Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Cartes mères / Test Z690 Steel Legend d’ASRock
Z690 Steel Legend
Z690 Steel Legend

Test Z690 Steel Legend d’ASRock

ASRock est à l’origine de plusieurs cartes mères Z690 dont la Z690 Steel Legent. Cette référence se positionne sur le milieu de gamme dans l’offre Z690 dédiée aux processeurs Alder Lake-S d’Intel.

L’une de ses particularités est sa prise en charge de la DDR4 et non de la DDR5. Elle se présente au travers d’un format ATX habillé d’une robe « camouflage ». L’ensemble offre un style unique mariant deux couleurs à fort contraste, du blanc et du noir.

Z690 Steel Legend

Son équipement promet les dernières avancées hormis la prise en charge de la DDR5 tout en s’armant pour accueillir des composants « gaming » comme un processeur musclé, une carte graphique imposante et un SSD M.2 PCIe 4.0 x4. A tout ceci s’ajoutent du RGB un peu partout et plusieurs dissipateurs thermiques.

Nous l’avons mise à l’épreuve équipée d’un Core i9-12900K et d’une GeForce RTX 3080 Ti. Ses prestations sont-elles à la hauteur de son tarif aux alentours des 350 € ?

Z690 Steel Legend, présentation.

Cette Z690 Steel Legend est disponible en version Wi-Fi ou non. Pour le moment, ASRock ne la propose qu’en édition DDR4. L’une de ses armes pour s’attaquer à la concurrence repose sur son look. Le constructeur joue une carte délicate car le style camouflage fait son effet mais peut déplaire.

Z690 Steel Legend

Il est toujours risqué de proposer un look en dehors du standard, c’est une prise de risque que nous ne pouvons que saluer.

Z690 Steel Legend

A nos yeux, l’ensemble offre un rendu travaillé et réussi tout particulièrement au niveau du PCB 6 couches (2 onces de cuivre). Le mariage du blanc et noir permet de jouer sur le contraste afin de mettre en avant l’équipement offrant de son coté du blanc et de l’argenté.

Z690 Steel Legend

La carte dispose de deux imposants radiateurs indépendants autour du socket afin de refroidir l’alimentation à 13 phases proposée au travers du design Digi Power.

Z690 Steel Legend

La connectique profite d’un carter mariant plastique et aluminium brossé. Ce dernier est présent au niveau des deux dissipateurs SSD M.2 et du chipset Z690.

A tout ceci s’ajoute un rétroéclairage global dans le sens où nous le retrouvons à plusieurs endroits de la carte. Il est présent au niveau du carter de la connectique arrière, du radiateur du chipset, du logo Steel Legend et sur le côté droit arrière de la carte. La diffusion de la lumière est efficace et homogène.

Z690 Steel Legend

Comme nous l’avons souligné, cette Z690 Steel Legend prend en charge la DDR4. Nous avons la gestion d’une fréquence jusqu’à 5000 MHz et plus en OC. Ses quatre slots mémoire permettent l’installation au maximum de 128 Go avec le support de l’XMP 2.0. Cette technologie assure un paramétrage rapide de la mémoire dans le BIOS. L’opération se résume à sélectionner la fréquence souhaitée et l’ensemble des paramètres est automatiquement mis à jour.

Z690 Steel Legend

Nous retrouvons un ensemble de trois slots PCIe x16. Le premier renforcé est à la norme PCIe 5.0 x16. Il accueille normalement la carte graphique.  Le second propose du PCIe 4.0 contre du PCIe 3.0 pour le dernier. Ce trio est complété par deux PCIe 3.0 x1. Pour le câblage, tout dépend du nombre de PCIe x16 utilisé. Avec une unique carte graphique, nous retrouvons du PCIe 5.0 x15 contre du PCIe 5.0 x16 / PCIe 4.0 x4 ou PCIe 3.0 x4 avec deux cartes graphiques. A ce sujet, la carte est compatible avec du Quad CrossFire X et du CrossFireX.

Z690 Steel Legend

Notre modèle n’est pas équipé du Wi-Fi. Un socket M.2 est prévu pour l’installation du module Wi-Fi/Bluetooth type 2230, Wi-Fi PCIe et Intel CNVi. Le stockage s’appuie sur huit ports SATA 3 dont quatre ports seulement sont positionnés à 90°.

Z690 Steel Legend

A leur coté, nous retrouvons trois ports M.2. Le premier prend en charge les unités SSD M.2 NVMe PCIe 4.0 x4 au format 2260 ou 2280.

