Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / Test de l’Aorus C500 Glass de Gigabyte
Aorus C500 Glass de Gigabyte
Boitier Aorus C500 Glass de Gigabyte

Test de l’Aorus C500 Glass de Gigabyte

Le C500 Glass est un boitier Moyen haut de gamme signé Gigabyte. Il vise le segment du gaming, de quoi justifier sa commercialisation sous la marque Aorus.

Nous retrouvons un ensemble mariant différents matériaux allant de l’aluminium brossé à du verre trempé en passant par de l’aRGB. L’équipement comprend un HUB PWM ainsi qu’une architecture compartimentée pensée pour accueillir une carte graphique à l’horizontale ou à la verticale. L’ensemble des ouvertures est filtré tandis que quatre ventilateurs de 120 mm sont présents en sortie de carton.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Nous l’avons testé durant plusieurs jours en pleine canicule pour connaitre ses performances en refroidissement, en silence et en intégration. Ses prestations sont-elles à la hauteur de son prix recommandé de 269 $ ?

Sommaire

C500 Glass, les présentations

Aorus est un acteur majeur de la scène gaming sur PC. A l’origine de nombreux composants pensés pour le jeu vidéo (carte mère, carte graphique, SSD M.2, alimentation, moniteur, Watercooling AIO), la marque propose aussi des boitiers pour joueur dont  la famille Glass. L’arrivée de ce C500 Glass enrichit l’offre actuellement basée sur les C300 Glass et C700 Glass.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Nous avons droit à un boitier de type AirFlow. En clair, il s’équipe pour assurer un important flux d’air. Il profite d’une compatibilité avec l’ensemble des produits Aorus. Nous avons la prise en charge d’une carte E-ATX, d’un AIO de 420 et la présence d’un port USB 3.2 Type C. Son équipement comprend aussi un panneau en verre trempé, un support vertical pour la carte graphique et la prise en charge des futurs composants issus du projet “Stealth”.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Ce C500 Glass est un imposant boitier malgré son format Moyen Tour. Ses dimensions de 250 x 482 mm pour une hauteur de 548 mm le rendent trapu et massif en particulier par sa largeur.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Posé sur un bureau, il domine avec une façade avant mariant trois matériaux et deux types d’ouverture. L’ensemble offre une approche sport et racée. Il affiche plus de 13 kg sur la balance à vide.

Le positionnement « Open Air » est clair avec une grille Metal Mesh surmontant des ouvertures parallèles tandis qu’une touche en aluminium brossé vient contraster avec une barre verticale sur la gauche à la finition miroir.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Elle apporte de l’originalité et souligne une première zone aRGB située sur la partie basse.  Cette face avant est en réalité une porte montée sur charnière.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Elle libère l’accès aux ventilateurs.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

En interne, elle s’arme d’un large filtre à poussière magnétique occupant toute sa surface. Le boitier repose que quatre pieds en plastique avec tampon amortisseur de vibrations. Leur hauteur permet de créer un vide de plus de 2,5 cm de quoi passer sa main sans problème. Ce choix permet à l’air de mieux circuler sous le boitier.

Cet attachement à faciliter la circulation de l’air se retrouve aussi sur le haut avec une coiffe 100% acier aux ouvertures rectilignes et parallèles. Une nouvelle fois, l’ouverture est entièrement filtrée avec une solution souple et magnétique.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Le panneau en verre trempé offre une vue imprenable sur la configuration. Il profite d’un liseré noir pour cacher les fixations du châssis tandis que petite inscription blanche sur le bas indique son nom au côté du logo Aorus.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

L’ensemble est très bien fini. Nous avons des petits détails un peu partout soulignant une finition travaillée et haut de gamme.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

La connectique est placée sur le haut ce qui laisse supposer que le boitier est voué à se retrouver sous le bureau. Elle est classique avec deux ports USB 3.0 Type A (5 Gbps), un port USB 3.1 Type C (20 Gbps), un bouton de mise sous tension, un bouton Reset et des Jacks Audio Micro/Casque.

