Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / Test du Primera PM01, un boitier gaming signé Silverstone
Boitier SilverStone Primera PM01
Boitier SilverStone Primera PM01

Test du Primera PM01, un boitier gaming signé Silverstone

Primera PM01, présentation.

Sur le segment du gaming, SilverStone dégaine le Primera PM01. Ce boitier moyen tour est disponible en trois variantes avec le ST-PM01BR-W de couleur noir avec LED rouge et fenêtre, le SST-PM01CR-W en finition noir mat avec LED rouge et fenêtre et le SST-PM01WA-W en blanc avec LED bleu et fenêtre.

Boitier SilverStone Primera PM01

Ce dernier est la version que nous avons mise à l’épreuve. Elle se présente avec une robe travaillée. Cela touche la face avant, la coiffe ou encore le bas. Silverstone apporte un look et un style sportif à l’ensemble sans tomber dans l’exagération. Il y a du caractère et une véritable personnalité.

Boitier SilverStone Primera PM01

Ceci touche principalement, à nos yeux, à la coiffe penchée permettant à l’arrière de proposer une grille d’aération à l’horizontal. Elle profite aussi de deux ouïes latérales.

Boitier SilverStone Primera PM01

Elles n’ont pas de rôle particulier hormis réaffirmer cette position sportive du boitier surtout qu’en interne des LED les mettent en valeur.

Boitier SilverStone Primera PM01

La face avant est simple, sans bouton, Led ou inscription. Elle se présente avec une forme légèrement triangulaire mise en avant par une imposante grille métal Mesh. De couleur noire, elle apporte un contraste marqué avec la finition blanche du boitier.

Boitier SilverStone Primera PM01

L’ensemble de la connectique est placé sur le haut. Nous avons quatre ports USB dont deux en USB 3.0, les classiques Jacks Audio Micro/Casque et un bouton dédié au rétroéclairage (LED). Nous reviendrons sur son utilité un peu plus tard. Le  bouton de mise sous tension, le fameux Power est positionné de l’autre côté.  Il n’y aucune grille d’aération sur le dessus, Silverstone propose une circulation de l’air basée sur une aspiration par l’avant et une extraction par l’arrière.

Boitier SilverStone Primera PM01

A ce niveau, nous avons une organisation assez classique avec un emplacement sur le bas pour le bloc d’alimentation, sept slots d’extension, l’ouverture pour la plaque arrière de la carte mère et une grille de protection à structure en nid d’abeille cachant le ventilateur arrière. Il est monté sur un système de rail permettant d’ajuster sa hauteur selon les besoins. Cet ensemble se complète comme nous l’avons souligné auparavant par une grille d’aération sur le haut. Son rôle sera actif si des ventilateurs supplémentaires sont placés dans la partie haute du boitier.

Les deux panneaux latéraux, dont l’un profite d’une large fenêtre, sont solidaires du châssis par de simples vis à main. Le Primera PM01 se présente avec des dimensions de 220 x 571 x 560 mm. Il propose un volume total de 70 litres environ et sa conception exploite de l’acier. La finition blanche est travaillée avec au toucher un revêtement lisse et agréable. La couleur profite d’un léger effet miroir ce qui apporte à l’ensemble un visuel réussi.

Boitier SilverStone Primera PM01

Cette personnalité est mise en valeur par un système évolué de rétroéclairage. Il touche l’intérieur du châssis avec deux faisceaux de LED sur le bas et le haut, les trois ventilateurs avant et la coiffe. Le bouton LED permet de gérer deux niveaux d’intensité, d’opter pour un effet « impulsion » ou encore de l’éteindre. L’intégration de ce système de rétroéclairage est réussie car il n’y a pas de fil apparent. Le tout respire la qualité.

Boitier SilverStone Primera PM01

L’architecture interne scinde en deux parties la configuration. Un cache non amovible dissimule le bloc d’alimentation et une cage à disques durs. Elle s’équipe de trois tiroirs compatibles 3,5 pouces et 2,5 pouces.

Boitier SilverStone Primera PM01

SilverStone ajoute, plaqués contre le plateau à carte mère, deux supports 2,5 pouces.

Si la partie stockage se montre trop juste, il est possible de fixer sur la partie avant du plateau trois autres unités 2,5 pouces. Un emplacement 3,5 pouces est aussi possible derrière le bloc d’alimentation mais il dépend de sa longueur et surtout doit faire face au surplus de câbles.

