Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Boitiers / Test The Tower 100, un boitier Mini-ITX mariant verticalité et vue panoramique
The Tower 100
The Tower 100

Test The Tower 100, un boitier Mini-ITX mariant verticalité et vue panoramique

Thermaltake propose au travers du Tower 100 un boitier Mini-ITX atypique. Au format vertical, il offre une vue dite « panoramique » sur la configuration.

Sa conception repose sur de l’acier et du verre trempé. Son architecture fait subir une rotation à 90° à la carte mère tandis que la carte graphique se retrouve avec sa connectique placée sur le haut. Son équipement comprend deux ventilateurs de 120 mm, de nombreux filtres à poussières et de l’espace pour accueillir une configuration musclée.

The Tower 100

Nous l’avons mis à l’épreuve afin de répondre à plusieurs questions. Sa ventilation est-elle performante ? Cette réorganisation interne favorise-t-elle la dissipation de la chaleur ? Est-il silencieux ? Le montage est-il simple ? Enfin, ses prestations sont-elles à la hauteur de son tarif aux alentours des 110 € ?

The Tower 100, présentation

Ce Tower 100 est un boitier ATX pensé pour accueillir une configuration compacte. Son architecture prend uniquement en charge une carte mère au format Mini-ITX.

The Tower 100

Son originalité est de proposer une réorganisation interne face à un classique boitier tour. Ses dimensions sont de 462.8 x 266 x 266 mm pour un poids de 6.1 kilogrammes. Ce dernier s’explique par ses matériaux avec un châssis en acier, une finition plastique sur le haut et l’usage de trois panneaux en verre trempé de 4 mm.  Positionnés à l’avant et sur les deux cotés latéraux, ils assurent une vue « panoramique » sur sa configuration.

A noter que les modèles latéraux s’accompagnent d’un panneau en acier. Nous retrouvons une vaste grille d’aération accompagnée en interne de filtres à poussières.

The Tower 100

La même approche est utilisée sur le bas du boitier afin de favoriser le passage de l’air. Les trois grilles sont filtrées et amovibles à l’aide de vis à main.

The Tower 100

Cette structure permet une circulation naturelle de l’air. L’air frais entre par le bas (avant et coté) puis monte au travers des composants en se réchauffant pour ensuite s’échapper par le haut.

Ce flux d’air est aidé par le ventilateur du haut. Positionné en extraction, il s’agit d’un modèle 3-Pin de 120 mm turbinant au maximum à 1500 rpm. De base, il se complète par un second ventilateur 3-pin de 120 mm positionné à l’arrière du plateau à carte mère.

The Tower 100

Fixé au niveau du panneau arrière, il apporte de l’air frais (1500 rpm, 35.8 dBA) au travers d’une grille filtrée.

The Tower 100

Son action peut profiter à des SSD mais pas à un disque dur 3,5 pouces. Sa présence oblige de s’en passer sans quoi le panneau arrière ne peut pas reprendre sa place.

The Tower 100

Le boitier repose sur quatre pieds assez hauts permettant une bonne circulation de l’air sur le bas. La connectique est placée sur le haut à l’avant.

The Tower 100

Elle se compose de deux ports USB 3.0 type A, un port USB 3.2 (Gen 2) Type C x 1, et des classiques Jack Audio Micro Casque. A tout ceci s’ajoutent un bouton Power, un bouton Reset et deux LED (mise sous tension et activité des unités de stockage).

The Tower 100

L’architecture propose une orientation à la verticale de la configuration. Ainsi la carte mère et la carte graphique se retrouvent avec leurs connectiques placées sur le haut.

En interne, la chambre principale accueille la carte mère Mini-ITX, un ventirad de 190 mm de hauteur au maximum et une carte graphique de 330 mm. L’espace est donc généreux pour des composants gaming.

The Tower 100

Une seconde chambre est disponible sur le bas. Elle dispose d’un logement pour une alimentation ATX de 180 mm de longueur. Son orientation est classique (ventilateur placé sur le bas). Son logement s’accompagne d’une grille filtrée.

The Tower 100

De base, le boitier s’équipe de deux ventilateurs de 120 mm. Sa ventilation peut évoluer avec un 140 mm sur le haut, un 140 à l’arrière ou encore un 120 ou 140 sur le haut du cache alimentation. La compatibilité avec un Watercooling AIO est par contre limitée avec uniquement de la place pour un 120 sur le haut.

The Tower 100

Ce boitier s’équipe de deux slots d’extension (équerre amovible). Il prend en charge deux disques 2.5 pouces via deux platines en latéral au niveau de la chambre inférieure et deux disques durs 3.5 pouces à l’arrière du plateau à carte mère.

The Tower 100

Une platine en métal amovible est présente. Elle accepte également deux unités 2.5 pouces.

The Tower 100

Le boitier offre une conception soignée. Les matériaux sont corrects mais sans être « premium ». De son côté, la finition ne souffre d’aucun reproche particulier. Le look est probablement le gros argument de ce Tower 100. Il permet d’exposer sa configuration au travers d’une structure verticale et ouverte aux regards. Nous n’avons par contre aucun éclairage particulier. Les deux ventilateurs sont des solutions classiques.