Pour résumer le schéma de ventilation, l’air frais est aspiré par l’avant et le bas pour être propulsé vers l’extérieur à partir du haut et de l’arrière.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

En interne, nous avons une organisation autour de deux chambres. L’espace principal accueille une carte mère au format Mini-ITX, Micro-ATX, ATX ou E-ATX. La carte graphique profite de 420 mm, le ventirad de 190 mm en hauteur et le bloc d’alimentation de 220 mm. Gigabyte libère l’avant de tout emplacement pour disque dur afin de ne pas obstruer le passage de l’air.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Bien que ce C500 Glass est au format Moyen Tour, il s’équipe de 8+3 slots d’extension, tous équipés d’équerre PCI perforée.  Nous arrivons ici à l’un des ses gros atouts.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

En sortie de carton, il s’équipe d’un support vertical pour carte graphique. Il est déjà monté et condamne plusieurs slots d’extension pour sa fixation. Il est naturellement possible de l’enlever pour retrouver une approche conventionnelle avec des slots d’extension horizontaux et équipés d’équerre PCI. Malheureusement, la mauvaise nouvelle est qu’aucun faisceau Rizer n’est proposé en bundle. Il est disponible en option.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Pour poursuivre du coté de son équipement, il propose trois ventilateurs aRGB PWM de 120 mm à l’avant en charge d’apporter de l’air frais à la configuration.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Un quatrième modèle est placé à l’arrière, en extraction cette fois. Sa mission est d’évacuer l’air chaud vers l’extérieur. Dans tous les cas, il s’agit de ventilateur aRGB proposant trois anneaux de couleur. Nous profitons ainsi d’un éclairage des deux côtés.  A noter qu’ils sont tous fixés sur un système de rails offrant une hauteur ajustable sur quelques cm. Nos mesures indiquent une vitesse de rotation entre 700 et 1700 rpm.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Gigabyte a la bonne idée de proposer à l’arrière un HUB centralisant leur alimentation PWM ainsi que l’alimentation de l’aRGB. Le contrôleur demande un SATA et une connexion aRGB 3 broches +5V. Nous en reparlerons.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Le boitier accepte à l’avant trois ventilateurs de 120 ou 140 mm, trois 120 mm ou 2 de 140 mm sur le haut et un 120 ou 140 mm à l’arrière. Du watercooling AIO est également possible avec de l’espace pour un radiateur de 420 à l’avant, 360 sur le haut et 140 ç l’arrière.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Le rangement profite de plusieurs « guides câbles » à l’arrière, facilitant l’orientation et la distribution des nombreux faisceaux.

Nous retrouvons également deux platines 2.5 pouces à l’arrière du plateau à carte mère et deux tiroirs 3.5/2.5 pouces solidaires du chassis à l’aide de deux vis à main et de crochets.

C500 Glass – Référence GB-AC500G ST

Format Mid Tower
M/B Type Mini ITX / Micro ATX / ATX / E-ATX
Couleur Black
Matériaux Steel, Plastic, Glass
Dimensions H=548 W=250 D=482 mm (Within ± 1% error) Alimentation ATX
Slots d’extension 8 + 3  (Requires PCIE Riser Cable) Compatibilité Hauteur ventirad  : 190mm

Longueur carte graphique : 420mm

Longueur bloc d’alimentation : 220mm

Emplacements 3.5“ / 2.5” 2 Support de montage vertical de la carte graphique Oui (Default: 73mm total clearance / VGA holder kit: 160mm total clearance )
Emplacements 2.5″ 2 Filtres Front, Top, Bottom
Connectiques USB Type-C 3.1 x1 / USB 3.0 x2 / Audio In & Out (supports AC97 /HD Audio) RGB Yes (Support RGB Fusion 2.0)
Ventilateur present Front : 120mm x3 (ARGB & PWM)

Rear : 120mm x1 (ARGB & PWM)

Poids N.W. 13.4 Kg
Ventilateur pris en charge Front : 120mm x3 / 140mm x3

Top : 120mm x3 / 140mm x2

Rear : 120mm x1 / 140mm x1

Package Dimensions H=594 W=336 D=584 mm
Radiateur pris en charge Front : Max 420mm

Top : Max 360mm

Rear : Max 140mm

 

 

Protocole de test

Voici notre plateforme de test

  • Carte mère : Z170X Gaming 3 de Gigabyte
  • Processeur : Intel Core i7-6700K
  • Mémoire vive : Crucial Ballistix 4 x 4 Go de DDR4-2666 MHz 16-17-17-36
  • Ventirad : LEPA LV12,
  • Disque dur : Hitachi HDT 72 1010SLA360 de 1 To
  • SSD : OCZ Vector 180 240 Go.
  • Carte graphique : Radeon R9 290 Black OC Edition / GT 9800 Fanless
  • Alimentation : RM850 de Corsair.

