Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Cartes mères / Test : Carte mère PC 3500 de VIA
carte mère PC3500 de VIA
carte mère PC3500 de VIA

Test : Carte mère PC 3500 de VIA

VIA Technologie, dont le siège de l’entreprise est situé à Tapei en Taiwan, se compose en grande partie d’ingénieurs. Son catalogue est riche avec de très nombreux circuits logiques utilisés par les grands acteurs de la scène hardware informatique.

Depuis plusieurs années maintenant, cette société s’est nettement démarquée avec des produits basse consommation et des processeurs à haute efficacité énergétique.

Nous avons présenté, à deux reprises déjà, des cartes mères issues de ces concepts, avec l’EPIA CN13000G et l’EPIA EX15000G. Deux bases pour une éco conception d’un PC apte à remplir de très nombreuses tâches bureautiques et susceptibles également de faire face à la lecture de contenus vidéo HD.

Le 21 Août dernier, VIA a enrichi son offre avec l’arrivée de la carte mère pc-1 PC3500. Elle ne fait pas partie de sa gamme EPIA mais se présente comme une base complète et évolutive d’un PC économe avec un format Micro-ATX de 190.5mm x 228.6mm. Exploitant un processeur VIA C7-D, elle s’architecture autour d’un chipset multimédia IGP VIA CN896 certifié Windows Vista Basic avec la puce VIA Chrome9 HC.

La présence de deux emplacements pour modules mémoires DDR2 400/533/667 MHz et d’un port PCI Express 16x la rendent plus flexible dans l’élaboration de plateforme informatique.

Fidèle au concept d’éco conception, sa plus grande force réside dans une consommation optimisée permettant selon le constructeur de dépasser largement les recommandations et exigences les plus récentes du programme Energy Star. Alors sans plus attendre, partons ensemble à la découverte de cette carte mère PC3500 de VIA.

Comme nous l’avons souligné, la PC3500 de VIA se destine aux OEM et intégrateurs, ce qui explique peut être que nous l’avons reçu dans un simple carton sans documentation, CD de drivers, accompagnée d’un bundle des plus pauvres.

un bundle des plus pauvre

En effet, seule une nappe IDE 80 broches et le panneau I/O Shield sont présents.

La carte se présente avec un PCB bleu chargé mais correctement lisible. Malgré l’absence de documentation, il est assez facile de distinguer chaque connectique avec des annotations claires et explicites.

Carte mère PC3500 de VIA -Vue 1-

Carte mère PC3500 de VIA -Vue 2-

Plusieurs inscriptions attirent notre attention. Les premières, juste en dessous du port PCI blanc, indiquent une absence totale de plomb et une compatibilité avec la RoHs chinoise.

La deuxième, sous forme d’autocollant, est visible sur le panneau des connectiques PS/2.

Ce logo orange fait redondance avec celui présent sur le PCB mais se vante toutefois de suivre les recommandations de la norme ROHS chinoise avec l’utilisation de la couleur orange.

Avec ses deux pictogrammes, nous savons que la PC3500 n’utilise pas de plomb et qu’elle peut être utilisée pendant 10 ans sans risque pour la santé et l’environnement.

Une connectique riche mais sans Firewire et eSATA. Elle utilise un connecteur ATX 24 broches pour assurer son alimentation. 2 emplacements jaune pour modules mémoires sont disponibles. Ils acceptent de la DDR2 400/533/667 MHz jusqu’à 2 Go maximum.

2 emplacements jaune pour modules mémoires sont disponibles. Ils acceptent de la DDR2 400/533/667 MHz jusqu’à 2 Go maximum

2 connecteurs IDE 66/100/133 accompagnent 2 ports SATA I avec support du RAID 0, 1, 0+1. Du SATA deuxième génération est aussi possible mais il faudra s’assurer de la présence d’un southbridge VT8237S.

2 connecteurs IDE 66/100/133

2 ports SATA I

La partie réseau est dévolue à une puce VT6107 supportant du 10 et 100 Mbps.

