Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / H500i de NZXT, le test complet
Boitier gaming H500i de NZXT
Boitier gaming H500i de NZXT

H500i de NZXT, le test complet

H500i, présentation

La gamme de boitiers H series de NZXT se complète avec l’arrivée des H500 et H500i.  L’offre s’adresse désormais à tous les formats de cartes mères avec pour le Mini-ITX, le H200(i) et pour le Micro-ATX les H400 (i). Les H500 ou H500i et le  H700 (i) sont des solutions moyen tour visant l’ATX. L’E-ATX n’est possible que pour la vitrine, le H700(i)

Le H500i est annoncé à 109,90 € contre 79,90€ pour le H500. La distinction entre les deux boitiers se fait sur l’équipement. Dans les deux cas, plusieurs finitions sont possibles avec du blanc, du noir, du noir/rouge et du noir/bleu.

Boitier gaming H500i de NZXT

NZXT reprend avec ce H500i le look sobre et épuré de sa vitrine le H700i.

Nous sommes en présence d’un boitier au format Moyen Tour aux dimensions de 210 x 460 x 428 mm. Le châssis est en acier tout comme la robe et une large fenêtre en verre trempé expose sa configuration.

Boitier gaming H500i de NZXT

L’aspect général vise une apparence passe-partout. Il n’y a pas de fioriture, juste « NZXT » en noir sur le bas de la façade avant.

Boitier gaming H500i de NZXT

L’architecture est moderne avec deux chambres distinctes. Le constructeur en profite pour les démarquer visuellement en extérieur. Une large bande noire sur le bas accompagne la vitre latérale.

Boitier gaming H500i de NZXT

En interne une grande partie du stockage est déportée à l’arrière du plateau afin de libérer l’espace à avant.

Boitier gaming H500i de NZXT

L’objectif est double puisque si le rendu est amélioré, nous avons aussi une meilleure circulation de l’air car rien ne vient obstruer son passage à l’avant. Malheureusement aucun ventilateur n’est présent ici.

Boitier gaming H500i de NZXT

Ils sont disposés de base à l’arrière et sur le haut.

Boitier gaming H500i de NZXT

Avec ses dimensions, ce H500i offre un volume de 41 litres pour loger une configuration ATX, Micro-ATX ou Mini-ITX.

Boitier gaming H500i de NZXT

Notre version dispose, en plus de l’équipement de H500, d’un contrôleur de ventilation avec technologie Adaptative Noise Réduction, d’un rétroéclairage et d’un support de montage vertical pour la carte graphique.

Boitier gaming H500i de NZXT

A son sujet, la chambre principale lui réserve 381 mm contre 165 mm pour la hauteur du ventirad. Le rangement des câbles bénéficie d’un espace entre 19 et 23 mm à l’arrière du plateau à carte mère. Concernant la prise en charge d’un support vertical GPU, il est optionnel et requiert l’utilisation d’un câble riser dont il faudra s’équiper.

Boitier gaming H500i de NZXT

Le boitier dispose de deux équerres PCI perforées verticales.

Boitier gaming H500i de NZXT

Le second compartiment sur le bas accueille le bloc d’alimentation et une cage HDD équipée de deux tiroirs. Au maximum, ce H500i propose 2+1 emplacements 3,5 pouces et 2+1 emplacements 2,5 pouces.

Boitier gaming H500i de NZXT

Nous retrouvons deux supports 2,5 pouces dédiés sur haut du compartiment secondaire. Ils sont amovibles sans outil. Ils se fixent comme bon nous semble dans la limite de la surface perforée.

Boitier gaming H500i de NZXT

A l’arrière du plateau à carte mère, nous retrouvons une « gorge » afin de guider facilement les différents faisceaux de câbles en particulier le 24 broches ATX.

De base, le refroidissement est assuré par deux ventilateurs de 120 mm. Ces  Aer F120 placés à l’arrière et le haut ont une vitesse de rotation maximale de 1200 rpm pour des nuisances sonores de 28 dBA. A plein régime, ils assurent un débit d’air de 50,42 CFM.

Boitier gaming H500i de NZXT

NZXT a naturellement prévu des évolutions possibles que ce soit en Aircooling ou en Watercooling. Dans le premier cas, deux 120 ou 140 mm sont acceptés à l’avant contre un 120 mm à l’arrière et un 120 ou 140 mm sur le haut.  En ce qui concerne le Watercooling, nous retrouvons un espace à l’avant compatible avec un radiateur de 280 mm (60 mm d’épaisseur) contre un 120 mm à l’arrière.

Boitier gaming H500i de NZXT

La connectique comprend deux ports USB 3.1 Gen 1 Type A et des classiques Jacks Micro/Casque.

Nous parlions un peu plus haut d’un contrôleur de ventilateur et du RGB. Il prend la forme d’un Smart Device astucieusement dissimulé à l’arrière du plateau à carte mère au niveau d’une zone perforée.

Boitier gaming H500i de NZXT

Elle est dissimulée à l’avant par une pièce métallique épousant les courbes du boitier. Cette barre « cache-câbles » apporte un élément de design indéniable, surtout avec sa couleur bleu tout en offrant un moyen simple de dissimuler le câblage.

