Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Refroidissement / Test MAG CoreLiquid C240 de MSI, du milieu de gamme redoutable ?
MAG CORELIQUID C240
Test du Watercooling AIO MAG CORELIQUID C240

Test MAG CoreLiquid C240 de MSI, du milieu de gamme redoutable ?

Le MAG CORELIQUID C240 est un kit de Watercooling clé en main signé MSI. L’engin propose un radiateur de 240, deux ventilateurs aRGB et un Waterblock unique au look « diamant » mettent en avant plusieurs zones rétroéclairées.

L’une de ses originalités est d’intégrer au cœur de son radiateur la pompe. Cet ajustement est censé favoriser le silence, optimiser les performances et augmenter son espérance de vie. Pourquoi ? Elle n’est plus dans une zone de haute température.

MAG CORELIQUID C240

L’ensemble vise le milieu de gamme avec la prise en charge de quasiment tous les sockets du marché dont le tout nouveau LGA 1700 d’Intel. Disponible aux alentours des 130 €, ce AIO MAG CoreLiquid C240 fait-il son travail avec efficacité et silence ? Nous l’avons torturé avec un Core i9-9900K poussé dans ses limites avec à la clé plus de 220W.

MAG CORELIQUID C240, présentation

Le MAG CORELIQUID C240 est un tout nouveau kit AIO de MSI complétant son offre milieu de gamme. Dit de nouvelle génération, il prend en charge le nouveau socket d’Intel et promet sur le papier de belles performances (nous le vérifierons un peu plus bas dans ce dossier).

Deux faits marquants le distinguent de la concurrence très présente dans le domaine du refroidissement liquide clé en main.

La première concerne la position de la pompe. Elle n’est pas située dans le Waterblock prenant place sur le processeur.

MAG CORELIQUID C240

MSI la déporte au niveau du radiateur. Cet ajustement devrait limiter ses nuisances sonores en limitant les risques de vibrations au niveau de la carte mère tout en améliorant son espérance de vie. En effet, elle n’est plus dans la zone « proche » de source de chaleur. Accessoirement, cette position permet aussi d’améliorer le rangement des câbles puisque son alimentation électrique (connecteur 3-pin) peut facilement se placer à l’arrière du plateau afin de trouver une source d’alimentation. MSI propose un adaptateur Molex en cas de besoin en bundle. La pompe n’est pas PWM. Elle turbine à 4200 tpm et son espérance de vie est de 100 000 heures. Normalement, ses nuisances sonores ne dépassent pas les 18 dBA.

MAG CORELIQUID C240

Nous sommes en présence d’un refroidissement liquide prêt en l’emploi. Le circuit est fermé et rassemble tous les composants vitaux. L’appellation évoque un radiateur de 240. Ce chiffre indique qu’il accueille deux ventilateurs PWM de 120mm.

MAG CORELIQUID C240

Ses dimensions exactes sont de 276 x 120 mm pour une épaisseur de 27 mm. En aluminium, il se compose d’un réseau dense d’ailettes de forme sinusoïdale traversés par plusieurs canaux en charge de faire circuler le liquide. Ce dernier arrive chaud sur les externes pour repartir « froid » au centre vers le Waterblock.

MAG CORELIQUID C240

Ce dernier est la seconde originalité de cet AIO. Aux dimensions de 70,5 x 70,5 x 52 mm, il a un look très particulier mettant en avant le logo de la marque en s’appuyant sur plusieurs zones aRGB de forme différente. L’ensemble rappelle les facettes d’un diamant. A noter que trois zones sont personnalisables.

MAG CORELIQUID C240

L’ensemble communique à l’aide de deux tuyaux composés de trois couches de plastique et d’un revêtement maillé renforcé.

MAG CORELIQUID C240

La base rectangulaire est en cuivre et nous retrouvons une large compatibilité sockets. Dans le détail cet AIO prend en charge les LGA 115x, 1200, 1700, 1366, 2011, 2011-3 et 2066 chez Intel contre de l’AM4, FM2(+), FM1, AM3(+) et AM2(+).

