Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Refroidissement / Test de l’Hyper 612 Ver. 2, un ventirad orienté vers le silence
Hyper 612 Ver. 2

Test de l’Hyper 612 Ver. 2, un ventirad orienté vers le silence

Protocole de test.

Nous avons utilisé la configuration suivante :

  • Carte mère : Maximus VII Hero d’Asus,
  • Processeur : Intel Core i7-4790k d’Intel (TDP 87 Watts),
  • Mémoire : Kit 4×4 Go DDR4 Corsair
  • Unité de stockage : SSD Crucial M550,
  • Alimentation: SuperFlower Golden Silent Fanless (500 Watts)

La température du processeur est relevée par voie logicielle via l’application HWMonitor (valeur Package) et Open Hardware Monitor (Package CPU). Les nuisances sonores sont mesurées par un sonomètre placé sur un pied à 25 cm face au ventilateur.

Les tests sont exécutés à l’air libre afin de faire abstraction des performances du boitier. Les mesures sont prises, processeur au repos avec les technologies d’économie d’énergie activée (CE1 par exemple) puis lors de 8 sessions simultanées de CPU Burn de 10 minutes. Pour chaque test, la température de la pièce est relevée et nous calculons les Delta.

L’Hyper 612 Ver. 2 est testé de deux manières différentes. La première consiste à appliquer des tensions fixes de 7, 9 et 12 Volts. La deuxième s’appuie sur la gestion PWM proposée par la carte mère Asus Maximus VII Hero.

Dans un second exercice, nous avons lancé Wprime 1024 avec notre configuration. La température processeur monte alors en flèche. A 80°C (constaté sous HWMonitor sur tous les cœurs) le ventilateur est mis en action sous une tension de 12 Volts. Au bout de 30, 60 et 90 secondes, les températures sont alors relevées. Cette méthode donne une bonne appréciation dans une situation urgente et critique. Vous trouverez les résultats obtenus avec le Pure Rock de Be Quiet !, un ventirad positionné à 33 €.

Cooler Master propose une vaste gamme de ventirads pour processeurs dont la gamme Hyper qui s’est enrichie de l’Hyper 612 Ver. 2 Comme son nom le laisse deviner, il s’agit d’une mise à jour de l’Hyper 612S. Le programme est chargé avec un design des ailettes redessiné, des dimensions différentes, un nouveau ventilateur ou encore une structure déportée et la technologie CDC, contraction de Contact Direct Continu. L’objectif reste le même mais en mieux. L’Hyper 612 Ver.2 se positionne dans le milieu de gamme (39 € environ) avec le but de proposer des performances en préservant nos oreilles du bruit.…

Passage en revue

Silence - 9
Refroidissement - 8.5
Prestation / Prix - 9
Environnement - 8

8.6

Stop au bruit !

Résumé : L’Hyper 612 Ver. 2 est un dissipateur thermique au format tour. Il vise un public sensible au bruit avec un silence de fonctionnement vraiment efficace. Son design lui permet d’être utilisé avec des barrettes mémoire hautes et des radiateurs de carte mère imposants. Sa hauteur réclame cependant 160 mm, attention donc à la compatibilité avec votre boitier. La qualité de fabrication et sa finition font partie de ses atouts surtout face à son tarif milieu de gamme de 39 €. Enfin, il fait face à des besoins en refroidissement musclés mais l’overclocking n’est pas son terrain d’épanouissement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*