Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / Test du Primera PM01, un boitier gaming signé Silverstone
Boitier SilverStone Primera PM01
Boitier SilverStone Primera PM01

Test du Primera PM01, un boitier gaming signé Silverstone

Primera PM01, conclusion.

Boitier SilverStone Primera PM01SilverStone propose avec le Primera PM01, un boitier Moyen tour gaming au look travaillé. Il dispose d’une véritable personnalité avec une finition de qualité, un rétroéclairage évolué et personnalisable. L’architecture scinde deux parties de la configuration avec l’usage d’un cache qui dissimule la quasi-totalité du câblage. Le rendu final permet de mettre en lumière sa configuration au travers d’une large fenêtre latérale.

Le refroidissement avec quatre ventilateurs de 140 mm en action est là. Il vise les éléments clés de la configuration tout en profitant d’un HUB pour simplifier l’alimentation.

L’équipement est relativement complet. Au final, ce Primera PM01 a des atouts indéniables. Il répond aux besoins des joueurs avec une ventilation musclée, un espace généreux et un design marqué.  A nos yeux, il lui manque un rhéobus pour piloter sa ventilation et l’espace entre le panneau latéral et le plateau à carte mère mériterait d’être revu à la hausse.

Coup cœur GinjFo

 

Le Primera PM01 est un nouveau boitier gaming signé SilverStone. Il adopte un rétroéclairage évolué, un format moyen tour et une robe travaillée. Le refroidissement s’appuie sur quatre ventilateurs dont trois en aspiration. L’architecture est généreuse avec la présence d’un cache pour dissimuler le bloc d’alimentation et une cage à disques durs. Annoncé à 110 € HT, il est disponible en boutique à 149 €. Nous l’avons mis à l’épreuve pour connaitre ses prestations. A-t-il les atouts en silence, en refroidissement et en fonctionnalité pour justifier ce tarif haut de gamme ? Primera PM01, présentation. Sur le segment…

Passage en revue

Silence
Refroidissement
Prestation / Prix

Du look et de la ventilation

Résumé : Le Primera PM01 est un boitier gaming. Il profite d’un rétro-éclairage extérieur et intérieur. L’espace est généreux pour une configuration musclée. Le refroidissement est là avec quatre ventilateurs de 140 mm en action. Il accepte des radiateurs de Watercooling, les cartes graphiques imposantes et pas mal d’unités de stockage. Au final, il répond aux besoins des joueurs. Ses nuisances sonores sont assez bien maitrisées. Il lui manque par contre un rhéobus pour le rendre silencieux lors d’usages courants (bureautique, multimédia, surf sur internet) et l’espace arrière entre le plateau à carte mère et le panneau latéral mériterait d’être un peu plus important.

8 plusieurs commentaires

  1. Merci pour le test 🙂

  2. Bonjour, merci pour ce test.
    Par contre est-ce que le hub des ventilateurs permet de gérer la vitesse de ces derniers sur la carte mère comme le noctis 450 de nzxt.
    Merci d’avance.

  3. Une petite question , d’origine les ventiateurs sont en 12v , 5v ou 7v ? et il faut faire quelle manip pour changer ça ?

    Merci pour le test l’équipe Ginjfo ! 🙂

    • Bonjour Arnaud.
      Branché sur le HUB, ils sont automatiquement en 12V. Si votre carte mère le permet, ils peuvent être pilotés par cette dernière avec comme référence la T° processeur. Autre solution, acquérir un Rhéobus.

  4. Merci Jérôme,

    J’imaginne qu’il n’est pas possible de piloté le hub via la carte mère , je me trompe ? ^^’

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*