MAG CORELIQUID C240

Les deux ventilateurs de 120 mm fonctionnent entre 500 et 2000 rpm pour des nuisances sonores comprises entre 14.3 et 34.3 dBA. A plein régime, nous avons un débit d’air de 78.73 CFM et une pression statique de 2.39 mm H20.

A l’usage, ce MAG CoreLiquid C240 affiche une conception soignée. Son aRGB est de qualité avec une diffusion homogène de la lumière. Dans un boitier fenêtré, il illumine bien la configuration et ne manque pas de se faire remarquer. Le radiateur avec son revêtement lisse est agréable à manipuler. Les deux tuyaux sont gainés ce qui est réconfortant pour la « solidité » et risque d’usure avec le temps. Les deux ventilateurs sont par contre plus « milieu de gamme ». Leur robe joue sur un contraste entre le blanc et le noir.

MAG CORELIQUID C240

Le cadre s’équipe à chaque point de contact de tampon amortisseur de vibrations. Leur châssis offre de la résistance mais se déforme assez facilement à la main. Leur câblage (deux faisceaux) est brute. En clair, chaque câble est proposé nu sans protection particulière. Nous n’avons pas non plus de protection au niveau des connectiques aRGB.

Caractéristiques MPG CORELIQUID C240

Ventilateurs
Nombre de ventilateurs 2
FDimensions 120 x 120 x 25 mm
Vitesse de rotation 500 ~ 2000 tpm
Rétroéclairage ARGB
Flux d’air 78,73 CFM
Nuisances sonores 14,3-34,3 dBA
Pression de l’air 2,39 mmH2O
Roulements à billes Deux
Durée de vie 70 000 heures
Tension nominale 12 V DC
Courant nominal 0,15 A
Consommation 1,8 W
Mode PWM Oui
Longueur du câble ARGB 5V 550±10 mm / 350 mm
Broche : 100±5 mm
Longueur du câble PWM 350±10 mm

 

Radiateur
 
 
Composition Aluminium
Dimensions 276 x 120 x 27 mm
Longueur tuyaux 400 mm

 

Pompe / Bloc
Dimensions du bloc 70,5 x 70,5 x 52 mm
Rétroéclairage du bloc ARGB
Durée de vie de la pompe 100 000 heures
Nuisances sonores 18 dBA
Courant de charge 0,34 A
Consommation 4,08 W
Vitesse 4200 tpm
Tension nominale 12 V DC
Longueur du câble ARGB 5V 400 mm
Connecteur câble ARGB Broche + socket

 

Socket
Intel LGA 1150/1151/1155/1156/1200/1700
LGA 1366/2011/2011-3/2066
AMD AM4/FM2+/FM2/FM1/AM3+/AM3/AM2+/AM2

 

Accessoires
1 x câble ventilateur PWM répartiteur 1 vers 2
1 x câble Molex 4 broches vers 4 broches (2 broches filaires)

Protocole de test.

  • Carte mère : Z390 Aorus XTREME de Gigabyte
  • Processeur : Intel Core i9-9900K (TDP 95 Watts)
  • Stockage : SSD Radeon R7 240 Go d’AMD
  • Mémoire : 2 x 16 Go de DDR4-3600 CL18 Vengeance LPX de Corsair
  • Carte graphique : Gigabyte GeForce 9800 GT Fanless Silentcell
  • Alimentation : ION+ 860P de Fractal Design

La température du processeur est relevée par voie logicielle via l’application HWMonitor 1.44 (valeur CPU Package). Les nuisances sonores sont mesurées par un sonomètre placé à 25 cm face au ventilateur. Les tests sont exécutés à l’air libre afin de faire abstraction des performances du boitier. Les mesures sont prises, processeur au repos avec les technologies d’économie d’énergie activée (CE1 par exemple) puis d’une sollicitation à 100% du processeur CPU Burn de 10 minutes. Nous sommes dans une situation où la valeur du Package TDP se situe aux alentours des 120 Watts sous l’utilitaire Extreme Tuning Utility d’Intel. Pour chaque test, la température de la pièce est relevée et nous calculons les Delta. Nous travaillons en mode PWM puis en +12V.

Les résultats du NH-D15 Chromax.black de Noctua sont présents. Il s’agit d’un ventirad très haut de gamme basé sur deux tours et équipé de deux ventilateurs.

