Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Refroidissement / Test H150i Elite de Corsair
Watercooling AIO H150i Elite de Corsair
Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Test H150i Elite de Corsair

Corsair complète sa gamme de Watercooling AIO Elite avec l’arrivée de la série Elite. Nous avons mis à l’épreuve le H150i ELITE, le modèle de 360.

Nous retrouvons un système de refroidissement liquide clé en main basé sur un imposant radiateur de 360. Son équipement comprend une touche de RGB, une robe sobre et racée et trois ventilateurs PWM AF Elite. Affiché juste sous la barre des 200 €, il promet un refroidissement musclé, du silence et une forte personnalisation. Elle ne concerne pas que son éclairage puisque que des actions sont possibles au niveau de sa mécanique.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

A l’usage les performances sont-elles au rendez-vous ? Est-il à la hauteur de son positionnement haut de gamme ?

H150i ELITE, présentation

Ce H150i ELITE est un Watercooling dit AIO. AIO est la contraction de All In One. En clair, nous avons un circuit de refroidissement fermé et prêt à l’emploi en sortie de carton.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Son utilisation demande l’installation des ventilateurs sur le radiateur et sa mise en place sur le processeur et dans un boitier. Il n’y pas d’entretien particulier et aucune connaissance poussée en Watercooling est nécessaire pour en profiter.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Le bundle comprend des fixations pour différents sockets. Notre modèle se caractérise par un radiateur de 360. Ce nombre n’est pas une longueur.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Ses dimensions réelles sont  397 mm x 120 mm pour une épaisseur de 27 mm. Ce chiffre n’est qu’une information indiquant que trois ventilateurs de 120 mm (3 x 120 = 360) sont pris en charge.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Le noir est de rigueur afin de mettre en évidence un petit logo Corsair en latéral et la zone RGB du Waterblock où 16 LED sont en action.

Nous verrons qu’il est possible de créer et de personnaliser les effets lumineux.

L’une des nouveautés concerne les ventilateurs. Nous avons trois unités PWM de 120 appartenant à la gamme AF Elite. Elles sont dotées de la technologie AirGuide qui utilise des pales antivortex pour concentrer le flux d’air.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

L’idée est de répondre au besoin du radiateur. Il se compose de multiples ailettes en aluminium de forme sinusoïdales parcourues par plusieurs canaux en charge de faire circuler le liquide de refroidissement. Cette structure compacte ne favorise pas le passage de l’air si bien que les ventilateurs doivent pouvoir pousser et concentrer l’air de manière efficace.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Leur cadre profite à chaque point de contact de tampons en caoutchouc pour éviter les transferts de vibration. Ils s’arment également de roulements hydrodynamiques. Un lubrifiant entre le manche et le roulement permet de réduire la friction, de quoi optimiser leurs espérances de vie et favoriser le silence. Corsair ne précise pas leurs vitesses maximales mais le débit d’air se situe entre 0,15 et 65.57 CFM selon le niveau de sollicitation. Nous avons une pression statique entre 0.15 et 2.68 mm H20 et des nuisances sonores entre 19 et 35.8 dBA.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Le radiateur est relié au Waterblock par deux tuyaux souples et gainés d’une longueur de 400 mm. Leur orientation est facilitée par l’utilisation de têtes pivotantes.  Nous avons peu d’information sur la pompe mais l’application iCUE nous permet de savoir qu’elle turbine entre 2000 et 3000 rpm selon le profil de refroidissement sélectionné (Silencieux et Extreme). De même, les trois ventilateurs sont capables de se mettre à l’arrêt avec le profil zéro RPM et tourner à 1870 rpm à plein régime.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Notre H150i Elite prend en charge la quasi-totalité des sockets du marché. Chez AMD, nous retrouvons le support des AM5, AM4, sTRX4, sTR4 contre les 1700, 1200, 1150, 1151, 1155, 1156, 1366, 2011, 2066 chez Intel.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