La partie réseau est dévolue à une puce VT6107 supportant du 10 et 100Mbps.

Elle propose une gestion avancée de l’énergie avec une consommation électrique optimisée tout en réduisant l’usage du processeur lors de transfert réseau. Noter qu’en option, une puce VT6122 peut être proposée (supports 10/100/1000 Mbps).

L’audio est géré par une puce Realtek ALC883 HD audio jusqu’à 8 canaux.

L’audio est géré par une puce Realtek ALC883 HD audio jusqu'à 8 canaux.

Du côté connectiques du panneau arrière, nous trouvons 2 ports PS/2 (clavier-souris), un port parallèle, une sortie VGA, 4 ports USB II, un port RJ 45 et 6 connectiques audio.

Avec l’usage d’un boitier adéquat, la PC 3500 propose l’ajout de 4 autres ports USB II, de deux ports COM grâce à sa connectique interne.

Connectiques USB II Interne

Justement, juste en dessous des deux connecteurs additionnels USB II jaunes, un port PCI Express 16x et un port PCI sont disponibles.

Justement juste en dessous des deux connecteurs additionnels USB II jaunes, un port PCI Express 16x et un port PCI sont disponibles.

Directement soudé à la carte mère, un processeur VIA C7-D à 1500 MHz utilisant un FSB à 400 MHz accompagne un NorthBridge VIA CN896 dont voici le diagramme.

NorthBridge VIA CN896

Principales caractéristiques.

  • Support for VIA C7, VIA C7-D and VIA Eden (V4) processors
  • Supports 667/533/400MHz Front Side Bus Settings
  • Supports x16 PCI Express and x1 PCI Express ports
  • Supports up to 4GB DDR2 533/400MHz or DDR400/333/266MHz SDRAM
  • VIA Ultra V-Link 1 GB/sec 16-bit interconnect supporting V-Map Modular Architecture
  • Integrated VIA Chrome9 Graphics core supporting DirectX 9.0 3D graphics
  • 250MHz Graphics Engine Clock with separated 128-bit data paths
  • 128-bit 2D and 3D Graphics Engine
  • Chromotion 3.0 CE Video Display engine
    » MPEG-2 Decoder
    » Video De-blocking
    » Adaptive De-Interlace
    » DuoView+™
    » Full HDTV support up to 1080i / 720p
  • Optimized Unified memory Architecture (UMA)
  • 12-bit DVI transmitter
  • 24-bit Flat Panel Display Interface and Dual 12-bit Flat Panel Display Interface
  • 12-bit interface to external TV encoder for SDTV and HDTV display
  • Support for VIA Vinyl Gold 8-channel HD Audio Controller & integrated VIA Vinyl 6-channel HD Audio
  • Serial ATA support for up to 2 devices
  • Integrated V-RAID 0, RAID 1, and RAID 0+1#, and JBOD (SATA) support
  • Parallel ATA133/100/66 support for up to 4 devices
  • Support for up to 8 USB 2.0/USB 1.1 ports
  • Support for VIA Velocity Gigabit Ethernet companion controller & integrated 10/100 Mbps FastEthernet
  • Advanced System Power Management Support

A quelques millimètres du connecteur 3 broches d’alimentation du ventilateur boitier, un emplacement a été prévu pour accueillir une puce VT1625M HDTV afin de proposer les modes 720p et 1080i en sortie (pas le Full HD et le 1080P) mais n’est pas exploité sur notre sample de test.

Le processeur VIA C7-D est présenté comme une solution offrant un bon rapport performance/watt.

Le processeur VIA C7-D est présenté comme ne solution offrant un bon rapport performance/watt.

Il fait aussi partie de l’initiative « Carbone Free ».

Pour chaque processeur C7-D vendu, les rejets de CO2 résultant de la production d’électricité nécessaire à son fonctionnement (en prenant en compte sa durée d’utilisation moyenne de 3 ans), sont compensés par des projets régionaux de reboisement, de conservation d’énergie et d’énergie de remplacement (solaire par exemple).

