Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Refroidissement / Le watercooling et ses secrets
WaterCooling
WaterCooling "maison"

Le watercooling et ses secrets

Dans le domaine de l’informatique, la course à la puissance est de mise. Que ce soit au niveau des processeurs, des cartes graphiques ou de la mémoire, les configurations deviennent de plus en plus gourmandes en énergie et de ce fait demande un refroidissement des composants de plus en plus efficace.

En cette matière, deux idées ont fait leur chemin :

  • L’AIRCOOLING

C’est le système le plus fréquemment utilisé, le refroidissement des composants se fait par un apport d’air généré par des ventilateurs. Ces derniers sont positionnés sur des radiateurs chargés de la dissipation thermique. C’est notamment le cas pour le processeur et les cartes graphiques.

Dans la plupart des cas, d’autres ventilateurs sont adjoints directement sur le boitier, ces derniers sont placés en aspiration et en extraction pour créer un circuit d’air cohérent.

La multiplication de ces ventilateurs n’est pas sans conséquence puisque, selon la taille de ceux-ci, ils génèreront forcément une nuisance sonore qui deviendra fatigante à la longue.

  • LE WATERCOOLING

Le refroidissement par eau se démocratise de plus en plus, ce système représente une évolution en matière de refroidissement en utilisant l’eau comme échangeur calorifique.

Les composants nécessitant un refroidissement intensif voient leur couple « radiateur-ventilateur » remplacé par des waterblocks. Ceux-ci sont composés d’une base qui peut être en cuivre, en argent ou même plaquée or, avec des micros sillons permettant le passage du liquide.

Nous avons donc choisi cette seconde solution qui présente quelques avantages :

  • Meilleur refroidissement des composants :
    D’une manière générale, l’eau absorbe mieux la chaleur que l’air. Le fait que le waterblock soit directement en contact avec le processeur (CPU ou GPU) favorise encore plus l’échange thermique.
  • Réduction des nuisances sonores :
    Le bruit provient essentiellement des ventilateurs présents dans le PC. La technique watercooling présente l’avantage de n’utiliser qu’un (ou plusieurs) ventilateur placé sur le radiateur selon la taille de celui-ci. Sachant que la surface du radiateur est plus importante que celui d’un système air cooling, l’efficacité du refroidissement n’en sera que meilleure pour une même quantité d’air apportée.
  • Possibilité d’overclocking :
    L’Overclooking consiste à surcadencer le processeur en augmentant parfois son voltage. Ceci n’est pas sans conséquence sur la chaleur produite par ce dernier. Le refroidissement par eau permettra de meilleures performances là où l’air cooling connait ses limites.

LE WATERCOOLING COMMENT CA MARCHE ?

Le watercooling consiste à faire circuler un liquide caloporteur à travers les différents composants en un circuit fermé.
Pour ce faire une pompe propulsera l’eau vers le (ou les) waterblocks pour ensuite être dirigée vers le radiateur chargé de la refroidir pour être ensuite renvoyée à la pompe.

Comme annoncé en préambule, les solutions watercooling se veulent à la portée de tous et bon nombre de constructeurs présentent des systèmes sous forme de kits.

Pour notre part, nous avons opté pour l’achat de pièces séparées. Afin d’expliquer ce choix, voici un récapitulatif des avantages et inconvénients que présentent ces deux formules :

LES KITS PRET A L’EMPLOI

Ce type de produit est très en vogue en ce moment, il s’adresse plus particulièrement à ceux qui veulent débuter dans le watercooling et qui souhaitent se faciliter l’intégration du système dans leur PC.

Trois catégories se distinguent en matière de kits prêt à l’emploi :

  • Les kits pré-montés :

    AVANTAGES

    INCONVENIENTS

    Facilité de montage : Les composants sont déjà pré-montés et le liquide déjà mis. Il ne reste plus qu’à fixer les divers éléments.

    Evolutivité : Une fois ce type de kits acheté, il devient difficile de watercooler d’autres composants supplémentaires par la suite.