Ventirad NH-D15 chromax.black de Noctua

MAG CORELIQUID C240, installation.

Pour notre plateforme de test, une plaque arrière est nécessaire.

MAG CORELIQUID C240

Elle doit être au préalable préparée avec la mise en place de quatre vis dans les bons orifices et de les consolider à l’aide de petites rondelles en plastique noir. Elles sont assez difficiles à positionner.

MAG CORELIQUID C240

L’ensemble prend ensuite place à l’arrière de la carte mère et quatre rehausses noires sont utilisées pour accueillir le Waternblock.

MAG CORELIQUID C240

Il ne reste plus qu’à mettre un peu de pâte thermique sur le processeur (un tube est présent dans le bundle) et à préparer la base en installant les bonnes fixations.

MAG CORELIQUID C240

Le serrage à l’aide de quatre vis cruciformes se fait progressivement et en croix.

MAG CORELIQUID C240

Les deux ventilateurs s’installent sur le radiateur à l’aide de 8 vis cruciformes un peu particulières. Leur pas de vis a une hauteur limitée ce qui permet de contrôler le serrage et d’éviter les mauvaises surprises. Le plus délicat arrive ensuite…l’organisation du câblage.

Un câble en Y permet d’unifier l’alimentation PWM des deux ventilateurs tandis que le câble aRGB propose des en-têtes mâle et femelle. Il est donc possible de les câbler en série tout en ajoutant l’aRGB du Waterblock pour une synchronisation. Il faut par contre impérativement une carte mère compatible (ou un contrôleur externe). Le bundle ne propose aucun contrôleur ou télécommande filaire.

Nous n’intégrons pas ici le radiateur dans une tour. Les tests sont menés à l’air libre.

MAG CORELIQUID C240, les performances

Mode +12V.

Performances de refroidissement.

Nous avons deux situations. La première correspond à une dissipation thermique de 120W environ et la deuxième de 220W. Cette dernière met à rude épreuve nos différentes solutions de refroidissement Aircooling et Watercooling. Dans tous les cas, le ou les ventilateurs turbinent au maximum.

MAG CORELIQUID C240 - Performance de refroidissement en mode +12V

MAG CORELIQUID C240 – Performance de refroidissement en mode +12V

Le bilan est vraiment intéressant. Avec un CPU à 135W, nous avons un delta contre 5 et 48°C soit des performances de refroidissement équivalentes au récent MasterLiquid PL240 Flux de Cooler Master. Nous sommes également devant les prestations de l’imposant ventirad NH-D15 Chromax.Black de Noctua.

Avec un GPU à 220W, le classement change. La position milieu de gamme se dévoile avec des résultats en charge un retrait face aux autres 240. L’avance est de 5°C pour le MasterLiquid PL240 Flux contre 4°C pour le ToughLiquid Ultra 240.  Le NH-D15 est également devant avec un petit degré d’avance.

Nuisances sonores

MAG CORELIQUID C240 - Nuisances sonores entre +12V

MAG CORELIQUID C240 – Nuisances sonores entre +12V

Avec deux ventilateurs de 120 mm calibrés 2000 rpm et un radiateur à la structure compacte, il devient difficile de limiter le bruit. Notre sonomètre enregistre du 49.6 dBA ce qui est clairement audible. Le souffle est là. Nous nous situons entre le MasterLiquid PL240 Flux (47.7 dBA) et le ToughLiquid Ultra 240 (50,7 dBA).

Mode PWM

Pour l’ensemble des ventirads, nous avons confié la gestion PWM à notre carte mère Z390 Aorus XTREME. Nous avons au préalable lancé un calibrage des ventilateurs à l’aide de l’utilitaire Gigabyte SMART FAN 5. Il permet d’obtenir plusieurs profils de ventilation. Les tests ont été exécutés avec le profil standard. La pompe est également alimentée en mode PWM.

Performance de refroidissement.

MAG CORELIQUID C240 - Performance de refroidissement en mode PWM

MAG CORELIQUID C240 – Performance de refroidissement en mode PWM

En 135W, nous avons un delta tout à fait correct et sans surprise. Avec une valeur comprise entre 12 et 49°C, ce MAG CORELIQUID C240 est au niveau d’autres. En 220W, nous retrouvons le même classement qu’en mode +12V. Notre Core i9-9900K est gourmand avec de forts besoins en refroidissement.  L’écart est de 4°C par rapport à ses concurrents. Les performances restent correctes puisque nous avons aucune sécurité active. Le processeur turbine à plein régime à ses fréquences maximales.