Issu d’une gravure à 90 nm, il est au format NanoBGA2 (21 mm x 21 mm). Deux fréquences sont disponibles : 1,5 GHz et 1,8 GHz.

Avec un TDP de 20 Watts, l’architecture de son core se nomme « Esther ». 128 Ko de cache L2 sont présents. Il supporte les instructions SEE2 et SEE3 et utilise un FSB de 400 Mhz. Il dispose, entre autres, de la technologie VIA Padlock, un moteur de sécurité matériel (AES de cryptographie, SHA-1/256 Hachage…).

Une solution graphique embarquée mais pas pour jouer

La carte mère PC3500 dispose aussi d’un IGP (processeur graphique intégré) : HC VIA Chrome9 ™.

Il procure une accélération 2D pour une utilisation bureautique traditionnelle et une aide à la décompression de flux vidéo MPEG2 grâce à son moteur Chromotion 3,0. Par contre, il n’est nullement destiné à un usage ludique (3D).

Le processeur VIA C7-D ainsi que le chipset VIA CN896 profitent d’un radiateur commun entièrement en aluminium. Il est surmonté d’un petit ventilateur de moins de 4 cm de diamètre.

Le processeur VIA C7-D ainsi que le chipset VIA CN896 profite d’un radiateur commun entièrement en aluminium. Il est surmonté d’un petit ventilateur de moins de 4 cm de diamètre.

Radiateur commun entièrement en aluminium. Il est surmonté d’un petit ventilateur de moins de 4 cm de diamètre.

La PC 3500 permet donc, avec la présence d’un processeur et d’une solution graphique, d’élaborer rapidement un PC où seul manque à l’appel : le boitier, la mémoire, le disque dur et le lecteur optique.

Dans une optique autre qu’un usage bureautique, la présence du port PCI Express 16x pourra permettre l’ajout d’une carte graphique tierce apte à assurer une meilleure prise en charge matérielle des flux vidéo.

Un BIOS complet mais demande à être mise à jour

Une fois installée avec 2 Go de mémoire et un disque dur Seagate Baracuda de 160 Go en SATA, le comportement de la carte est stable. Nous avons noté cependant deux probèmes

  • A chaque reboot ou démmarage, il a été impossible au premier coup d’initialiser le disque (les ports SATA ne sont pas reconnus). Un Ctrl-Alt-Supp est alors de mise.
  • Le passage d’une carte graphique PCI Express 16x à la solution graphique embarquée a demandé, suivant les paramétrages du BIOS, un Clear CMOS.

De façon générale, le BIOS est complet avec la possibilité de régler manuellement les timing mémoires et le FSB. Le choix du mode IDE ou RAID des ports SATA est rapide et un monitoring hardware est présent (Températures CPU, Chipset et vitesse des ventilateur).

Notre configuration est la suivante :

Protocole de test

  • Carte mère PC-1 PC3500
  • Processeur C7-D 1,5 GHz
  • 2 Go Mo de DDR2 633 Corsair
  • 1 disque dur Seagate 7200.7 de 160 Go en PATA
  • 1 disque dur Seagate 7200.9 de 160 Go en SATA
  • Un lecteur de DVD
  • Carte graphique HIS HD 2400 Pro 256 Mo de DDR2
  • Carte graphique Diamond HD 2600 Pro 512 Mo
  • Une alimentation Antec EarthWatt de 430 Watts (pour relire notre test de cette alimentation, c’est ici : [GinjFo] Test Alimentation EarthWatts 430 d’Antec )

Pourquoi cette configuration ?

Devant la présentation de cette carte orientée bureautique, l’usage d’un disque dur de 160 Go garantit un espace suffisant. La présence du Seagate 160 PATA n’est ici utile que pour le test de l’interface Ultra DMA 100 et des ports USB II avec l’usage d’un boitier externe pour disque dur signé Enermax : Le Glory

Avec 2 Go Mo de mémoire, le chargement de Windows Vista est beaucoup plus agréable. L’utilisation d’une carte graphique tierce pour la lecture de Vidéo HD se voit accélérée avec des temps d’attente réduits.