Notre version est disponible aux alentours des 110 € TTC

Tower 100
ColorisNoir
MatériauxAcier, plastique, verre trempé de 4 mm
Dimensions462.8 x 266 x 266 mm
Hub de contrôle RGBNon
Emplacements ventilateurs
Haut1 x 120 ou 140 mm (1 x 120 préinstallé)
Arrière1 x 120 ou 140 mm (1 x 120 préinstallé)
Bas1 x 120 ou 140 mm
Refroidissement liquide
Haut 120
ArrièreNon
BasNon
Emplacements d’installation
Stockage2 x 3,5″
4 x 2,5″
Slots d’extension2
Connectiques2 x USB3.0, 1x USB 3.2 Gen 1 Type C, HD Audio
Compatibilité maximum
Longueur carte graphique max.330 mm
Hauteur ventirad max.190 mm
Taille de l’alimentation180 mm
Cartes-mères compatiblesMini-ITX

The Tower 100, le montage

Nous voici dans la partie le plus délicate de ce test. Le montage d’une configuration dans ce Tower 100 demande du temps. Elle n’est pas compliquée mais nécessite de bien appréhender l’organisation et les différents passages de câbles. La présence de points d’attache permet de mieux comprendre où faire passer certains câbles.

Le boitier se démonte complétement. Ces trois panneaux en verre sont montés sur des rails. Il faut donc retirer la coiffe supérieure (5 vis cruciformes). De même, les trois grilles d’aération du bas et le panneau arrière doivent être démontés (vis à main).

The Tower 100

Une fois mis à nu, le montage est classique. Le plus délicat concerne le cheminement des différents faisceaux (câbles SATA, câbles d’alimentation, USB, audio…). L’espace ne manque pas en particulier sur le bas au niveau du bloc d’alimentation. Il permet de cacher le surplus des faisceaux PCIe dédiés à la carte graphique ainsi que les surplus de l’ATX et des EPS.

Personnellement, je n’ai rencontré aucun problème particulier. Il faut être méthodique c’est tout.

The Tower 100

L’affaire se complique un peu si un rangement des câbles optimisé est souhaité car il manque des attaches aux endroits stratégiques.

The Tower 100

A noter que nous n’avons aucune fixation rapide et sans outil. Le disque dur se place à l’arrière du plateau à carte mère via une platine dédiée amovible. Sa fixation demande quatre vis cruciformes et la platine une seule vis à main. Par contre, la présence du disque demande de démonter le ventilateur 120 mm placé sur le panneau arrière.

Pour le SSD, je l’ai positionné sur la même platine afin de faciliter le câblage (unique faisceau d’alimentation SATA !).

The Tower 100

Protocole de test

Voici notre plateforme de test

  • Carte mère : X570 I Aorus Pro WiFi de Gigabyte
  • Processeur : Ryzen 7 2700X
  • Mémoire vive : Trident Z Neo 32GB (2x16GB) DDR4-2933MHz CL16
  • Ventirad : Noctua NH-U12S
  • Disque dur : Hitachi HDT 72 1010SLA360 de 1 To
  • SSD : SSD Crucial MX100 .
  • Carte graphique : GeForce RTX 3060 Ti Eagle de Gigabyte
  • Alimentation : RM850 de Corsair.

Nous avons mesuré la température du SSD, de la carte graphique, du processeur, de la mémoire vive et de la carte mère par voie logicielle. Nous utilisons l’application HWMonitor. Nous travaillons avec une configuration en pleine charge, c’est à dire avec une forte sollicitation du processeur, du GPU, du SSD et de la mémoire vive. Durant ces tests, un sonomètre est placé sur un pied à 25 cm de la face avant du boitier.

Le ventirad processeur est en mode PWM calibré sur le profil standard obtenu avec un calibrage via notre carte mère.

Lorsque nous évoquons les nuisances sonores, elles correspondent à deux qualités différentes. La première est le niveau d’insonorisation pour étouffer les bruits des différentes pièces mécaniques comme les disques durs, le ventirad processeur ou encore la carte graphique tandis que la deuxième concerne la ventilation qui engendre inévitablement du bruit. Il est lié à la vitesse de rotation des ventilateurs, à la taille et leur architecture, à la forme des ouvertures du châssis et au type de fixation utilisée.

Les mesures correspondent à une étude avec une configuration entièrement fanless et sans disque dur mécanique si bien que le bruit correspond exactement à celui de la ventilation.

The Tower 100, performance de refroidissement

Nous avons fonctionné en +5V puis en +12V appliqués aux deux ventilateurs de 120 mm. Vous trouverez ci-dessous les deltas de températures des différents composants de notre configuration en burn.

The Tower 100 - Performance de refroidissement

The Tower 100 – Performance de refroidissement

La ventilation de ce Tower 100 propose des performances modestes. En clair, nous vous conseillons de privilégier des composants à la gourmandise énergétique modérée.

