complet

Cooler Master propose un retour aux sources avec l’annonce du Silencio S600.  ...

Souris Ironclaw RGB Fireless de Corsair

Test de le la souris gaming Ironclaw RGB Wireless de Corsair

Depuis quelques mois Corsair est à l’origine de plusieurs nouveautés sur le ...

Souris Aorus M4

Souris Aorus M4, le test complet

Gigabyte a complété sa gamme de souris Aorus avec l’annonce de la ...