Nous avons mesuré la température du disque dur, du SSD, de la carte graphique, du processeur et de la carte mère par voie logicielle. Nous utilisons l’application HWMonitor. Nous travaillons avec une configuration en pleine charge, c’est à dire avec une forte sollicitation du processeur, du GPU, du SSD, de la mémoire vive et du disque dur. Durant ces tests, un sonomètre est placé sur un pied à 25 cm de la face avant du boitier.

Le ventirad processeur est en mode PWM calibré selon une courbe personnalisée. Le ventilateur turbine à 10% jusqu’à une température processeur de 40°C puis grimpe progressivement à 30% de sa vitesse maximale entre 40 et 60°C. Il se stabilise à 30% pour une température entre 60 et 80°C puis accélère jusqu’à sa vitesse maximale.

Lorsque nous évoquons les nuisances sonores, elles correspondent à deux qualités différentes. La première est le niveau d’insonorisation pour étouffer les bruits des différentes pièces mécaniques comme les disques durs, le ventirad processeur ou encore la carte graphique tandis que la deuxième concerne la ventilation qui engendre inévitablement du bruit. Il est lié à la vitesse de rotation des ventilateurs, à la taille et leur architecture, à la forme des ouvertures du châssis et au type de fixation utilisée.

Les mesures correspondent à une étude avec une configuration entièrement fanless et sans disque dur mécanique si bien que le bruit correspond exactement à celui de la ventilation.

C500 Glass, les performances

Le montage.

Comme nous l’avons souligné, malgré son statut de boitier Moyen Tour, ce C500 Glass est généreux. En interne, l’espace ne manque pas. Sa prise en charge de l’E-ATX lui assure de l’aisance pour accueillir comme il se doit une carte mère ATX.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Le bundle comprend toute la visserie nécessaire pour fixer chaque composant de la configuration. Gigabyte a eu l’excellente idée d’organiser la visserie en fonction de son usage. Ainsi les vis pour la carte sont identifiées et séparées des vis pour les SSD, les disques durs, etc… Si vous montez souvent des PC, je pense que vous voyez de quoi je veux parler 😊

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Je n’ai rencontré aucune difficulté lors du montage. L’alimentation s’installe par l’arrière et demande un adaptateur. Il est conseillé de prévoir à l’avance son câblage, ce qui avec un bloc modulaire est simple et pratique pour ne pas se retrouver avec un surplus de câbles à ranger.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Du côté du rangement des câbles, rien à redire, c’est bien pensé avec des « guides câbles » pratiques et présents aux endroits stratégiques. Il faut un peu de temps car il y a du monde à organiser pour pouvoir refermer sans difficulté le panneau latéral en métal.

L’installation du disque dur demande de préparer au préalable le tiroir avec l’installation de tampon en caoutchouc. Il se fixe au châssis à l’aide de deux crochets sur le bas et deux vis à main sur le haut.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

L’alimentation des ventilateurs profite d’un HUB positionné sur le haut. Il centralise également leur aRGB ainsi que l’éclairage de la face avant du boitier. Le contrôleur demande un SATA pour son alimentation. Par contre mauvaise nouvelle, la personnalisation de l’éclairage passe obligatoirement par la carte mère ou un contrôleur externe disposant, dans les deux cas, d’un en-tête aRGB 3-Pin 5V. Dans le cas contraire, le boitier reste désespérément éteint.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Pour la carte graphique, malheureusement il n’y a pas de câble Rizer en bundle. Il faut dans ce cas démonter le support vertical pour installer la carte dans son logement PCIe x16. Plusieurs équerres PCIe sont présentes en bundle pour refermer l’arrière du boitier. Par contre, le ventilateur avant du bas souffre d’une longueur de câble calculée au mm près.

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Aorus C500 Glass de Gigabyte

Le refroidissement.

Nous avons travaillé avec deux tensions fixes, le +5V et le +12V. Dans les deux cas, l’ensemble de la configuration est à son maximum de possibilité. En clair, le processeur, la carte graphique, le SSD et le disque dur sont à 100%.