Le second est compatible avec des unités de 2230, 2242, 2260 et 2280 à la norme SATA 3 ou PCIe 3.0 x4. Enfin, le dernier prend en charge des unités PCIe 4.0 x4 2242, 2260, 2280 et 22110. Dans tous les cas, les emplacements s’accompagnent de petits radiateurs en aluminium argentés et de pads thermiques.  Les modes RAID 0, 1, 5 et 10 sont supportés pour le SATA et RAID 0, 1 et 5 pour les SSD M.2 NVMe. A noter que si le M.2 SATA est utilisé, le SATA 3_7 est désactivé.

Pour l’audio, nous retrouvons une solution Realtek ALC897 tandis que le réseau offre du filaire à 2,5 Gigabit via une puce dragon RTL8125GB.

Z690 Steel Legend

Le panneau arrière comprend deux ports PS2, une sortie HDMI, un DisplayPort 1.4, deux ports USB 3.2 Gen 2 (Type A et Type B), quatre ports USB 3.2 Gen 1, un RJ45 (réseau filaire), un petit bouton BIOS Flashback et des classiques Jack Audio. Il est par contre dommage que la plaque arrière ne cache pas les ouvertures prévues pour le branchement de l’antenne.

Z690 Steel Legend

L’alimentation est assurée par un classique ATX 24 broches et deux EPS 8 broches. La carte est capable de piloter un ventirad processeur (4-pin) et cinq ventilateurs PWM « boitier » (pompe de Watercooling, 2A). Elle est aussi armée pour gérer l’éclairage de périphériques avec une embase LED RVB (12V/3A) et trois embases LED adressables (5V/3A). A tout ceci s’ajoutent deux en-tête USB 2.0 (4 ports), deux en-tête USB 3.2 Gen 1 (4 ports) et une en-tête USB 3.2 Gen 2×2 type C.

Le PCB n’est pas équipé de boutons Power ou Reset ou encore d’un afficheur debug. Ses manques indiquent que le terrain de jeu de cette Z690 Steel Legent est davantage le gaming que l’overclocking. Cette pratique ne lui est cependant pas interdite.

Z690 Steel Legend

Z690 Steel Legend, le BIOS

Le BIOS est disponible au travers de deux modes.

Z690 Steel Legend - Le BIOS

L’EZ Mode offre une interface allant à l’essentiel permettant une configuration rapide. Nous pouvons sélectionner le profil XMP, déterminer la séquence de démarrage, de surveiller la ventilation, des températures (processeur et carte mère) ou encore de choisir le profil de ventilation, d’activer l’éclairage Polychome ou de lancer Fan-Tactic Tuning pour gérer avec précision la ventilation jusqu’à mettre en place ses propres courbes).

Nous avons aussi des raccourcis pour procéder à une mise à jour du BIOS. La procédure par internet fonctionne parfaitement. Nous n’avons pas rencontré de souci. Il faut juste patienter et surtout ne pas redémarrer avant la fin du processus.

Le mode Advanced est plus riche. Il s’adresse aux utilisateurs avertis avec des options de paramétrage et d’optimisation pour la mémoire, le processeur, le chipset, le stockage, les périphériques embarqués comme l’USB, le TPM ou le Thunderbold. Vous trouverez aussi toutes les options nécessaires à un overclocking. Il est possible d’agir sur de multiples choses tout en prenant la main sur les deux types de cœurs pour notre Core i9-12900K.

L’ensemble est organisé autour de plusieurs onglets. Nous retrouvons Main, OC Tweaker, Advanced, Tool, H/W Monitor, Security, Boot.

Protocole de test.

Configuration

  • Processeur : Core i9-12900K
  • Mémoire : Kit G.Skil RIPJAMS S5 DDR5-5200 CL40 2 x 16 Go,
  • Carte graphique : GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition
  • Unité de stockage : SSD MP600 Pro 1 To (Corsair)
  • Alimentation : ION+ 860P de Fractal Design

Le système d’exploitation est Windows 10 Pro 21H1 (64 bits). Nous avons effectué une batterie de benchmarks synthétiques et de mesures de performances sous différents logiciels. Voici une synthèse des applications utilisées.

Benchmarks théoriques.

  • PCMark 10,
  • CrossMark
  • CrystalDiskMark 6.0.2 x64,
  • AIDA64extreme,
  • 3DMark CPU Profile

Benchmarks réels.

