Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Cartes mères / B550I Aorus Pro AX, le test complet
Carte mère Gigabyte B550I Aorus Pro AX
Carte mère Gigabyte B550I Aorus Pro AX

B550I Aorus Pro AX, le test complet

B550I Aorus Pro AX, conclusion

Gigabyte propose au travers de cette B550I Aorus Pro AX une base solide pour se monter un Mini-PC B550I Aorus Pro AXGaming musclé. A l’usage, les performances sont là avec un accès aux toutes dernières technologies comme le PCIe 4.0, du Wi-Fi 6 ou encore du réseau filaire 2.5 GbE et d’USB 3.2 Gen 2.

Equipé d’un Ryzen 9 3900X et d’une GeForce RTX 2080, nous avons un trio robuste délivrant une puissance apte à répondre aux besoins des joueurs exigeants mais pas seulement. La plateforme joue la carte de la polyvalence avec des prestations musclées. Il peut par exemple prendre place dans un petit poste de travail dédié à la création (montage vidéo, photographie, modélisation 3D, rendu…). L’overclocking n’est pas son terrain de jeu et son format limite ses possibilités dans certains domaines. Nous n’avons que quatre ports SATA, deux slots mémoires ou encore un unique PCIe 4.0 x16.

Au final, à l’image de sa grande sœur la X570 I Aorus Pro WiFi, nous n’avons pas grand-chose à lui reprocher. Nous n’avons qu’une remarque, elle concerne le système de refroidissement passif jouant un double rôle du côté du chipset. Il faut utiliser un SSD M.2 nu c’est-à-dire sans aucun dissipateur thermique en natif. Enfin coté tarif, la carte est annoncée aux alentours des 200 €, un positionnement haut de gamme.

Top Performance GinjFo

Bilan
Performance
Equipement
Prestation / Prix
SUMMARY

Cette B550I Aorus Pro AX propose tout le nécessaire pour construire un Mini-PC Gaming musclé et performant. Son format Mini-ITX s’accompagne de prestations haut de gamme au travers d’une robe travaillée et d’une belle conception. Nous avons par exemple un port PCIe 4.0 x16 renforcé et des logements DIM blindés. Architecturée autour du chipset B550, elle ne fait l’impasse sur aucune des dernières technologies du moment. Nous retrouvons deux ports M.2 PCIe Gen 4 du Wi-Fi 6, du 2.5 GbE filaire, de l’USB 3.2 Gen 2 et un slot PCIe 4.0 x16. Nous n’avons qu’une remarque, elle concerne le refroidissement optant pour un combo passif au niveau du chipset. Ce choix est discutable car le SSD M.E est directement confronté à la chaleur du chipset et vis versa. A cela s’ajoute la nécessité d’utiliser une unité SSD nue sans dissipateur thermique en natif.

4.7

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Entre garder le radiateur du chipset OU le remplacer par le dissipateur d’un Corsair MP600 sur lequel il sera posé bien sûr, quelle est la solution optimale selon vous ?
    Sachant que l’utilisation est pour de l’applicatif léger, pas de gaming.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Carte graphique Asus DG1-4G

Test DG1-4G d’Asus, Intel vise du Full HD Low Option

Intel s’est rapproché de certains partenaires pour déployer ses premières cartes graphique ...

MPG CoreLiquid K360

Test MPG CoreLiquid K360 de MSI

MSI débarque sur le marché des Watercooling AIO haut de gamme avec ...

Watercooling AIO MasterLiquid ML240 Illusion de Cooler Master

Test MasterLiquid ML240 Illusion de Cooler Master

Cooler Master a récemment complété sa gamme de Watercooling AIO avec l’annonce ...