Le système d’exploitation est Windows Vista Ultimate. Les drivers utilisés sont téléchargés directement sur le site de VIA à savoir :

  • VIA Chrome9 HC IGP Family Windows Vista Display driver version 7.14.14.0019
  • VIA Rhine Family Fast Ethernet Adapter drivers V3.72
  • VIA V-RAID Software Package

Durant notre test, nous nous sommes attardés sur plusieurs points :

Consommation électrique.

La consommation électrique est prise avec un wattmètre digital lors de quatre états.

PC éteint mais avec l’alimentation sur ON, ensuite PC au repos avec le système d’exploitation chargé, mais sans aucune activité, puis lors d’un test processeur à 100 % de ses capacités et enfin avec une application très gourmande en ressources processeur et GPU (la carte graphique).

Chaque test est répété trois fois et la moyenne est calculée.
Nous avons rajouté un nouvel état appelé « mise en veille ». Ce dernier permet de mettre en hibernation son PC et de pourvoir le réutiliser en quelques secondes seulement, évitant ainsi la longue attente du chargement du système d’exploitation.

Remarque :

Il est intéressant de souligner que Microsoft précise dans diverses documentations qu’il est souhaitable d’utiliser ce mode au lieu d’éteindre complètement son PC sauf en cas d’absence prolongée. Nos mesures permettront d’appréhender l’impact, si impact il y a, sur la consommation de l’utilisation de cette fonction de mise en veille avec notre plateforme PC3500.

Nuisances sonores.

Elles sont relevées avec un sonomètre digital de classe B. Il est placé sur un pied à 10 cm au dessus du ventilateur.

Performances des Interfaces de PATA et SATA

Pour cela, nous avons utilisé deux disques durs.

  • 1 disque dur Seagate 7200.9 de 160 Go en SATA
  • Un Seagate Baracuda 7200.7 de 160 Go en Ultra DMA 100:

Les logiciels retenus ici sont : PC-Wizard 2008 et HD Tach 3.01

Performances Processeur.

Elles sont évaluées avec les logiciels : PC Wizard 2008, Super Pi et CPU Mark 99

Performances Mémoire.

Plusieurs logiciels sont utilisés à savoir : PC Wizard 2008, ScienceMark et Everest Home Edition.

Les performances multimédia

Etant le propre de cette plateforme, nous avons utilisé plusieurs sources vidéo aux formats différents : move, avi, wmv.
Le logiciel de lecture utilisé est Power DVD 7.3 dans sa version afin de prendre en considération chaque accélération matérielle suivant la puce graphique utilisée.

Nous avons fonctionné sous Windows Vista version Ultimate en utilisant :

  • WMV 1080P “Corel Reef Adventure”. (Démos disponibles ici)

Voici les recommandations matérielles annoncées sur le site pour ces types de fichiers vidéo
WMV 1080P

    • 3.0 GHz processor or equivalent
    • 512 MB of RAM
    • 128 MB video card
  • XMen III trailer :
    XviD 1920*1088*24 en 2.35 à 8 Mbps , MP3 192 kbps
  • Lecture DivX 5.0 HD. SharkTale (1280*720 encodé en ~q3)

Voici la recommandation matérielle demandée pour ce type de fichier vidéo.

    • 2.4 Ghz PC
    • 512 MB RAM
    • 64 MB Video RAM
  • Lecture Happy_Feet (h264 1280×544) MPEG-4 AVC

Les classique 3DMark 2006 et 2005 sont également de la partie.

