Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Refroidissement / Test Light Wings 120 mm PWM de be quiet!
Light Wings 120 mm PWM

Test Light Wings 120 mm PWM de be quiet!

be quiet! a dévoilé au début du mois de novembre sa première gamme de ventilateurs aRGB, les Light Wings. Nous retrouvons des solutions de 120 et 140 mm équipées d’un anneaux LED sur leurs deux faces.

Il s’agit d’une première pour ce constructeur. Ces Light Wings sont équipés de 20 LEDs adressables et se déclinent en deux éditions. Nous retrouvons d’un côté des modèles équipés de 7 pales et turbinant à 1700 rpm en 120 mm et 1500 rpm en 140mm. De l’autre, les déclinaisons High Speed s’arment de 9 pales et proposent une vitesse de 2500 rpm en 120 mm et 2200 rpm en 140 mm. Pour ce dossier, be quiet! nous a fait parvenir un pack de trois ventilateurs Light Wings 120 mm PWM.

Light Wings 120 mm PWM

Annoncé à 69,90 euros, ce pack comprend un HUB aRGB permettant de synchroniser jusqu’à 6 composants aRGB. A l’usage, les performances sont-elles là ? La promesse de silence est-elle tenue ? L’éclairage est-il de qualité et agréable ?

Light Wings 120 mm PWM, présentation

Le Light Wings 120 mm PWM appartient à une nouvelle gamme de ventilateurs be quiet!. Son originalité est de disposer d’un éclairage RGB adressable. Il se situe à l’avant et à l’arrière sous la forme d’un anneau de 18 LED personnalisables individuellement.

Light Wings 120 mm PWM

Notre modèle s’équipe de 7 pales et turbine au maximum à 1700 rpm. Une version plus véloce est disponible avec 9 pales en action et une vitesse de rotation maximale fixée à 2500 rpm.

Light Wings 120 mm PWM

La fiche technique promet du silence tout en mettant en avant une mécanique « riffle bearing » assurant une durée de vie de 60 000 heures. Coté prix, le Light Wings 120 mm PWM est proposé à 22,90 euros l’unité et à 69,90 euros en lot de trois.

Son cadre noir est rassurant lors de manipulations. Il n’y a aucun craquement à la contorsion tandis que sa conception respire la qualité et la solidité.

Light Wings 120 mm PWM

Par exemple, nous avons au niveau des fixation une structure renforcée limitant les risques d’écrasements du cadre en cas de serrage trop fort.

Light Wings 120 mm PWM

De même, des tampons en caoutchouc sont utilisés pour limiter les transferts de vibrations.

Le ventilateur s’accompagne de deux faisceaux d’environ 52 cm chacun. Le premier assure son alimentation PWM (connecteur 4-pin) et le second est dédié à son rétro-éclairage. Il s’agit d’un 3-pin 5V aRGB (femelle) à connecter à une en-tête aRGB de la carte mère.

Le câble dispose également d’un 3-pin 5V aRGB mâle permettant de connecter un autre périphérique aRGB. Les deux faisceaux sont nus. En clair, il n’y a aucune protection contre les frottements.

Par contre, le petit ergot en plastique censé plaquer les câbles en sortie de câble est à revoir. Il est très fragile. Sur les trois ventilateurs, deux ont cassé dans notre cas sans manipulation particulière…

Light Wings 120 mm PWM

Ce Light Wings 120 mm PWM est recommandé pour les boitiers. Placé à l’avant, sa mécanique est pensée pour apporter de l’air frais tout en minimisant les nuisances sonores. Il peut aussi prendre place à l’arrière en position d’extraction. Sa vitesse maximale est calibrée à 1700 rpm.

Light Wings 120 mm PWM

A plein régime, nous avons un débit d’air de 70,53 m3/h contre une pression statistique de 1,66 mm H20. Ce chiffre explique l’orientation « boitier ». La pression statistique représente la force avec laquelle le ventilateur « pousse » l’air. Plus cette valeur est élevée, plus le ventilateur est armé pour affronter des structures compactes ne favorisant pas le passage de l’air comme un radiateur de Watercooling ou certains ventirads. Ses nuisances sonores maximales sont de 20,6 dBA.

Light Wings 120 mm PWM

Le pack de trois ventilateurs s’accompagne d’un hub aRGB. Il permet de synchroniser jusqu’à six composants ARGB. Le bundle comprend un ruban adhésif textile double face pour sa fixation, trois jeux de quatre de fixations et un câble aRGB. Il n’y a malheureusement pas de câble en Y unifiant l’alimentation PWM des ventilateurs.

Light Wings 120 mm PWM

Notre avis en quelques mots

Les ventilateurs Light Wings sont disponibles en deux versions :

  • Le modèle PWM avec 7 pales vise une utilisation en tant que ventilateur de boitier : il s’accompagne d’une vitesse de rotation allant jusqu’à 1 700 rpm (120mm) et 1 500 rpm (140mm).
  • Le modèle PWM high-speed avec 9 pales est plus adapté pour les  radiateurs ou les dissipateurs thermiques. Il atteint une vitesse de 2 500 rpm (120mm) et 2 200 rpm (140mm).