De manière générale, la fabrication est de qualité aidée d’une finition soignée. Les ventilateurs sont solides avec un cadre résistant et peu sensible aux torsions. Le Waterblock profite d’une coiffe orientable. Le logo aimanté se positionne facilement en fonction du montage.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

L’ensemble s’accompagne de plusieurs faisceaux. Corsair unifie l’alimentation des trois ventilateurs avec un câble en Y tandis que le système se connecte à une en-tête USB 2.0 de la carte mère. Cette connexion est obligatoire pour le dialogue avec l’application iCUE. Nous avons également un SATA à connecter.

Pour le montage, il n’y a pas de manuel en bundle. Il faut utiliser son smartphone pour le récupérer à l’aide d’un QR code présent sur la boite d’emballage.

Concernant la personnalisation, Corsair propose des options sur le look avec un éclairage modifiable et le fonctionnement au travers de différents profils de refroidissement. Tout passe par une unique application, iCUE.

H150i Elite et l’application iCUE.

A son ouverture, elle identifie le Watercooling sous l’appellation H150i Elite. Nous avons cinq entrées pour apporter sa touche personnelle. L’idée est de mettre en place un RGB et un profil de refroidissement adaptés à sa configuration. C’est un argument de taille puisque le système devient plus polyvalent en s’adressant à une large gamme de configuration.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Effet d’éclairage permet d’agir sur l’aRGB du Waterblock. Les trois ventilateurs sont des solutions classiques sans éclairage. Nous avons un total de 16 LED dont quatre sont au centre et les 12 autres forment un anneau. Les possibilités sont nombreuses puisqu’il est possible d’agir sur chaque LED en associant effet et couleur, de mettre en place une synchronisation et un éclairage en fonction d’évènements de son PC comme par exemple une température.

A noter que Eclairage matériel propose de personnaliser le rendu s’il n’y avait pas de connexion iCUE active. Cela évite de revenir à l’effet « Rainbow Wave » à chaque fois que vous démarrez ou redémarrez. Les possibilités sont plus limitées en raison de la mémoire et de la puissance de calcul disponible.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

De base, plusieurs profils de ventilation sont disponibles (Silencieux, équilibré, extrême ou encore Zéro rpm et vitesse variable). Pour chaque ventilation, une liste permet de choisir un profil de fonctionnement. Le système autorise également les profils personnalisés. Cela va de la création de courbe à une vitesse déterminée ou un pourcentage de la vitesse maximale.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Alertes propose de déclencher une action si la température atteignait une valeur critique. Cela va de l’arrêt du PC à une ventilateur à 100% en passant par l’exécution d’un fichier et le déclenchement de toutes les LEDs.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Enfin, Paramètres est voué à la maintenance du système (mise à jour de différents firmwares) et la gestion de la luminosité et de la fréquence de l’écran.

Protocole de test

  • Carte mère : Z390 Aorus XTREME de Gigabyte
  • Processeur : Intel Core i9-9900K (TDP 95 Watts)
  • Stockage : SSD Radeon R7 240 Go d’AMD
  • Mémoire : 2 x 16 Go de DDR4-3600 CL18 Vengeance LPX de Corsair
  • Carte graphique : GeForce RTX 3060
  • Alimentation : ION+ 860P de Fractal Design

 

La température du processeur est relevée par voie logicielle via l’application HWMonitor 1.44 (valeur CPU Package). Les nuisances sonores sont mesurées par un sonomètre placé à 25 cm face au ventilateur. Les tests sont exécutés à l’air libre afin de faire abstraction des performances du boitier. Les mesures sont prises, processeur au repos avec les technologies d’économie d’énergie activée (CE1 par exemple) puis d’une sollicitation à 100% du processeur.