  • Lecture DVD avec le Film “Perdu dans l’espace”

Performances 3D

Graphique des performances sous 3DMark 2006

Graphique des performances sous 3DMark 2005

Que ce soit sous 3Dmark 2006 ou 3DMark 2005, les scores sont catastrophiques avec la solution signée VIA. L’utilisation d’une carte graphique Radeon HD 2400 Pro multiplie les scores par 10 et 16, ce qui est assez bluffant mais ce n’est pas suffisant pour espérer jouer avec une telle plateforme.

Sous Windows Vista, l’interface Aero n’est pas activable avec la solution embarquée utilsant un bus AGP 8x. Pire, il faudra utiliser l’interface classique et non l’interface Vista pour obtenir un bien meilleur confort d’utilisation. Nous avons utilisé lors de ces deux tests, HC VIA Chrome9 ™ avec une quantité de mémoire partagée à 256 Mo.

Performances brutes Processeurs

Graphique des performances processeur sous PC WIZARD 2008_

Score processeur sous CPUMark 99

Temps en seconde pour le calcul de 1 million de décimales de Pi

Le processeur VIA C7-D n’est pas un fou de guerre. Le calcul de 1 million de décimales de PI met plus de 5 minutes. Avec de tels résulats, la vocation de cette plateforme reste un usage bureautique standard voire la lecture de contenus vidéo avec le soutien d’une solution graphique plus performante.

Performances Interface IDE.

Graphique des performances Interface IDE sous PC WIZARD 2008_

Graphique des performances Interface IDE sous HD Tach

Graphique des performances Interface IDE sous HD Tach

Rien de particulier à dire, les débits sont corrects avec l’utilisation de cette interface.

Performances Interface SATA.

 Graphique des performances Interface SATA sous PC WIZARD 2008_

Graphique des performances Iterface SATA sous PC WIZARD 2008_

Graphique des performances Iterface SATA sous PC WIZARD 2008_

L’interface SATA I est très similaire en terme de débit à l’interface IDE. Le mode Burst de HD Tach met en évidence les limites du SATA I. Avec un contrôleur SATA II, notre disque Seagate obtient un score de 186 Mo/s dans ce mode.

Performances de l’interface USB II.

Graphique des performances Interface USB IIsous PC WIZARD 2008_

Graphique des performances Iterface USB II sous PC WIZARD 2008_

Graphique des performances Iterface USB II sous PC WIZARD 2008_

Dans cette exercice, les résultats sont de premier ordre. Le graphique “Sequentiel Read Sped” est constant, aucune perte de vitesse de 0 à 160 Go ce qui s’explique par le fait que le débit maximum des ports USB II reste toujours inférieur aux capcités de notre disque dur.

Performances Mémoire.

Performances mémoire sous PC Wizard 2008

Performances mémoire sous Everest Home Edition

Performances mémoire sous ScienceMark 2.0

CPU-Z - Mémoire - Rien de spéctaculaire dans ces exercices.

Le temps de latence est vraiment très haut.

Nos deux barrettes mémoire ont été configurées en mode 677 MHz avec de timing de 5, 5, 5, 15. Impossible d’obtenir du dual channel comme vous pouvez le constater avec CPU-Z ci contre.

Les débits sont bas, ce qui contribuent à des pertes de performances de la plateforme.

L’usage de 2 Go de mémoire n’a rien d’extraordinaire, même pour un usage bureautique.

C’est aujourd’hui le standard. Avec une telle quantité de mémoire, le PC est plus répondant avec des appels disques diminués.

La manipulation de photos dans des documents est plus rapide et agréable. Cette remarque est également vraie lors de l’usage d’un logiciel de compression type Winzip ou Winrar. En effet, il n’est pas rare de compresser des fichiers pour les envoyer par mail.

Bref, des scores peu glorieux

Performances générales.

PC Wizard permet de visualiser graphiquement la répartition des performances, sous Windoows, d’une machine en fonction de 5 critères :

  • Processeur
  • Disque dur
  • Video
  • Mémoire
  • Mémoire cache

Voici ce diagrame avec la solution vidéo de VIA.