Nous retrouvons un cadre épais, des anneaux lumineux des deux côtés, un mécanisme « rifle bearing » garanti pour une durée de vie de 60 000 heures. Ses dimensions sont de 120 x 120 mm pour une épaisseur de 25 mm. Son cadre Full Black est solide et résistant. Il se montre « rassurant » lors de manipulations tandis qu’un serrage un peu trop fort ne risque pas de l’endommager.

L’éclairage RGB adressable lui apporte un style indéniable avec des options de personnalisation quasiment infinie. La diffusion de la lumière est de qualité sans être toutefois parfaitement homogène.

Spécification
ModèleBL076
Nombre de pales7
RGBOui, aRGB
Dimensions120 x 120 x 25mm
Vitesses1700 rpm max
Nuisances sonores20,6 dBa
Débits d’air41,51 CFM
Pression statique1,66 mmAq
Type de ventilateurPWM

Les Light Wings sont disponibles aujourd’hui au tarif suivant :

A l’unité :

  • Light Wings 120mm PWM: 22,90 euros
  • Light Wings 120mm PWM high-speed: 22,90 euros
  • Light Wings 140mm PWM: 23,90 euros
  • Light Wings 140mm PWM high-speed: 23,90 euros

Pack de trois (avec hub ARGB) :

  • Light Wings 120mm PWM Triple-Pack : 69,90 euros
  • Light Wings 120mm PWM high-speed Triple-Pack : 69,90 euros
  • Light Wings 140mm PWM Triple-Pack : 72,90 euros
  • Light Wings 140mm PWM high-speed Triple-Pack : 72,90 euros

Protocole de test.

Il n’est pas simple de tester un ventilateur car il doit être évalué en dehors de tout contexte spécifique afin d’avoir des résultats généralisables. Son utilisation sur un ventirad tierce ou dans un boitier va être à l’origine de résultats dépendants de la nature même de ces composants. Il se peut qu’avec d’autres références nous obtenions des scores différents. Il faut donc trouver une méthode où chaque référence fonctionne dans des conditions « neutres ».

Pour évaluer les prouesses, nous avons choisi des mesures de nuisances sonores, de débits d’air et de vitesses de l’air à 25, 50, 75 et 100% de sa vitesse maximale.

Nuisances sonores.

Les nuisances sonores sont mesurées par un sonomètre placé sur un pied à 25 cm du ventilateur. Ce dernier est positionné à la verticale sur un support en mousse. Les mesures sont relevées à l’air libre. En clair, le ventilateur fonctionne sans contrainte.

Débit d’air et vitesse de l’air.

Le ventilateur est placé à l’entrée d’un tube en aluminium d’une longueur de 1 mètre et d’un diamètre de 180 mn. Il s’accompagne de mousse pour obstruer toute ouverture possible entre son cadre et les parois du tube. Le tube est placé de niveau, à l’horizontale grâce à l’utilisation d’un laser Bosch. A l’autre extrémité, nous relevons les données à l’aide d’un anémomètre Extrech Instruments AN100. Pour chaque tension, 20 mesures sont faites et la moyenne est calculée.

GeForce 9800 GT Silence Cell de Gigabyte

GeForce 9800 GT Silence Cell

Enfin, nous mettons en pratique les prestations du ventilateur avec une GeForce 9800 GT Silence Cell de Gigabyte. La carte est positionnée sur une table de bench et le ventilateur est placé à 13 cm de la terminaison arrière de son système de refroidissement.

Light Wings, les performances

Light Wings 120 mm PWM

Débits d’air

Nous évaluons ici le débit d’air. L’unité de mesure est le m3 par minute en prenant comme référence la surface de sortie de notre tube exprimée en m² soit environ 0,025 m² (18 cm de diamètre). Vous remarquerez que, parfois, aucune mesure n’est proposée. Dans ce cas, soit le ventilateur ne démarre pas ou ses prestations ne sont pas mesurables avec notre protocole de test.

Light Wings 120 mm PWM - débits d'air

Light Wings 120 mm PWM – débits d’air

A 25%, le Light Wings démarre mais sa vitesse de rotation n’est pas suffisante pour notre protocole. Nous enregistrons un débit d’air compris entre 0,88 et 1.98 m3/mn. Il se positionne en dessous du NF-F12 PWM de Noctua.

Light Wings 120 mm PWM - débits d'air maximal

Light Wings 120 mm PWM – débits d’air maximal

A plein régime, nous retrouvons un positionnement en retrait face à d’autres ventilateurs de 120 mm. Dans notre comparatif, il se place devant le F12 Silent mais derrière ses autres concurrents. Be quiet ! ne cherche cependant pas les performances brutes. Cette version (1700 rpm) s’accompagne d’un ratio performances/nuisances optimisé. Le silence est l’un des arguments mis en avant. Nous vérifierons un peu plus bas si c’est le cas.

Vitesse de l’air

Nous mesurons ici la vélocité de l’air en sortie de notre tube. L’unité de mesure est le km/h.