  • Cinebench R23,
  • Compression : Z-ZIP, RAR et ZIP Windows  (154 fichiers d’un poids total de 384 Mo),
  • Encodage vidéo HandBrake (Encodage d’un fichier vidéo d’environ 6.27 GB en 3840 x 1714, 73.4 Mbps, 24fps, H.264, .mov en un fichier video d’environ 1480 MB en 1920×858, ~17.1 Mbps, 24fps, H.264, .mp4),
  • POV RAY 3.7,
  • Compression audio avec iTunes 12.1.2 64 bits (10 fichiers MP3),
  • X264 FHD.

Les consommations électriques sont prises à l’aide d’un wattmètre. Elles correspondent à la demande globale de la plateforme. Nous avons également testé plusieurs jeux vidéo en 1440p et 4K en Full Option sans Ray Tracing et sans DLSS.

Les titres sont:

  • Far Cry 6 (Ultra),
  • Total War : WarHammer (Ultra),
  • Horizon Zero Dawn (Ultime),
  • Shadow Of The Tomb Raider (Très haut),
  • Watch_Dogs Legion (Ultra),
  • Metro Exodus (Extreme).

Z690 Steel Legend, consommations

Nous avons fonctionné avec une configuration au repos puis à 100% de ses capacités. En clair le processeur, la mémoire vive et la carte graphique fonctionnent à plein régime.

Z690 Steel Legend - Consommations électriques

Z690 Steel Legend – Consommations électriques

Notre plateforme se positionne sur le haut de gamme avec de forts besoins en énergie. Selon le niveau de charge, ils se situent entre 54,4 et 732 Watts. Nous pouvons observer que la gourmandise est là malgré une alimentation au label 80Plus Platinum. Nous sommes cependant en dessous des besoins avec des cartes plus haut de gamme. Ces chiffres en burn s’expliquent par la présence de composants « premium » comme le Core i9-12900K et une GeForce RTX 3080 Ti. A noter que le RGB est resté actif durant tous les tests.

Tout ceci montre qu’une telle configuration nécessite une alimentation de 850 Watts.

Que nous parlions d’empreinte carbone ou de coût de fonctionnement, ils sont directement liés à la demande énergétique de notre plateforme. Les consommations au repos et en burn permettent de calculer le coût annuel de fonctionnement et son empreinte carbone de fonctionnement.

Tarifs EDF au 1 février 2021

Tarifs EDF au 1 février 2021

Notre base de travail est une utilisation quotidienne de 6 heures par jour, 365 jours par an avec un tarif de 0,1582 € le kWh facturé (tarifs réglementé métropole au 01/02/2021 d’EDF pour une puissance souscrite de 6 kVA).

Indicateur mensuel d'émissions de gaz à effet de serre en 2019-2020 (en g équivalent CO2 par KWh)

Indicateur mensuel d’émissions de gaz à effet de serre en 2019-2020 (en g équivalent CO2 par KWh)

L’indicateur EDF, en gramme d’équivalent CO2 pour la production de 1 kWh, est fixé à 19.3 grammes (période de décembre 2019 à décembre 2020). Il est synonyme du taux de rejet de gaz à effet de serre induit par la production de l’électricité consommée. Il s’agit de la moyenne 2019/2020 de novembre à novembre.

Le coût d’exploitation annuel se situe entre 18,9 et 253,6 € pour une empreinte carbone de fonctionnement entre 2,3 et 31 kilogrammes d’équivalent CO2. Nous sommes devant de meilleurs bilans que celui de la Z690 Aorus Xtreme. Il n’y a rien d’étonnant puisqu’ils sont liés à la consommation électrique.

Devant de telles consommations, nous vous conseillons une alimentation labélisée 80Plus Platinum ou Titanium. Elles permettront de limiter le gaspillage énergétique et de faire des économies sur votre facture d’électricité. Son haut rendement évite les consommations inutiles ce qui réduit la production de chaleur et les besoins en refroidissement.

Température de fonctionnement.

Voici différentes températures relevées après 10 minutes de tests intensifs. La température de la pièce est de 21°C et 20°C.

Z690 Steel Legend - Températures de fonctionnement

Z690 Steel Legend – Températures de fonctionnement

Face à la Z690 Aorus Xtreme, la différence est assez marquée. Pour le processeur, l’explication est toute simple. Elle provient du système de refroidissement. Nous avons avec le modèle de Gigabyte utilisé un AIO Asus, le ROG Ryinjin II de 360, contre un ToughLiquid Ultra 240 de chez Thermaltake avec la Z690 Steel Legent. La différence au niveau du chipset est limitée entres les deux cartes.