Boitier gaming H500i de NZXT

Elle est également utilisée par l’une des deux bandes LED et peut servir de support pour réservoir (Watercooling).

Le Smart Device rassemble les fonctionnalités des HUE + et GRID + V3 de NZXT. De type numérique, il propose de piloter plusieurs ventilateurs tout en offrant des options de personnalisation d’éclairage RGB. Il propose trois canaux pour les ventilateurs avec une puissance de 10 Watts par canal et une connectique RGB permettant de piloter des ventilateurs Aer RGB (5 max) ou des bandes LED (4 HUE+ LED Strips).

Le module se connecte à une entête USB d’une carte mère pour assurer sa communication avec l’application CAM. Nous retrouvons également l’une des grandes originalités du H700i avec la présence de l’ADR. Cette fonction Adaptative Noise Reduction propose, suite à un apprentissage, d’établir une courbe de ventilation personnalisée en fonction des besoins du matériel et des nuisances sonores.  Son calibrage demande un peu de temps. Pour l’analyse du bruit, elle s’appuie sur un capteur audio embarqué. L’objectif est de trouver la balance idéale entre la vitesse des ventilateurs et le refroidissement selon les spécificités de votre matériel.

Boitier gaming H500i de NZXT

Le boitier profite de plusieurs filtres à poussière. Celui du bloc d’alimentation est extractible par l’arrière.

Boitier gaming H500i de NZXT

Nous avons également une filtration sur l’avant et sur le montant latéral.

Boitier gaming H500i de NZXT

L’accès demande par contre une intervention en interne.

Boitier gaming H500i de NZXT

A noter que le ventilateur du haut est aussi accompagné d’un filtre mais là, le nettoyage est plus délicat puisqu’il est nécessaire de démonter le ventilateur.

De manière globale, le boitier profite d’une finition travaillée. NZXT apporte un design sobre mais efficace. La présence d’acier en externe offre une impression de solidité avec un système d’ouverture de la vitre latérale rapide et efficace.

Boitier gaming H500i de NZXT

Concernant le montage, le panneau à carte mère dispose d‘attaches, d’un guide câble et d’ouvertures bien pensées. Les différents faisceaux trouvent facilement leur place. Un rendu propre est rapide, sans trop de difficulté. Ce souhait de simplifier la mise en place d’une configuration a cependant ses limites.

Boitier gaming H500i de NZXT

L’installation d’un disque dur est embêtante car il faut retourner le boitier pour dévisser la cage HDD. Ce n’est pas pratique du tout! A cela s’ajoute l’absence de tout système d’amortissement des vibrations. Nous verrons dans la partie test si cela a un impact sur les nuisances sonores. NZXT a eu une bonne et une mauvaise idée. L’ensemble de la connectique boitier est rassemblé au travers d’une fiche. Elle permet très facilement de connecter à la carte mère le bouton Power, le bouton Reset ou encore la LED d’activité cependant attention. Si l’ordre proposé par NZXT est compatible avec les cartes mères modernes, certaines anciennes cartes ne le sont pas.

Boitier gaming H500i de NZXT

Enfin si les SSD profitent d’emplacement à accès et manipulation rapides, leurs fixations au support demandent un tournevis. Nous ne sommes pas en présence de fixations rapides.

NZXT complète sa gamme de boitiers H series avec le lancement des H500 et H500i. Ces deux solutions « Moyen Tour » promettent une architecture moderne, un look travaillé et l’adoption des dernières tendances. Dans les deux cas, NZXT annonce un boitier pensé pour simplifier le montage avec par exemple un rangement des câbles optimisé et des emplacements SSD à accès rapide. L’architecture s’organise autour de deux chambres et un vaste panneau en verre trempé expose la configuration. Le H500i se distingue au niveau de l’équipement avec un interne un contrôleur. Il permet de personnaliser le rétroéclairage RGB assuré par deux bandes…

Passage en revue

Refroidissement
Silence
Prestation / Prix

Ratio prestation/prix !

Résumé : Annoncé à 110 €, ce H500i a de quoi convaincre. Il dispose d’un équipement et de certaines caractéristiques normalement réservées aux solutions plus onéreuses. NZXT joue la carte du rapport prestation/prix et le pari est remporté. Son architecture moderne est mise en valeur par deux bandes LED et la gestion du câblage est pertinente. Sa ventilation et son rétroéclairage sont personnalisables. Enfin, son look épuré et sobre profite d’une large fenêtre latérale en verre trempé. Au final, les prestations sont là face à son tarif malgré quelques défauts (filtre, cage HDD).

Note de l'utilisateur 3.49 ( 21 votes)

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Beau boitier !
    test très complet comme tjs 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Processeurs AMD Ryzen 9 3900X et Ryzen 7 3700X

Processeurs Ryzen 9 3900X et Ryzen 7 3700X, un second avis

AMD a renouvelé son offre Mainstream avec le lancement des Ryzen 3000. ...

Processeur AMD Ryzen 7 3700X

Ryzen 7 3700X, le test complet

Le lancement des Ryzen 3000 series a permis à AMD de renouveler ...

Processeur Ryzen 9 3900X d'AMD

Ryzen 9 3900X d’AMD, le test complet

Nous y sommes… AMD a lancé officiellement sa troisième génération de processeurs ...