Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Cartes mères / Z77X-UP5TH : De l’abondance pour Ivy Bridge

Z77X-UP5TH : De l’abondance pour Ivy Bridge

Performances générales.

Pour simplifier la visibilité des résultats, nous avons compilé les scores entre trois environnements de travail. La P77X-UP5TH est mise en concurrence face à la P8Z77-V Deluxe d’Asus et la Z77X-UD5H Wifi de Gigabyte.

Les trois cartes mères ont été utilisées sans paramétrage particulier hormis l’usage du profil XMP de nos modules mémoires.

Z77X-UP5 TH : Bilan des performances

Dans cette représentation graphique, la  GA-Z77X-UD5H Wi-Fi est prise comme référence, elle possède ainsi l’indice 100. Il faut avouer que les scores sont très proches au point qu’il est difficile de noter  des différences. Nous rappelons qu’aucun paramétrage particulier n’est appliqué.  En multimédia, nous avons des  performances équivalentes. En jeu vidéo, la P8Z77-V Deluxe est en tête avec un score de 102,7 contre 101,6 pour la Z77X-UP5TH. En bureautique, les deux solutions de Gigabyte sont équivalentes et se placent un poil devant l’Asus (99,1).

Performances des interfaces.

Lan Speed Test évalue les débits maximum d’une connexion réseau entre deux ordinateurs. La vitesse du transfert est limitée automatiquement par le matériel le moins performant. Nous avons donc mis en place une connexion directe avec une puce Gigabit Ethernet sans passer par un routeur. l’exercice consiste en la lecture et l’écriture d’un fichier de 400 Mo.

Z77X-UP5 TH : Performances réseau

Les débits théoriques sont très bons, parmi les meilleurs que nous ayons obtenus. Ils permettent de transférer une vidéo de 340 Mo en 4,4 secondes soit des débits réels de 77,2 Mo/s.

CrystalDiskMark évalue les performances de périphériques de stockage comme un disque dur, une clé USB ou encore une unité SSD. Les scores ici correspondent aux tests séquentiels en lecture et en écriture avec un SSD Intel 330 120 Go.

Z77X-UP5 TH : Performances des interfaces

Le graphique est parlant. Les plus hauts débits en lecture sont obtenus avec du SATA 6 Gb/s géré par la Z77. En seconde position arrive du SATA 6 Gb/ piloté par une puce Marvel 88SE9172 suivi par du SATA 3 Gb/S puis du Thunderbolt et enfin de l’USB 3.0 piloté par le Z77.

La connexion Thunderbolt se monte dans notre test bien plus véloce que l’USB 3.0 avec des débits de 245 Mo/s en lecture et 128 Mo/s en écriture contre du 185,6 Mo/s et 127,6 Mo/s pour l’USB 3.0.

Performances mémoire.

Nous avons évalué la bande passante mémoire avec le benchmark Science Mark 2.0. Pour rappel, nos modules DDR3 sont configurés avec un profil XMP correspondant à une fréquence de 1600 MHz sous des timing de 9-9-9-24.

Z77X-UP5 TH : Bande passante mémoireRien de particulier, les trois cartes proposent l’équivalent.

Performances sous Dirt3 et Alien Vs Predator.

Voici le nombre d’images par seconde sous deux jeux. La résolution est en 1920 x 1200 tandis que la carte graphique est une Radeon HD 6950.

Z77X-UP5 TH : Jeux vidéo

La solution d’Asus se place ici en tête avec un petit gain de 1,7% contre +1,3% pour le GA-Z77X-UP5TH.

Overcloking.

La GA-Z77X-UP5TH dispose de tout un arsenal dédié à l’overcloking avec un mode de paramétrage automatique. Nous avons donc joué le jeu et activé cette fonction. Notre Core i7 est passé à une fréquence nominale de 4,68 GHz (BCLL de 104,11). Les tests sont effectués sans carte graphique.

Voici les gains que nous avons obtenus.

Z77X-UP5 TH : OverclockingToutes les applications ne sont pas égales. Il en ressort que les meilleurs bénéfices sont à attendre avec des logiciels massivement “Multi-Threadés” c’est à dire capable de tirer profit de plusieurs cœurs de calcul.

Impact sur la consommation.

Consommations en Overcloking

Nous avons la bonne surprise qu’aucun impact est mesurable au repos. Par contre en pleine charge, la différence se fait ressentir avec un bond de 126 Watts à 191 Watts. Ceci met en évidence que l’overcloking doit se faire dans une certaine logique avec des éléments autour du processeur capable de suivre. Il faut limiter les facteurs limitant, notre disque dur par exemple ou encore notre mémoire, et surtout utiliser des applications qui savent profiter au mieux d’un processeur multi-cores sans quoi la hausse de performances ne saura pas compenser celle de la consommation.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

3 plusieurs commentaires

  1. Pour ce prix là je préfère opter pour une sabertooth en socket 2011 qui d’après la roadmap d’intel aura une durée de vie plus longue

  2. Sauf votre respect cher rédacteur, la chaine créée par plusieurs périphériques Tb, ou même Scsi, s’appelle Daisy Chain et non pas Daisy Channel 😉 Il faut arreter de laisser parler le fan de disney channel qui sommeille en vous ^^

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Débit du Thunderbolt 4, Intel n’est pas très clair, pourquoi ?

A l’occasion du CES 2020, Intel a apporté des informations autour du ...

LaCie d2 Thunderbolt 2

HDD externe LaCie d2 Thunderbolt 2, des débits jusqu’à 1 150 Mo/s

LaCie, la marque haut de gamme de Seagate Technology, lève le voile ...

Ivy-Bridge

Ivy Bridge, Adieu à cinq Core i3 mobiles

L’architecture Haswell est disponible depuis plusieurs mois déjà et Intel continue de ...