Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Processeurs / Core i9-10900K et Core i5-10600K, les tests complets
Processeurs Intel Core i9-10900K et Core i5-10600K Comet Lake-S
Processeurs Intel Core i9-10900K et Core i5-10600K Comet Lake-S

Core i9-10900K et Core i5-10600K, les tests complets

Core i9-10900K et Core i5-10600K.

Cette 10ème génération core s’organise autour de 22 références visant tous les segments du marché. Les tarifs vont de 42 $ pour le Celeron G5900T à 488 $ pour la vitrine, le Core i9-10900K.

Z490 Aorus XTREME

Comet Lake-S s’exploite au travers du socket LGA 1200 ce qui nécessite un chargement de carte mère. Coté nouveautés, nous avons la possibilité d’activer ou de désactiver l’Hyper-Threading par cœur et de profiter d’un meilleur contrôle de courbe tension / fréquence.

Processeur Core 10ème génération (Comet Lake-S) d’Intel

De l’overclocking est annoncé pour la liaison PCIe x16 (PEG) et le bus DMI. L’utilitaire « Extreme Tuning » est actualisé et l’Intel Performance Maximizer a été mis à jour. Un travail sur la dissipation de la chaleur est annoncé. Il passe par une conception de puces revisitée avec un IHS plus épais.

Processeur Core 10ème génération (Comet Lake-S) d’Intel

Certaines références profitent de la technologie Turbo Boost Max 3.0. Elle œuvre à identifier les cœurs les plus performants afin de proposer des performances accrues dans certaines situations.

Processeur Core 10ème génération (Comet Lake-S) d’Intel

Ces « meilleurs » cœurs sont utilisés pour améliorer les performances turbo simple et double cœur.

Comme le montre notre capture d’écran, nous arrivons par exemple avec le Core i9-10900K à une fréquence de 5.3 GHz sur deux cœurs. Ce dernier est une vitrine. Issu d’une gravure à 14 nm, il s’équipe de 10 cœurs physiques et de 20 cœurs logiques.

Nous parlons d’un CPU 10/20T. Cette puce incarne la nouvelle offre « ultime » d’Intel pour les joueurs. De base, sa fréquence est à 3.7 GHz contre un mode Turbo à 4.8 GHz sur tous les cœurs et 5.1 GHz sur un unique cœur.

Il s’accompagne de deux autres technologies pour le rendre plus efficace dans certains scénari. Cela dépend de plusieurs paramètres dont l’application utilisée et les performances du système de refroidissement.

Le Thermal Velocity Boost est présenté comme un coup de pouce opportuniste et automatique sur les charges de travail monocœur et multicœur pouvant engendrer un petit overclocking automatique. Cela prend la forme d’une fréquence maximale de 5,3 GHz sur un unique cœur et 4.9 GHz sur tous les cœurs. Intel ajoute:

« Le Thermal Velocity Boost est une fonctionnalité qui accroît automatiquement et de manière opportune la fréquence d’horloge au-delà des fréquences de cœur unique et multicœurs de la technologie Turbo Boost en fonction de la température à laquelle fonctionne le processeur sous sa température maximum et du budget de puissance turbo disponible. Le gain de fréquence et la durée dépendent de la charge de travail, des capacités du processeur et de sa solution de refroidissement. »

A cela s’ajoute, comme nous l’avons vu, le Turbo Boost Max 3.0 proposant jusqu’à 5,3 GHz sur le ou les cœurs identifiés comme étant les plus performants.

Son équipement comprend un contrôleur mémoire dual channel DDR4-2933 MH, 20 Mo de cache et un iGPU UHD 630 (350 MHz à 1.2 GHz). Annoncé à 488$, ce Core i9-10900K dispose d’une enveloppe thermique de 125 Watts.

De son côté, le Core i5-10600K vise le milieu de gamme avec un tarif conseillé de 262 $. Il s’agit d’une puce 6C/12T c’est-à-dire d’un processeur équipé de six cœurs physiques et de 12 cœurs logiques.

Sa fréquence de base est calibrée à 4.1 GHz contre 4.78 GHz en mode Turbo. Il embarque 12 Mo de cache et dispose d’un contrôleur mémoire dual channel DDR4-2666 MHz. Son équipement comprend aussi un iGPU Intel UHD 630 (350 MHz à 1.2 GHz). Son TDP est de 125 Watts.

Dans les deux cas, nous avons un coefficient multiplicateur débloqué pour simplifier l’overclocking.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

3 plusieurs commentaires

  1. C’est chaud tout de même pour Intel. La performance est a souligner mais coté conso et temp, ça pique

  2. A la ramasse, VIVE AMD !

  3. Un brin tard pour Intel, mais l’effort et là, de la part d’une compagnie qui a vécue si longtemps sur ses lauriers c’est assez amusant de la voir en difficulté à présent.
    chapeau tout de même aux ingénierus d’Intel d’avoir pu à nouveau boster une architecture arrivée à ses limites. même au détriment de la consommation.
    Les 10600K et 10900K seront ‘normalement’ vendus aux même prix que les 9600K et 9900k pour des performances supérieures, surtout en multithreadé, bel effort.
    Reste malheureusement à pouvoir fabriquer en masse ces processeurs et de façon rentable, ce qui n’est pas gagné, et l’on risque de les trouver en vente à bien plus chers qu’annoncé, et face à une offre AMD plus homogène et de plus en plus bradée à mesure que le process de fabrication s’améliore.
    Comme toujours c’est au final le consommateur le grand gagnant lorsqu’il y a combat….
    chacun pourra trouver de quoi satisfaire ses envies.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alimentation MPG A850GF de MSI

Alimentation MPG A850GF de MSI, le test complet

MSI a récemment annoncé ses premières alimentations ATX, les MPG GF series. ...

Silent Base 802 de Be Quiet

Silent Base 802 de Be Quiet, le test complet

Avec l’arrivée du Silent Base 802, Be Quiet complète sa gamme de ...

ROG Z11 d’Asus

ROG Z11, le test complet

Le ROG Z11 est un boitier gaming Asus pour les configurations compactes. ...