Par contre, ce n’est pas le cas vis-à-vis de la température VRM. Il y a plusieurs explications. La première concerne le système de refroidissement propre à chaque carte. Dans le cas de Gigabyte, nous sommes sur une solution bien plus imposante utilisant en parallèle un caloduc. Dans le cas d’ASRock, nous avons deux radiateurs moins massifs et individuels. A cela s’ajoute un « plus » pour l’AIO ROG Ryinjin II de 360. Il dispose au niveau du waterblock d’un petit ventilateur à l’origine d’un flux d’air autour du socket.

 Z690 Steel Legend, les performances

Performance gaming

Voici le framerate sous plusieurs jeux. Notre configuration s’appuie sur un Core i9-12900K, une GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition et 32 Go de DDR5-4800 CL40. Nous avons sélectionné du 1440p avec des options graphiques au maximum. Le Ray Tracing et la technologie DLSS sont désactivés.

Z690 Steel Legend - Performances gaming

Z690 Steel Legend – Performances gaming

En 1440p Full Option, le gameplay est parfait. Quel que soit le titre, nous avons un nombre d’images par seconde dépassant les 90 images. A nos yeux, cette valeur est aujourd’hui la barre à dépasser pour prétendre offrir des performances « Premium ».

De manière globale, la Z690 Steel Legent se positionne un peu en retrait. En prenant comme référence les prouesses de la Z690 Aorus Xtreme, le modèle d’ASRock est 1,2% moins rapide. La mémoire est probablement à l’origine de cet écart assez faible. Nous pouvons même parler de valeur théorique car l’écart de 1 à 4 images par seconde à ce niveau de prestations est imperceptible en jeu.

Sous 3DMark CPU Profile, les deux plateformes offrent des prestations identiques. L’écart est inférieur à 0,3%.

Z690 Steel Legend - 3DMark CPU Profile

Z690 Steel Legend – 3DMark CPU Profile

CPU Profile est un benchmark qui évalue les prouesses du processeur en simple et multi-cœurs. Dans chaque cas, un score est attribué permettant de connaitre ses performances en fonction du nombre de cœurs utilisés.

Information.

  • Test Max-threads : le score Max-threads représente le potentiel de performances complet de votre processeur lors de l’utilisation de tous les threads disponibles.
  • Test de 16 threads : le score de 16 threads est une bonne mesure des performances du processeur pour les tâches gourmandes en ressources de calcul, telles que la création de contenu numérique et le rendu 3D.
  • Test à 8 threads : les performances des jeux DirectX 12 modernes sont généralement les plus étroitement corrélées avec le score à 8 threads.
  • Test à 4 threads et test à 2 threads : les fréquences d’images des jeux plus anciens développés pour DirectX 9 sont généralement les plus étroitement corrélées avec les scores à 2 threads et 4 threads.
  • Test de 1 thread – Le score de 1 thread est une mesure fondamentale des performances de votre processeur.

Performances des Interfaces.

Pour évaluer les débits des différentes connexions réseau, nous nous sommes placés dans un cas concret.  Les transferts ont été réalisés à l’aide d’un fichier de 8.73 Go entre deux unités SSD sur deux ordinateurs différents d’un même réseau. Attention, notre infrastructure réseau ne nous permet pas de tester toutes les possibilités de l’interface filaire assurée par les puces Dragon RTL8125BG (2,5 GbE). Nous sommes limités à 1 Gbps.

Z690 Steel Legend - Débits réseau filaire

Z690 Steel Legend – Débits réseau filaire

Nous avons des débits entre 97Mo/s et 105 Mo/s. La solution Intel équipant le Z690 Aorus Xtreme se montre dans notre cas la plus rapide en particulier en lecture avec un débit de 106,5 Mo/s contre 99,5 Mo/s pour la puce Marvell AQtion et 97 Mo/s pour la Dragon RTL8125BG.

En écriture, les trois solutions sont proches. Nous avons des débits entre 105 et 109,1 Mo/s.

Nous avons évalué les débits de différents périphériques de stockage à l’aide de l’utilitaire CrystalDiskMark 6.0.2 x64. Les scores SATA correspondent aux prouesses d’un SSD Crucial MX100 de 512 Go tandis que les interfaces USB 3.2 Gen 1 et USB 3.2 Gen 2 sont évaluées avec un SSD Vision Drive 1 To de Gigabyte. Nous utilisons comme unité de démarrage un SSD M.2 2280 NVMe PCIe 4.0 x4 MP600 Pro 1 To de Corsair.