Nous avons utilisé dans un premier temps l’utilitaire CPU Burn durant 10 minutes. Nous sommes dans une situation où la valeur du Package TDP se situe aux alentours des 150 Watts sous l’utilitaire Extreme Tuning Utility d’Intel.

Ensuite, nous avons utilisé Prime95 durant 10 minutes également. L’exercice choisi est Small FFTs dans Torture Test. Nous sommes dans une situation où la valeur du Package TDP se situe aux alentours des 220 Watts sous l’utilitaire Extreme Tuning Utility d’Intel.

Pour chaque test, la température de la pièce est relevée et nous calculons les Delta. Nous travaillons en mode PWM (profil équilibré) puis en +12V.

H150i Elite, le montage

Pour notre plateforme Intel LGA 1151, une plaque arrière est nécessaire.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

L’écartement se règle à la main tandis que la consolidation à la carte mère est assurée par quatre entretoises à visser du coté socket.

Corsair n’utile aucune barre de fixation si bien qu’une étape est enlevée. De même, il n’y a pas de pâte thermique à mettre en place sur le processeur.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Elle est directement appliquée sur la base en cuivre du Waterblock. Il se place directement sur le processeur et  sa fixation  passe par quatre de vis à main à tête cruciforme.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Il ne reste plus qu’à brancher les différents câbles. Les trois ventilateurs PWM se connectent à un câble en Y pour unifier leur alimentation.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

Le Waterblock accueille un câble USB à connecter sur une en-tête USB de la carte mère puis il faut récupérer le signal de la pompe (petit connecteur à connecter au CPU Fan par exemple). Enfin, l’alimentation SATA n’est pas à oublier.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair

ATTENTION.

Nous avons enregistré dans un premier temps de mauvais résultats en refroidissement. Après une petite enquête, nous avons découvert que la base, pourtant correctement fixée autour du socket, n’avait pas un contact parfait avec l’IHS du processeur (voir les deux photos). Nous avons décidé de repositionner le Waterblock en lui faisant effectuer une rotation de 45°C. Cela a suffit à résoudre le problème.

H150i ELITE, les performances.

Mode +12V.

Performances de refroidissement.

Nous avons deux situations. La première correspond à une dissipation thermique de 150W environ et la deuxième de 220W. Cette dernière met à rude épreuve notre Watercooling. Dans tous les cas, ses trois ventilateurs turbinent au maximum et la pompe fonctionne également à plein régime.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair - Performances de refroidissement en +12V

Nous avons un delta entre 3 et 42°C avec un Package TDP de  150 Watts et entre 4° et 57°C avec du 220 Watts. Dans les deux situations, notre H150i Elite fait son travail avec un refroidissement solide permettant de maintenir dans des valeurs correctes la température du Core i9-9900K. Il conserve sa pleine puissance dans le sens où la protection Thermal Throttling ne s’active pas. Nous avons une fréquence all core de 4.7 GHz tout le temps. C’est parfait, ce bilan est à la hauteur de celui de son ainé, le H150i Elite LCD et même supérieur si l’enveloppe thermique grimpe à 220 Watts. Dans cette situation exigeante, nous pouvons voir la différence face à certains ventirads comme le NH-D15 Chromax.Black ou le Freezer i35 A-RGB.

Nuisances sonores.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair - Nuisances sonores en +12V

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair – Nuisances sonores en +12V

Avec trois ventilateurs de 120 mm à plein régime et une pompe à 3000 RPM, notre sonomètre enregistre 49.8 dBA. Le silence n’est pas de rigueur. Il est cependant légèrement moins bruyant que le H150i Elite LCD. Dans cet type d’épreuve, les ventirads sont globalement bien plus discrets.

Mode PWM

Pour l’ensemble des ventirads, nous avons confié la gestion PWM à notre carte mère Z390 Aorus XTREME. Nous avons au préalable lancé un calibrage des ventilateurs à l’aide de l’utilitaire Gigabyte SMART FAN 5. Il permet d’obtenir plusieurs profils de ventilation. Les tests ont été exécutés avec le profil standard.