La principale raison est l’utilisation d’un ventilateur de 120 mm sur le haut. Un 140 mm voire un 200 mm pourrait améliorer le bilan. En +5V, nous avons des températures élevées mais tous les composants vitaux de notre configuration gaming (SSD, processeur, carte graphique) fonctionnent à leur maximum. Nous n’avons aucune température critique. Le passage à +12 Volts améliore le bilan. Le delta de température du processeur chute de 4°C contre 3°C pour le système et le SSD. Nous avons également un gain au niveau VRM, GPU et mémoire mais il est modeste (-1°C).

The Tower 100 - Performance de refroidissement (carte graphique fanless)

The Tower 100 – Performance de refroidissement (carte graphique fanless)

Le test avec notre carte graphique fanless confirme que la ventilation de ce Tower 100 est limitée. Le GPU de notre carte graphique fanless dépasse 100°C.  Cette situation s’explique aussi par la position du ventilateur du haut.

The Tower 100

Il se concentre sur la partie carte mère et ventirad. La carte graphique à la verticale est placée sur la partie droite du boitier tandis que le ventilateur de 120 mm du haut est placé sur la gauche.

Tower 100, les nuisances sonores

Le bruit de la ventilation est lié aux deux ventilateurs de 120 mm en action. Le premier est placé sur le haut et le deuxième à l’arrière au niveau du socket de la carte mère.

The Tower 100 - Nuisances sonores

The Tower 100 – Nuisances sonores

En +5V, les deux ventilateurs sont inaudibles. Le boitier est silencieux sans aucune gêne particulière. En +12V, les deux ventilateurs fonctionnent à plein régime soit de 1500 RPM. Notre sonomètre grimpe à 40.4 dBA. Nous avons un souffle présent et audible. L’ensemble reste acceptable mais il n’est pas facile d’oublier la présence du boitier.

Enfin, le mode +12C+Conf correspond à une ventilation au maximum de ses capacités et à notre configuration gaming à plein régime.  Dans cette situation, nous avons des nuisances sonores se situant aux alentours des 42 dBa. N’étant pas orienté silence, The Tower 100 n’a pas d’équipement particulier pour étouffer le bruit de certains de nos composants comme la ventilation de la notre carte graphique.

The Tower 100 - Nuisances sonores HDD

The Tower 100 – Nuisances sonores HDD

Enfin nous avons de bons résultats avec le test de notre disque dur. Positionné à l’arrière du plateau à carte mère son bruit est assez bien calfeutré. Il n’y a pas d’équipement particulier mais l’orientation à l’arrière du boitier aide à le rendre silencieux.

The Tower 100, conclusion.

Bilan
Performance de refroidissement
Nuisances sonores
Prestation / Prix
Résumé

Au final Thermaltake signe un boitier Mini-ITX étonnant par son look, son architecture et son style. Nous retrouvons une sorte de vitrine afin d’exposer une configuration gaming.

Cette approche s’accompagne cependant d’un châssis demandant du temps pour être accessible. Le bougre ne se laisse pas manipuler si simplement, du temps et un tournevis sont nécessaires. Il faut démonter sa coiffe afin de retirer ses trois panneaux latéraux puis retirer ses grilles d’aération inférieures pour se rendre dans l’espace réservé au bloc d’alimentation ATX.

En interne, la disposition atypique des composants souffre d’une gestion des câbles "en manque d’inspiration". Du coup, il faut là aussi prendre un peu de temps pour obtenir un résultat optimisé pour le passage de l’air.

Ce dernier est aidé par deux ventilateurs de 120 mm aux actions limitées avec notre configuration de test. Notre carte graphique fanless soufre d’un manque d’air. Le flux est principalement axé sur la carte mère et le ventirad. Enfin, sa compatibilité avec un Watercooling est limitée à un unique format, le 120.

Son gros point fort est son style ambitieux et très personnel. Sur ce point, il se distingue sans difficulté de la concurrence autour du format Mini-ITX. Les joueurs trouveront de l’espace pour installer un gros ventirad et une imposante carte graphique.

A tout ceci s’ajoute un tarif de 110 € qui à la vue de sa grande originalité le positionne de manière concurrentielle.

4.0

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Processeur Alder Lake-S d'Intel

Core i3-12100 Vs Ryzen 3 3300X, Intel frappe-t-il fort dans l’entrée de gamme ?

En entrée de gamme Intel a prévu de proposer le Core i3-12100. Un premier test de ce processeur Alder Lake-S au format LGA 1700 débarque.

Boitier DeepCool DG560

Test CG560 de Deepcool

Dévoilé en septembre dernier, le CG560 de Deepcool est un boitier « Moyen ...

Souris MM731 de Cooler Master

Test MM731, une souris gaming “Hybride” signée Cooler Master

Test de la MM73, une souris gaming Cooler Master proposant du sans fil, un capteur 19 000 dpi, du RGB et des micro Switches optiques