Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Disques Durs / MP600 Pro 1 To, le test complet
MP600 Pro 1 To de Corsair
MP600 Pro 1 To de Corsair

MP600 Pro 1 To, le test complet

Présentation

Le MP600 Pro est un SSD NVMe au format M.2 2280. Le nombre 2280 fait référence à ses dimensions avec 22 mm de large et 80 mm de long. Sa mécanique s’appuie sur des puces mémoires NAND TLC 3D haute densité exploitées à l’aide d’un contrôleur Phison PS5018-E18.

MP600 Pro 1 To de Corsair

Il propose plusieurs fonctionnalités dont certaines s’attaquent à la sécurité des données. Nous avons par exemple les technologies SmartECC,  SmartRefresh  ou encore SmartFlush. Cette dernière tente de réduire le temps passé des données dans le cache afin d’éviter, en cas de défaut d’alimentation, les pertes de données.

MP600 Pro 1 To de Corsair

Ce contrôleur Phison exploite également une interface PCIe 4.0 x4. Du coup sur la question des performances, le constructeur avance d’imposants débits avec  7 Go/s en lecture séquentielle contre 6.55 Go/s en écriture séquentielle.

MP600 Pro 1 To de Corsair

Le SSD n’est pas proposé nu. Il s’équipe d’un radiateur en aluminium. Il prend en sandwich le PCB et plusieurs ailettes assurent la dissipation de la chaleur.

L’usage de Pads est de la partie afin d’optimiser les transferts de chaleur.

MP600 Pro 1 To de Corsair

L’objectif premier est de tenter de maintenir la température du SSD en dessous d’une valeur limite (70°C) déclenchant la protection « Thermal Throttling ».

Cette dernière abaisse brutalement les performances et donc les débits afin de diminuer les dégagements de chaleur.  Le dissipateur thermique joue aussi sur le look en ajoutant un peu de style à une carte mère.

Pour ce dossier, nous avons utilisé le MP600 Pro 1 To (4 puces mémoire) disponible sous la référence CSSD-F1000GBMP600PRO. Il s’équipe d’un cache DRAM de 1024 MB et assure un chiffrement des données AE2 256-bit. Sa mécanique est compatible avec la commande TRIM, le S.M.A.R.T et le Garbage Collection.

“Le Garbage Collection est une technologie d’élimination des données inutilisées afin de conserver dans le temps les performances du SSD. Elle fonctionne lorsque l’unité de stockage n’est pas sollicitée. Une réorganisation des données se met en place afin d’optimiser les futures écritures pour que le SSD fonctionne le plus possible en séquentielle et non en aléatoire.”

Son endurance est de 700 TBW pour un MTBF de 1.7 millions d’air. Sa fiche technique annonce 7 Go/s en lecture séquentielle contre 5.5 Go/s en écriture séquentielle. Les scores IOPS sont de 360K et 780K en lecture et écriture aléatoires lors de la manipulation de fichiers 4K.

A l’image du MP600 Core, ce MP600 Pro s’accompagne d’une boite à outils sous Windows dénommée le SSD Toolbox.

Au travers d’une interface  vieillotte , elle propose des informations sur le SSD, la mise à jour de son Firmware, de suivre son état de santé, d’optimiser son fonctionnement ou encore de profiter d’un clonage des données et d’un effacement sécurisé.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*