Il confirme bien les différents points que nous avons soulignés au cours de nos différents tests. Le processeur est peu véloce, la partie graphique manque vraiment de punch et la mémoire cache souffre de rapidité. L’indice global de performance est ici de 4697 pts.

Voici cette fois ce diagramme avec une Radeon HD 2400 Pro.

Peu de chose évolue. Il y a juste une légère hausse de côté graphique ce qui est en soit normal puisque que la Radeon HD 2400 Pro est une carte graphique d’entrée de gamme n’offrant pas de capacités 3D suffissantes pour jouer et la faiblesse du processeur ne joue pas en sa faveur. L’indice global est ici de 6240 pts.

Nous avons utilisé cette plateforme VIA PC3500 avec plusieurs flux vidéo de haute qualité, comprenez de type HD. Le taux d’occupation CPU est relevé avec les outils administration de Windows Vista. Power DVD est utilisé afin de profiter des différentes aides Hardware proposées par le constructeur.

La carte mère PC3500 dispose d’un IGP HC VIA Chrome9 ™ avec une aide à la décompression de flux vidéo MPEG2 grâce à son moteur Chromotion 3,0.

Nous avons donc souhaité vérifier de quelle ordre était cette aide. Voici les résultats avec l’activition de cette accélération et sans cette accélération. Le Flux vidéo est issu de la lecture d’un DVD vidéo “Perdus dans l’espace”.

Lecture d’un DVD.

Avec prise en charge de l’accélération de décompression MPEG2

Taux d'occupation CPU avec prise en charge de l'accéleration de décompression MPEG2

Sans la prise en charge de l’accélération de décompression MPEG2

Taux d'occupation CPU sans la prise en charge de l'accéleration de décompression MPEG2

Ne dépassant jamais les 70 % avec l’accélération activée, le taux d’occupation CPU frole les 90 % sans. Des saccades peuvent alors apparaitre.

Le même exercice avec l’usage d’une carte graphique Radeon HD 2400 Pro, nous donne :

Taux d'occupation CPU avec une Radeon HD 2400 Pro

L’accélération est ici beaucoup moins éfficace qu’avec la solution de VIA.

Lecture WMV 1080P “Corel Reef Adventure”.

Solution Via

Taux d'occupation CPU avec la solution VIA

Solution HD 2400 Pro

Taux d'occupation CPU avec une Radeon HD 2400 Pro

Aucune différence, la plateforme est incapable de faire face à ce type de flux vidéo. Dans le premier cas, la video est saccadée tandis qu’elle tourne au ralenti avec une Radeon HD 2400 Pro.

Lecture Xvid XMen II.

Solution Via

Taux d'occupation CPU avec solution VIA pour la décompression vidéo Xvid

Solution HD 2400 Pro

Taux d'occupation CPU avec solution HD 2400 Pro pour la décompression vidéo Xvid

Bien que L’IGP de VIA soit légèrement plus efficace, la lecture est limite. La moindre solicitation CPU par le système d’exploitation va occasionner des saccades.

Lecture DivX 5.0 HD. SharkTale (1280*720 encodé en ~q3)

Solution VIA

Taux d'occupation CPU avec solution VIA pour la décompression vidéo DivX 5 HD

Solution HD 2400 Pro

Taux d'occupation CPU avec solution HD 2400 Pro pour la décompression vidéo DivX 5 HD

Ici aussi, dans cet exercice, la solution VIA est légèrement plus éfficace. La lecture est tout de même limite dans les deux cas.

Lecture Happy_Feet (h264 1280×544) MPEG-4 AVC

Solution Via

Taux d'occupation CPU avec solution VIA pour la décompression vidéo H.264 MPEG 4

Solution HD 2400 Pro

Taux d'occupation CPU avec solution HD 2400 Pro pour la décompression vidéo H.264 MPEG 4

Ici par contre, la Radeon HD 2400 Pro avec son moteur de décompression UVD permet un gain de performances époustouflant. D’une vidéo saccadée nous passons à des images parfaitement fluides. Nos mesures de consommation électrique sont même en faveur de la Radeon avec 46,1 Watts de consommation moyenne contre 50,7 Watts avec la solution Via.

