Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Mémoires / La mémoire : une bonne configuration
Avoir la bonne quantité de mémoire avec de bons timings augmente les performances

La mémoire : une bonne configuration

Toutes barrettes mémoires possèdent une fréquence et des timings qui leurs sont propres. Pour comprendre le principe des timings et leur rôle, nous allons faire une importante simplification du principe de fonctionnement d’une barrette mémoire.

Imaginons que notre barrette mémoire est une commode avec un certain nombre de tiroirs. Chaque donnée écrite est mise dans un tiroir et chaque donnée lue est issue d’un tiroir.
Un contrôleur mémoire est mis en place afin d’envoyer des requêtes de lecture ou d’écriture. Par la diversité du nombre de tiroir et par l’obligation de devoir les ouvrir et les fermer, un temps d’exécution de ces requêtes est nécessaire.

Dans la réalité, celui-ci est dépendant des circuits électroniques qui mettent un certain temps à réagir. Le contrôleur ne peut donc pas envoyer en continu ces requêtes. Il a des temps d’attente (traduit en cycle d’horloge). Il attend un certain nombre de cycles après chaque ordre. Ce nombre est appelé un timing.
Suivant les requêtes demandées, les timings sont différents. En fait, il en existe quatre principaux aux répercussions importantes sur les performances globales.

  • Le CAS
  • LE RAS to CAS
  • RAS
  • tRC

Plus les timings sont faibles moins le contrôleur mémoire attend et plus les transferts mémoires sont importants.

Note: En augmentant la fréquence d’une barrette mémoire (Overclocking), le temps d’un cycle est alors plus court. Le contrôleur mémoire attend donc moins longtemps.
Augmenter de façon trop importante la fréquence va se traduire par un temps d’attente, du contrôleur, inférieur au temps nécessaire à la mémoire pour exécuter une requête.
Il y a alors plantage !
Afin d’éviter ce problème, il faut augmenter les timings, c’est à dire le nombre de cycle d’horloge, afin de compenser la diminution de durée d’un cycle.

Après ces quelques explications un peu théoriques, nous allons vous montrer que dans la pratique une bonne connaissance des caractéristiques de nos barrettes mémoires permet d’augmenter de quelques pourcents les perfornances.

Pour cela,nous avons utilisé une configuration avec 512 Mo et une configuration avec 1 Go. Les barrettes mémoires sont des CORSAIR CMX512-3200C2PT.

Résultats.

Graphique sur l'influence d'un bon réglage des timings sur les temps d'execution de certaines taches
* SPD = Réglage Auto du Bios
* DC = Mode Dual Channel activé

Avec l’utilisation d’applications gourmandes en calculs, les réglages des timings n’apporte pas grand chose en gain de temps.

Par contre, les temps d’accès mémoires sont en légère hausse (graphique n°2) ce qui se traduit par une augmentation de la bande passante (graphique n°3). Dans une utilisation courante du PC, ces améliorations sont difficilement perceptibles. Mais gagner une seconde par ici et une seconde par là permet au final d’avoir un système plus agréable.

Si nous envisageons d’augmenter la fréquence de nos barrettes, il faudra, à partir d’un certain seuil revoir à la hausse nos timings.

Graphique sur l'influence d'un bon réglage des timings sur la latence mémoire
* SPD = Réglage Auto du Bios
* DC = Mode Dual Channel activé
Graphique sur l'influence d'un bon réglage des timings sur la bande passante mémoire
* SPD = Réglage Auto du Bios
* DC = Mode Dual Channel activé

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*