Z690 Steel Legend - Débits des interfaces

Z690 Steel Legend – Débits des interfaces

Il n’y a aucune mauvaise surprise. Le bilan est parfait. Les deux cartes offrent des débits identiques. Nous observons que l’usage d’un SSD M.2 NVMe PCIe 4.0 x4 est à privilégier pour des débits « maximum ». Ils permettront d’accélérer le chargement des jeux, des applications tout en minimisant le temps de démarrage du PC. De même, l’interface USB 3.2 Gen 2 offre des débits frôlant avec les 1 Go/s, des débits indispensables pour ne pas attendre de longues minutes lors de lourds transferts.

Performances mémoire.

Nous avons évalué la bande passante mémoire avec le benchmark AIDA64Extreme. Le kit 2 x 16 Go de DDR5-5200 MHZ CL40 est exploité à 4800 MHz CL40 avec la Z690 Aorus Xtreme puis à l’aide de son profil XMP 3.0. Pour la Z690 Steel Legend, nous utilisons un kit 2 x 16 Go de DDR4 calibré à 3200 MHz en cl16.

Z690 Steel Legend - Bande passante mémoire

Z690 Steel Legend – Bande passante mémoire

La différence est nette entre les deux générations de DDR. La DDR4 plafonne à 51 Go/s là où la DDR5 frôle avec les 75 Go/s. Le plus intéressant est que nous sommes qu’au début de l’existence de la DDR5. Par exemple, notre kit grimpe jusqu’à 81,2 Go/s lors de l’activation de son profil XMP 3.0. Il permet une fréquence de 5200 MHz.

Performances globales de la plateforme.

Voici pour terminer les scores obtenus avec les benchmarks PCMark 10 et CrossMark. Ils accomplissent plusieurs tests différents pour évaluer les performances globales d’un PC dans différentes situations comme la bureautique, la création ou encore la production.

Z690 Steel Legend - PCMark 10

Z690 Steel Legend – PCMark 10

Sous PCMark 10, la Z690 Steel Legent décroche un score global de 8804. Dans les détails, nous avons des bilans Essentials, Productivity et Digital Contend Creation très proches de ceux de la Z690 Aorus Xtreme pour ne pas dire quasiment identiques. L’écart global est inférieur à 0,8%.

Z690 Steel Legend - CROSSMark

Z690 Steel Legend – CROSSMark

Sous CrossMark, la plateforme Gigabyte prend la première place dans les trois exercices. L’écart est important. Il se situe entre 3,6% et 9,4% ce qui n’est pas négligeable.

Voici d’autres résultats de tests. Ils concernent les performances en encodage audio et vidéo, en compression de fichiers en encore en 3D.

Z690 Steel Legend, conclusion.

Bilan
Performance
Equipement
Prestation / Prix
Résumé

Cette Z690 Steel Legend propose un beau bilan au travers d’une solide mécanique. Son originalité concerne son look avec un robe travaillée visant les amateurs de personnalisation en quête de monter un PC unique et racé.

ll prend en charge la dernière génération Core d’Intel alias Rocket Lake-S. Notre Core i9-12900K s’exprime sans aucune difficulté mais attention... Il faut prévoir un refroidissement conséquent et de l’air au niveau des radiateurs autour du socket. Pour le reste, elle embarque le nécessaire pour accueillir du lourd et du musclé. Le PCIe 5.0 est de la partie.

Le stockage profite de 8 SATA mais seulement quatre ports sont à 90°. A cela s'ajoutent trois M.2 dont deux sont câblés en PCIe 4.0 x4. ASRock fait le choix de la DDR4 qui a le mérite de limiter les dépenses sachant que la DDR5 s’accompagne de tarifs bien plus conséquents. Il y a un impact sur les performances mais il est acceptable aux regards des économies à la clé. Enfin, la partie réseau assure 2.5G.

Il est dommage que la finition au niveau de la plaque arrière ne prévoit pas de cacher les ouvertures d’antenne. Un port USB 3.2 Gen 2x2 Type C au lieu d’un USB 3.2 Gen 2 aurait aussi été un plus.  Enfin, affichée aux alentours des 350 euros, les arguments sont là mais un prix plus proche des 300 euros aurait permis un rapport prestations / prix plus agressif.

4.3

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*