Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / Test du boitier Obsidian 250D de Corsair: pour du gaming compact mais généreux
test de l'Obsidian 250D

Test du boitier Obsidian 250D de Corsair: pour du gaming compact mais généreux

Obsidian 250D, le refroidissement.

Températures.

Le refroidissement de l’Obsidian 650D se montre convainquant. L’augmentation de la ventilation s’accompagne d’une dissipation thermique plus importante, signe d’une architecture interne bien pensée pour profiter des flux d’air générés par les ventilateurs.

Obsidian 250D, performances en refroidissement

Au repos entre une tension de 5 et 12 Volts, le processeur, bien que refroidit de façon active, perd 4°C, contre 7°C pour la carte graphique et plus de 5°C pour l’air ambiant du boitier.
En burn, nous avons le même constat mais de façon moins prononcée surtout pour le GPU. Entre ces deux modes, il ne perd que 9°C contre 2°C pour le processeur et 5°C pour la température ambiante du boitier.

Le refroidissement de la carte graphique aurait pu être meilleur avec un ventilateur avant légèrement décentré. Une comparaison face à l’ISK 600 d’Antec montre qu’il n’est pas simple de proposer une architecture interne compartimentée et une dissipation thermique optimale, les différentes zones communiquent difficilement entre elles.

Obsidian 250D, performances en refroidissement

En burn, nous observons une température boitier de seulement 31,6°C pour l’ISK 600 contre 35,1°C pour l’Obsidian 250D tandis que les températures respectives GPU sont de 69°C contre 76°C. D’un autre côté, la disposition des unités de stockage dans la cage à disques durs est plus efficace pour l’Obsidian 250D avec du 38°C contre 43°C pour l’ISK 600.

Nuisances sonores.

Obsidian 250D, nuisances sonores

A faibles tensions, les nuisances sonores sont parfaitement maitrisées mais la montée en charge de la ventilation s’accompagne inévitablement d’une augmentation du bruit surtout pour le ventilateur latéral. En 12 Volts, notre sonomètre indique 41,2 dBa contre 36,5 dBa en 5V.

Obsidian 250D, nuisances sonores

L’étouffement du bruit du disque dur Barracuda XT 2To est parfait. Le tiroir avec ses fixations sans outil caoutchoutés font leur travail si bien que le disque offre un fonctionnement silencieux.

Consommation.

Obsidian 250D, consommations électriques

L’Obsidian dispose de deux ventilateurs de 120 et 140 mm. La demande énergétique est en fonction de la tension et nos mesures montrent qu’en 12 Volts, l’Obsidian 250D est assez gourmand avec un besoin légèrement au-dessus de 4,5 Watts contre du 0,9 Watt pour L’ISK 600 d’Antec avec son unique ventilateur.

L’obsidan 250D est une première pour Corsair. Le constructeur s'attaque à l'un des formats populaires du moment, le Mini-ITX. La griffe du constructeur est visible avec un look racé caractérisant un tempérament fougueux. Son orientation est multiple puisqu’il s’annonce comme une solution performante pour un PC Gaming ou une plateforme HTPC. Bien que le format se veut par nature compact, l’espace interne s’annonce riche avec une architecture compartimentée, une cage à disques durs, deux ventilateurs de 120 et 140 mm, le support d’une alimentation ATX, 300 mm dédiés à la carte graphique, 95 mm à la hauteur du ventirad (voir…

Passage en revue

Performances
Prestation / prix
Environnement

Du gaming au format compact !

Résumé : L’Obsidian 250D est un boitier Mini-ITX gaming réussi. Corsair propose un montage sans outil partiel et une architecture compartimentée. La compatibilité avec certains composants clés ATX comme les cartes graphiques longues (300 mm maximum), les ventirads alternatifs (hauteur maximale de 90 mm annoncée mais 140 mm de notre coté), les unités optiques 5,25 pouces ou les blocs d’alimentation (tous les formats) est assurée. Le refroidissement est performant, les possibilités riches et le look est sympa. A plein régime, la ventilation se laisse tout de même entendre et un rangement attentionné du câblage est nécessaire pour profiter pleinement de la ventilation avant. Corsair réussit son entrée sur le segment du Mini-ITX gaming avec un boitier original et riche. Il pourrait cependant se montrer moins gourmand en énergie.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*