Pour le H150i Elite, nous avons opté pour le profil Equilibré proposé par Corsair. La carte mère n’entre pas en action.

Performance de refroidissement.

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair - Performances de refroidissement en PWM

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair – Performances de refroidissement en PWM

Les deltas de température sont plus élevés car le mode Equilibré propose un compromis entre performance de refroidissement et silence. Avec un Package TDP de 150W, nous avons un delta compris entre 4 et 46°C selon le niveau de sollicitation du processeur. Il grimpe entre 4 et 58°C avec du 220 Watts.

Il est intéressant de noter qu’avec un TDP de 150 Watts, les NH-D15 Chromax.black et l’AK620, deux ventirads double tour, se montrent plus efficaces. Le classement change complétement en 220 Watts où la technologie de refroidissement liquide se montre plus efficace. Le delta du  NH-D15 Chromax.black se situe entre 6 et 66°C là où notre H150i Elite se situe entre 4 et 58°C.

Une nouvelle fois le H150i Elite se montre plus performant que son ainé, le H150i Elite LCD. Dans aucun cas, la protection Thermal Throttling ne s’active. C’est parfait.

Nuisances sonores

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair - Nuisances sonores en PWM

Watercooling AIO H150i Elite de Corsair – Nuisances sonores en PWM

Petite surprise. Le H150i Elite propose un meilleur refroidissement que son ainé en mode Equilibré mais ce dernier est plus discret. Il faut donc tempérer ces résultats.

Nous avons un bilan entre 36.2 et 41 dBa en 150 Watts et entre 36.2 et 44.5 dBA en 220 Watts contre des fourchettes respectives de 36.5 et 38.1 dBa et de 36.5 à 42.6 dBA pour le H150i Elite LCD.

H150i Elite, conclusion

Bilan
Performance de refroidissement (PWM)
Nuisances sonores (PWM)
Prestation / Prix
Résumé

Avec cet H150i Elite, Corsair propose un Watercoling AIO musclé. Avec un radiateur de 360 et trois ventilateurs de 120 mm, les performances de refroidissement sont là pour affronter d’imposants besoins.

Notre Core i9-990K poussé dans ses derniers retranchements (220 Wats) a été parfaitement refroidi lui assurant ainsi une fréquence maximale sur tous ses cœurs et sur le long terme.  Dans aucun cas, la protection Thermal Throttling ne s’est activée. Sa conception est soignée avec un souci du détail à souligner. Sa robe entièrement noire assure un aspect relativement sobre mais ne manque pas de souligner au niveau du Waterblock une zone aRGB efficace.

A ce bilan flatteur s’ajoute de la personnalisation au niveau de l’éclairage mais pas seulement. L’application iCUE offre de multiples options pour affiner et créer différents profils de refroidissement. Nous retenons ainsi deux caractéristiques appréciées des joueurs et amateurs d’optimisation, customisation et polyvalence. A noter que le mode Zero RPM permet aux trois ventilateurs de s’arrêter à faible charge CPU.

Enfin en PWM, le profil Equlibré assure un bon équilibre entre performances et nuisances sonores. Malheureusement, ce bilan s’accompagne d’un tarif conséquent. Le H150i Elite est annoncé aux alentours des 190 € TTC.

 

4.2

Award GinjFo - Note 4.5/5

 

Un commentaire

  1. Au niveau des ventilateurs, ces Corsair AF120 Elite proposent (à vitesse max) une pression statique de 1,93mmH2O pour 31,5dBA alors qu’un Coolermaster 120 Prismatic est à 2,91mmH2O pour max 27dBA et un BeQuiet silent Wings 4 High Speed, 3,96mmH2O à 31,2dBA. Les ventilateurs Corsair ne sont-ils pas franchement faiblards pour cet usage par rapport à la concurrence ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*