Le refroidissement est assuré par quatre ventilateurs de 140 mm dont trois à l’avant à LED en aspiration et un à l’arrière en extraction.

Boitier SilverStone Primera PM01

Tout ce petit monde profite d’un hub pour simplifier l’alimentation. Par contre, il n’y a  aucune gestion de la vitesse de rotation. Il est possible d’ajouter trois autres solutions de 120 mm sur le dessus (ou deux 140 mm) ou encore d’installer un radiateur de watercooling (240/280 et 360 mm à l’avant et le dessus).

Côté architecture, le PM01 prend en charge un ventirad d’une hauteur maximale de 180 mm contre 240 mm pour le bloc d’alimentation et quasiment 42 cm pour la longueur de la carte graphique.

Enfin le boitier dispose de deux filtres à poussières à l’avant et au niveau du bloc d’alimentation. Ce dernier est extractible par l’arrière.

Boitier SilverStone Primera PM01

Primeras PM01, le montage.

Nous n’avons pas rencontré, avec notre configuration de référence, de difficulté. L’espace est généreux pour travailler sans problème.

Boitier SilverStone Primera PM01

Il faut prévoir à la mise en place du bloc d’alimentation, le passage des câbles PCIe au niveau du cache. Le câblage est assez facile à organiser grâce à plusieurs attaches et des bandes scratch. Cette partie demande du temps car il est nécessaire de vraiment bien plaquer les faisceaux contre le plateau à carte mère sans quoi la fermeture du panneau latéral est délicate. Un peu plus d’espace à ce niveau aurait été le bienvenu.

Boitier SilverStone Primera PM01

Il n’y pas de montage sans outil.

Boitier SilverStone Primera PM01

Un tournevis est nécessaire pour fixer un disque dur dans son tiroir ou un SSD dans son logement. Des astuces anti-vibration sont présentes pour les HDD avec l’usage de petites rondelles en caoutchouc.

Le Primera PM01 est un nouveau boitier gaming signé SilverStone. Il adopte un rétroéclairage évolué, un format moyen tour et une robe travaillée. Le refroidissement s’appuie sur quatre ventilateurs dont trois en aspiration. L’architecture est généreuse avec la présence d’un cache pour dissimuler le bloc d’alimentation et une cage à disques durs. Annoncé à 110 € HT, il est disponible en boutique à 149 €. Nous l’avons mis à l’épreuve pour connaitre ses prestations. A-t-il les atouts en silence, en refroidissement et en fonctionnalité pour justifier ce tarif haut de gamme ? Primera PM01, présentation. Sur le segment…

Passage en revue

Silence
Refroidissement
Prestation / Prix

Du look et de la ventilation

Résumé : Le Primera PM01 est un boitier gaming. Il profite d’un rétro-éclairage extérieur et intérieur. L’espace est généreux pour une configuration musclée. Le refroidissement est là avec quatre ventilateurs de 140 mm en action. Il accepte des radiateurs de Watercooling, les cartes graphiques imposantes et pas mal d’unités de stockage. Au final, il répond aux besoins des joueurs. Ses nuisances sonores sont assez bien maitrisées. Il lui manque par contre un rhéobus pour le rendre silencieux lors d’usages courants (bureautique, multimédia, surf sur internet) et l’espace arrière entre le plateau à carte mère et le panneau latéral mériterait d’être un peu plus important.

8 plusieurs commentaires

  1. Merci pour le test 🙂

  2. Bonjour, merci pour ce test.
    Par contre est-ce que le hub des ventilateurs permet de gérer la vitesse de ces derniers sur la carte mère comme le noctis 450 de nzxt.
    Merci d’avance.

  3. Une petite question , d’origine les ventiateurs sont en 12v , 5v ou 7v ? et il faut faire quelle manip pour changer ça ?

    Merci pour le test l’équipe Ginjfo ! 🙂

    • Bonjour Arnaud.
      Branché sur le HUB, ils sont automatiquement en 12V. Si votre carte mère le permet, ils peuvent être pilotés par cette dernière avec comme référence la T° processeur. Autre solution, acquérir un Rhéobus.

  4. Merci Jérôme,

    J’imaginne qu’il n’est pas possible de piloté le hub via la carte mère , je me trompe ? ^^’

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*