Light Wings 120 mm PWM - Vitesses de l'air

Light Wings 120 mm PWM – Vitesses de l’air

Nous retrouvons le même classement. A 25%, notre protocole ne permet pas de mesure. La vitesse de l’air se situe entre 2,1 et 4,6 km/h entre 50 et 100%. Le NF-F12 PWM se situe entre 2,6 et 5,1 km/s.

Light Wings 120 mm PWM - Vitesse de l'air maximale

Light Wings 120 mm PWM – Vitesse de l’air maximale

A plein régime, il n’arrive pas à égaler ou dépasser ses concurrents se situant entre 5,1 et 6,8 km/h. Il se place par contre devant le F12 Silent.

Nuisances sonores

Light Wings 120 mm PWM - Nuisances sonores

Light Wings 120 mm PWM – Nuisances sonores

Ce Light Wings 120mm PWM est-il silencieux ? La réponse est oui dans quasiment toutes les situations. A plein régime, il ne dépasse pas les 40,8 dBA. Son fonctionnement est donc plus silencieux que celui de ses concurrents hormis pour le F12 Silent dont la vitesse maximale est limitée à 800 rpm.

Selon son niveau de charge, ses nuisances sonores se situent entre 35.2 et 40,8 dBA. A l’usage, il est silencieux sous la barre des 50%, légèrement audible à 75% et présent à 100% mais sans être bruyant.

Light Wings 120 mm PWM - Nuisances sonores maximales

Light Wings 120 mm PWM – Nuisances sonores maximales

Performances de refroidissement.

Voici à présent les deltas de températures avec notre carte graphique fanless.

Light Wings 120 mm PWM - Températures GPU

Light Wings 120 mm PWM – Températures GPU

Avec un delta de température GPU à 45°C, notre Light Wings se place dans la moyenne de nos différents tests ventilateurs. Il se montre aussi efficace que le SquA RGB d’Enermax ou que le NF-P12 redux-1700 PWM de Noctua.

Be quiet ! signe une belle prouesse car comme nous l’avons vu ses nuisances sonores sont bien en dessous de celles de tous ses concurrents (hormis pour le F12 Silent).

Light Silent, conclusion

Bilan
Efficacité
Nuisances sonores
Prestation / Prix
Résumé

Be quiet ! propose avec ce Light Wings 120 mm PWM un solide ventilateur pour boitier. Sa mécanique et ses prestations l’orientent comme une solution à placer à l’avant, en aspiration.

Dans cette situation, il est percutant pour apporter de l’air frais à une carte graphique et de manière plus globale à la configuration tout en restant discret. Sa mécanique est rassurante tout comme sa conception.

Son cadre est robuste (renfort au point de fixation) et des tampons amortisseurs de vibrations sont présents. L’éclairage propose du RGB adressable au travers d’un anneau de LEDs. La diffusion de la lumière est de qualité tandis que cette touche de RGB est visible des deux côtés du ventilateur. Le Pack de trois unités s’accompagne d’un HUB afin de simplifier les branchements tout en assurant une synchronisation. Par contre, il n’y a aucune télécommande en bundle. Une carte mère gérant cette technologie est obligatoire pour profiter de cet éclairage (ou un contrôleur).

Il est par contre dommage que le câblage ne soit pas gainé. Le seul point négatif à nos yeux est l’ergot en plastique plaquant les deux faisceaux en sortie de cadre. Il est trop fragile.

Annoncé à 69,90 euros, ce Light Wings 120mm PWM Triple-Pack est une solution efficace pour renforcer la ventilation de son boitier tout en illuminant sa robe, le tout en préservant ses oreilles !

Top Silence - GinjFo

4.2

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

3 plusieurs commentaires

  1. Fan de be quiet! mais là je trouve qu’il n’y a rien de particulier. C’est silencieux en tout cas

    • C’est peut être “silencieux” mais pas très efficace pour ce Light Wings
      120 mm qui déplace moins d’air à 1700 tr/min qu’un NF-F12 à
      1200 tr/min sachant qu’avec le vieillissement du roulement celui-ci sera
      moins lubrifié donc plus audible à sa fréquence de résonance mécanique
      soit ~28 Hz et ses multiples harmoniques.

  2. “Par contre, le petit ergot en plastique censé plaquer les câbles en
    sortie de câble est à revoir. Il est très fragile. Sur les trois
    ventilateurs, deux ont cassé dans notre cas sans manipulation
    particulière”

    “Son cadre Full Black est solide et résistant.”

    😀

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Processeur Alder Lake-S d'Intel

Core i3-12100 Vs Ryzen 3 3300X, Intel frappe-t-il fort dans l’entrée de gamme ?

En entrée de gamme Intel a prévu de proposer le Core i3-12100. Un premier test de ce processeur Alder Lake-S au format LGA 1700 débarque.

Boitier DeepCool DG560

Test CG560 de Deepcool

Dévoilé en septembre dernier, le CG560 de Deepcool est un boitier « Moyen ...

Souris MM731 de Cooler Master

Test MM731, une souris gaming “Hybride” signée Cooler Master

Test de la MM73, une souris gaming Cooler Master proposant du sans fil, un capteur 19 000 dpi, du RGB et des micro Switches optiques