Nuisances sonores

MAG CORELIQUID C240 - Nuisances sonores entre mode PWM

MAG CORELIQUID C240 – Nuisances sonores entre mode PWM

Nous avons des nuisances entre 35.8 et 46,6 dBA en 135W et entre 35.8 et 49.6 dBA en 220 Watts. Il n’est pas le plus bruyant ni le plus silencieux. Le 240 le plus discret ici est le MasterLiquid PL240 Flux avec du 47.1 dBA au maximum.

Conclusion

Bilan
Nuisances sonores (PWM)
Performance de refroidissement (PWM)
Prestation / Prix
Résumé

MSI propose avec ce MAG CoreLiquid C240  un IAO 240 milieu de gamme. Il joue la carte de la polyvalence avec une mécanique capable de répondre à tous les besoins des processeurs « Mainstream ».

Il peut également trouver sa place pour de l’overclocking mais nous vous conseillons de ne pas dépasser du Core i5 (K) voire du Core i7.  Du coté des nuisances sonores, une bonne gestion PWM limite son souffle tout en assurant l’essentiel. Par contre, avec un processeur à fort TDP et en cas de fortes charges de travail, le bruit est inévitable. Il est principalement lié aux ventilateurs car sa pompe au niveau de son radiateur est silencieuse bien qu’elle turbine à 4200 rpm.

Son look est sympa avec un approche gaming évidente. Le Waterblock se fait immédiatement remarquer avec sa robe aRGB multizones tandis que ses deux ventilateurs aRGB travaillent à illuminer une configuration. L’ensemble propose un rendu personnalisable mais ne fonctionne pas de manière autonome.

Au final, si vous recherchez un AIO aRGB, original et polyvalent, ce MAG CoreLiquid C240 est une solution intéressante. Il lui manque quelques « plus » comme des protections au niveau des en-têtes aRGB une fois connectées et les faisceaux des ventilateurs. Une pompe PWM aurait aussi permis d’améliorer ses prestations générales.

4.2

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 plusieurs commentaires

  1. Coté Watercooling les annonces pleuvent. Pas mal mais je trouve que les prix grimpent non ?

  2. Petit retour d’expérience avec 2 kits MSI MAG Coreliquid 240HR (sur 2 PC différents – 6 mois de différence entre les deux). Après environs 1 an, pour les 2 kits, celà commence a grésiller, probablement à cause de l’air. (exemple ici : https://www.youtube.com/watch?v=9xzGGyGivnQ ).

    Les deux ont fini en SAV car pas vraiment de moyenne officiel (et/ou facile) de les remplir vu le placement de la pompe et de l’ouverture; du coup honnêtement expérience assez médiocre sur du moyen-terme avec ce type de kit.

    A voir avec cette version bien entendu, mais le design en soi semble assez similaire au niveau radiateur (il me semble en fait exactement le même en réalité !)

    Je tourne depuis avec un AIO Corsair sur un PC et un bon vieux NH-D15 Chromax black sur l’autre.

  3. Comme beaucoup j’ai des problèmes avec un AIO mag coreliquid
    defaut de conception au mauvaises séries ?
    il semble que les bulles d’air remontent dans la pompe et la flingue plus ou moins rapidement
    ( les autres watercooling ont la pompe en bas de circuit dans le waterblock )
    le mien est devenu inutilisable au bout de 2 mois…pompe qui gresille et proc a 100° qui se met en securité.
    problème connu sur ces modèles ( de nombreux retour en SAV ) qui pourtant sont toujours en vente
    j”aurais du prendre un corsair

    • Le problème ce n’est pas seulement Corsair mais tous les AIO dont
      la pompe compacte bruyante (cf. vitesse 1200+ tr/min) représente
      le maillon faible.

      Bref, perso je préfère de loin un refroidissement à air Noctua ou
      Be quiet! bien plus fiable et silencieux pour moins cher.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*