    Coût : Commercialisé pour une centaine d’euros environ, l’investissement permet de faire ses premiers pas en matière de watercooling.

    Performances : Commercialisé « à bas prix », les éléments proposés sont souvent d’entrée de gamme. Il n’est pas rare d’obtenir des performances de refroidissement équivalentes avec un ventirad traditionnel .

    Compatibilité avec le processeur : Ces kits sont fournis avec les attaches waterblock pour tous sockets.

    Spécificité de la marque : La marque utilise bien souvent des embouts et tuyaux avec un diamètre non standard.

    Intégration : De format souvent miniaturisé, ces kits ne nécessitent pas d’espace important pour être installés.

  • Les kits externes :

    AVANTAGES

    INCONVENIENTS

    Facilité de montage : Les composants sont déjà assemblés dans une watercase.
    Le problème de la place au sein du PC ne se pose pas puisque cette watercase est externe à celui-ci.

    Coût : Les kits watercooling externes sont les plus onéreux des kits sur le marché.

    Evolutivité : L’ajout de composants supplémentaires à watercooler est possible.

    Intégration : La watercase est externe, les composants à watercooler sont à l’intérieur du PC : Le passage des tuyaux reliant le tout peut s’avérer délicat.

    Performances : Les composants sont en général de bonne facture mais les performances de refroidissement restent néanmoins, dans la plupart des cas, au deçà d’un kit interne.

    Transport : Transporter son PC avec un kit externe n’est pas chose facile puisqu’il faut transporter la watercase avec le PC.

    Design : Les watercase ne se cache plus et les constructeurs l’ont bien compris

    Sécurité : Bien souvent la watercase contenant la pompe est alimenteé par courant 220 V. A moins de la laisser branchée constamment, le risque d’oubli de l’allumer constitue un véritable danger pour votre processeur.

  • Les kits internes :

    AVANTAGES

    INCONVENIENTS

    Performances : Des éléments de même marque sont regroupés dans un kit. Les performances seront alors liées à la qualité de ces derniers.

    Performances : Des éléments de même marque sont regroupés dans un kit. Les performances seront alors liées à la qualité de ces derniers.

    Coût : Il est bien souvent plus économique d’acheter les éléments de même marque dans un kit que de les acheter séparément.

    Coût : Les marques qui jouissent d’une bonne notoriété pourrait être tentées de faire payer leur renommée.

    Compatibilité des éléments : Les composants du kit étant de même marque, aucun souci de compatibilité ne sera à déplorer.

    Intégration : Il faut toujours avoir à l’esprit la place dont on dispose dans son boitier : certains éléments du kit ne trouveront pas forcément leur place.

LES ELEMENTS SEPARES :

Devant la profusion de tous ces kits, il est tout à fait légitime de se demander pourquoi choisir d’acheter son système watercooling élément par élément ?

Tout comme précédemment, regardons les avantages et inconvénients de ce choix.

AVANTAGES

INCONVENIENTS

Adapté aux besoins : Le fait d’acheter des éléments séparés permet de répondre spécifiquement aux critères que vous avez déterminés.

Choix difficile : Devant la multitude de composants watercooling, il est important de prendre son temps et d’étudier les caractéristiques de chacun.

Coût : L’achat d’éléments séparés permet de faire jouer la concurrence tant au niveau des marques que des boutiques.

Cohérence du système : Contrairement aux kits prêt à l’emploi, le fait d’acheter des éléments de marque différente oblige de vérifier s’ils sont compatibles entre eux.

Performance : Acheter éléments par élément permet de sélectionner les meilleurs composants de chaque marque pour des performances optimales.

Complexité du montage : Les kits offrent une notice de montage, en achetant les éléments séparés celle-ci fait cruellement défaut et quelques connaissances sont nécessaires.

Un commentaire

  1. Vous oubliez de dire que le watercooling consomme les Watts ! …

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*