Graphique des consommations électriques

Cette plateforme propose une consommation relativement basse avec l’utilisation de 2 Go de mémoire en DDR2 667 Mhz, l’IGP HC VIA Chrome9 ™, un disque dur SATA II Seagate Barracuda de 160 Go et un lecteur DVD optique. Ne dépassant jamais les 60 Watts en pleine charge, l’intégration d’une carte graphique d’entrée de gamme plus puissante, la Radeon HD 2400 Pro, provoque une augmentation comprise entre 5 et 10 Watts. Par contre, dans certains exercices de décompression vidéo HD, elle s’avère parfois plus économe.

Le mode veille de Vista est légèrement plus gourmand que le mode arrêt en raison de l’utilisation de la mémoire afin de redémarrer le système plus rapidement.

Le silence n’est pas le point fort du système de refroidissement

Nous n’avons pas intégré un graphique spécifique sur la question des nuisances sonores. La vitesse du ventilateur ne varie pas, elle est constante, accompagnée de nuisances sonores évaluées à 49,7 dBa sur notre sonomètre digital. A la longue, l’utilisation de la PC3500 à l’air libre s’avère stressant. Le bruit aigü et permanent du ventilateur demandera soit de changer le système de refroidissement soit d’investir dans un boitier très bien isolé.

Conclusion

bloc multiprise à auto-allumage Revolt PE9938Nous voici arrivés aux termes de ce test et nos impressions restent mitigées. Cette carte mère Via PC-1 PC3500 dispose d’une bonne finition avec un emplacement bien pensé des composants. L’absence de plomb et sa compatibilité avec la RoHS chinoise en font un produit respectueux de notre environnement. Des condensateurs de type solides auraient toutefois été les bienvenus.

Par contre, le choix du système de refroidissement est à revoir, avec ce petit ventilateur loin d’être silencieux. Il est étonnant qu’une telle plateforme présentée avec une “haute efficacité énergétique” est besoin d’un système non passif.

“Consommant jusqu’à 50% de moins que les plus récentes exigences d’Energy Star” sous Widows Vista selon VIA, il est certain que nous n’avons jamais relevé une consommation électrique supérieure à 60 Watts mais l’IGP HC VIA Chrome9 ™ est clairement inapproprié à l’interface standard de cet OS. D’importantes concessions sont à faire pour profiter d’un confort d’utilisation acceptable (pas d’Aero, pas d’affichage Vista). L’usage d’une carte graphique tierce type Radeon HD 2400 Pro améliore un peu les choses mais rien de bien extraordinaire. Dans tous les cas, l’accès au mode 3D est impossible et le déplacement de fenêtres lent.

Dans une optique bureautique, cette plateforme remplira son rôle, mais une base linux serait plus recommandée. Des tâches comme de la retouches photos, la compilation de codes ou de la compression de fichiers sont possibles mais le processeur VIA C7-D accuse un manque de puissance.

Nous restons perplexe sur l’intégration d’un port PCI Express 16x qui permet certes d’utiliser une carte graphique plus performante mais se verra automatique bridée par le processeur. Les deux emplacements mémoires sont appréciables bien que le mode Dual Channel ne soit pas de la partie.

De façon globale, la connectique est satisfaisante mais il n’y a pas de connecteur eSATA et Firewire.

Carte mère Via PC-1 PC3500

Ecologie
Points Positifs
Points Négatifs
  • Economie d’énergie
  • Economies d’émission de CO2
  • Carbon Free
  • RoHS, D3E et RoHS chinoise
  • Sans plomb
  • Economies financières
  • Economies d’émission de CO2
  • Solution all in One
  • Bonne finition
  • Refroidissement bruyant
  • Usage bureautique standard uniquement
  • Lecture Video HD très limitée
  • Solution graphique intégrée trop juste pour l’interface standard de Windows Vista

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*