Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Cartes mères / Carte mère Asus P9X79 : Le Core i7-3960X en action

Carte mère Asus P9X79 : Le Core i7-3960X en action

Il aura fallu trois bonnes années pour qu’Intel se décide à remplacer son offre haut de gamme. Il faut dire qu’en la matière la concurrence fait tête basse, laissant toute liberté au géant du processeur d’organiser comme bon lui semble les plannings.

Core i7 Sandy Bridge-ELe bon vieux socket LGA 1366 cède ainsi sa place au LGA 2011 accueillant une nouvelle puce, Sandy-Bridge-E.

Intel vise ici le haut de gamme avec un processeur gravé à 32 nm et disposant de 2,27 milliards de transistors répartis sur un die de 435 mm2.

Sandy Bridge-E fait partie de la politique « Tock » de développement. Nous avons donc un changement d’architecture face à Nehalem.

Politique "Tick Tock" d'Intel

Cependant, il ne faut pas s’attendre à une révolution aux regards de Sandy Bridge. Intel apporte ici des d’aménagements pour répondre au segment visé. La partie graphique n’est plus, tandis qu’un nouveau contrôleur mémoire fait son apparition. Il prend en charge de la DDR3 jusqu’à une fréquence de 1600 MHz sur quatre canaux (DDR3-1066 avec les Core i7 Nehalem et Westmere et DDR-1333 MHz pour Sandy Bridge) de quoi améliorer la bande passante et de voir l’émergence de machine équipée de 8 ou 16 Go, surtout aux regards du prix de la mémoire.

Sandy Bridge-ESandy Bridge-E (le Core i7-3960X) est une puce six cœurs épaulée de la technologie Hyper-Threading soit 12 cœurs logiques. La partie cache L3évolue avec 15 Mo (12 Mo pour l’architecture Nehalem). La fréquence continue de fonctionner selon deux modes, le mode nominal et un mode “overclocké” avec la présence du Turbo Boost 2.0.  Intel indique également que l’AVX et l’AES sont prises en charge ainsi que les instructions SSE4.1 et SSE 4.2.

Technologie Turbo Boost 2

L’Intel Turbo Boost a pour rôle d’augmenter la fréquence de fonctionnement en fonction de la charge du processeur sans dépasser l’enveloppe thermique, le TDP. Selon le nombre de cœurs sollicité, cet overcloking sera plus ou moins élevé. Par exemple, pour le Core i7-3960X, le gain maximal est de 300 MHz si tous les cœurs sont actifs et 600 MHz avec un unique ou deux cores.

Sandy Bridge-E : Principales caractéristiques techniques

Pour la partie graphique, 40 lignes PCI Express sont de la partie afin de proposer des cartes mères compatibles Quad SLI et CrossFireX. Le panel de configuration est riche avec du x16, x16 + x16, x16 + x8 + x8 + x8 ou encore du x16 + x8 + x8 + x4 + x4. Notons également que même si Intel reste très discret sur la question, le PCI Express 3.0 est supporté avec une gestion du débit allant jusqu’à 8 GT/s.

Chipset X79 : rien de bien nouveau.

Chipset X79

Sandy Bridge-E s’exprime au travers d’un nouveau socket, le LGA 2011. Il s’accompagne également d’un nouveau chipset, le X79. Il ne faut pas chercher de nouveautés de ce côté-là. Le X79 gère huit lignes PCI Express 2.1, six ports SATA dont deux en SATA 6 Gbs et quatre en SATA 3 Gbs ainsi que quatorze ports USB 2.0 (pas d’USB 3.0 !). Pour le reste, il faudra s’en passer, nous pensons par exemple au « Smart Response » du Z68.

Sandy Bridge-E : Plusieurs processeurs de prévus.

Sandy Bridge-E : les processeurs

Intel lance dans un premier temps ses puces très haut de gamme avec les Core i7-3960X et 3930K. Ils se différencient au niveau du cache avec 15 Mo pour le premier et 12 Mo pour le second tandis que 100 MHz les départagent au niveau de leurs fréquences nominales et Turbo. L’enveloppe thermique est élevée avec un TDP de 130 Watts. Ce duo devrait se compléter courant du premier trimestre avec l’arrivée du Core i7-3820. Il proposera une fréquence plus élevée (3,6 GHz) mais avec quatre cœurs et un cache de 10 Mo.

Enfin côté tarif, nous sommes dans le haut de gamme. Le Core i7-3960X est à considérer comme une vitrine technologique avec un tarif de 990 dollars l’unité par lot de mille. Le Core i7-3930K se veut plus accessible avec un tarif de 555 dollars.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. Article très complet ! 🙂

  2. Oui article solide.

    Juste une petite remarque. Je trouve qu’il manque souvent un indicateur lors des tests d’un carte mère, c’est la durée de boot du BIOS. Alors oui ça dépend de ce que l’on met sur la plate-forme, si un RAID est configuré, etc., mais ça donnerait une idée. Un BIOS bien optimisé, c’est in fine un élément de confort non négligeable pour l’utilisateur.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Core i7-3910K, bientôt une nouvelle référence Sandy-Bridge-E ?

Intel surprend avec la découverte d’un Core i7-3910K inconnu. Appartenant à la ...

Un core i5-3350P et un Core i7-3970X à la rentrée

La rentrée du mois de septembre sera l’occasion pour Intel de lancer ...

Sandy Bridge-E : Bientôt un Core i7-3970X…à 999$

Intel serait en train de penser à nos portefeuilles avec l’arrivée d’une ...