Aorus C500 Glass de Gigabyte - Performances de refroidissement

Aorus C500 Glass de Gigabyte – Performances de refroidissement

La montée en charge de la ventilation améliore significativement les performances de refroidissement du boitier. Le processeur perd 7°C, le chipset de la carte mère 6°C, la carte graphique 4°C et la mémoire vive 3°C. Ce bilan confirme la présence d’un flux d’air efficace traversant l’ensemble de la configuration et centralisé sur ses points chauds. Par contre, nous sommes derrière le récent Pure Base 500 FX de Be quiet ! ou encore le CK560 de Deepcool. L’explication proviennent de deux choses. Tout d’abord avec un tel format de boitier, l’adoption de ventilateur de 140 mm aurait été plus percutant. En sachant qu’ils sont acceptés à l’avant, sur le haut et à l’arrière, une version sans ventilateur en natif serait un plus. Ensuite, sa générosité pour prendre en charge de l’E-ATX est à l’origine d’un espace important entre les trois ventilateurs avant et le début de notre configuration ATX. Il est même suffisamment important pour que l’air commence à se dissiper. Le flux d’air devient alors moins efficace sur certains composants.

Aorus C500 Glass de Gigabyte - Performances de refroidissement GPU Fanless

Aorus C500 Glass de Gigabyte – Performances de refroidissement GPU Fanless

Le test avec notre carte graphique Fanless le confirme. Nous sommes sur un delta de température de 60°C contre 51 °C pour ses deux concurrents.

Les nuisances sonores

Aorus C500 Glass de Gigabyte - Nuisances sonores

Aorus C500 Glass de Gigabyte – Nuisances sonores

En +5V, la ventilation se montre discrète et peu audible. Avec moins de 36 dBA, notre sonomètre enregistre un environnement sonore agréable et un boitier qui s’oublie. Le passage à +12V avec quatre ventilateurs à 1700 rpm n’est pas sans conséquence. Le refroidissement gagne en efficacité mais le boitier s’exprime d’avantage et devient audible. L’ensemble grimpe à 46.6 dBa. Le souffle est là. Le mode +12V+Conf correspond à notre configuration non fanless et les quatre ventilateurs à plein régime. Nous ne sommes pas devant un boitier orienté silence. Avec 48.1 dBA, notre carte graphique et notre ventirad s’entendent. Par contre, une partie de ce bruit est aussi lié à la structure « filtrée » de la porte avant. Ouverte, notre sonomètre enregistre 46.2 dBA. La différence n’est donc pas négligeable. De plus, le son porte sur les graves ce qui améliore son acceptation.

Aorus C500 Glass de Gigabyte - Nuisances sonores HDD

Aorus C500 Glass de Gigabyte – Nuisances sonores HDD

Enfin, le test avec notre disque dur révèle de belles prestations. Nous sommes au niveau du Pure Base 500 FX équipé d’un revêtement interne anti bruit. La solution d’amortissement des vibrations fonctionne bien.

C500 Glass, conclusion

Bilan
Performance de refroidissement
Nuisances sonores
Prestation / Prix
Résumé

Gigabyte propose au travers du ce C500 Glass un boitier moyen tour généreux et polyvalent. Sa conception et sa fabrication sont de qualité. Il profite d’une robe racée et caractéristique du style Aorus. Il est difficile de ne pas le remarquer. Son architecture est apte à accueillir quasiment tous les composants gaming du marché. Avec de l’E-ATX, 420 mm pour la carte graphique et 190 mm pour la hauteur du ventirad ou encore une compatibilité avec un radiateur de 420, une configuration musclée et extrême ne l’impressionne pas. Son équipement comprend quatre ventilateurs PWM aRGB, du verre trempé, un HUB PWM et aRGB, un support vertical pour carte graphique, trois imposants filtres à poussière et une porte avant. A tout ceci s’ajoute un rangement des câbles bien pensé avec des attaches aux endroits stratégiques et des guides câbles facilitant le placage contre le panneau à carte mère.

Sa ventilation est efficace mais ne bat pas de record. Elle se montre également audible dès que l’on titille avec les RPM. Il est donc dommage que des ventilateurs de 140 mm ne soient pas de la partie tout comme un contrôleur aRGB même rudimentaire. Cela permettrait d’éviter d’avoir une robe sombre si cette technologie n’était pas prise en charge par la carte mère ou qu’aucun contrôleur dédié n’était présent.

Affiché à 269 $, ce C500 Glass a de beaux atouts qui mériteraient de gagner en maturité avec quelques ajustements mineurs.

4.0

 

 

 

Un commentaire

  1. J’adore !!!! mais puré le tarif

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*