Accueil / Dossiers / Tests matériel / Composants / Refroidissement / Test du ventirad NH-C14S de Noctua
Ventirad Noctua NH-C14S

Test du ventirad NH-C14S de Noctua

NH-C14S, installation.

L’installation du NH-C14S sur un socket LGA 2011 se résume à quelques manipulations simples sans l’usage d’une plaque arrière de fixation.

Il est cependant nécessaire de démonter le ventilateur afin d’accéder aux vis à ressort des pattes autour de la base.

La préparation sur socket se résume à la mise en place de quatre écrous puis de consolider deux plaques de fixation à l’aide de vis à main afin d’accueillir l’engin.

Installation du Ventirad Noctua NH-C14S

Le ventirad se positionne sur le processeur une fois la pâte thermique déposée. La consolidation demande l’usage d’un tournevis (une solution est présente en bundle) qui traverse le radiateur pour atteindre les deux vis à ressort. Il faut juste faire attention à l’orientation afin de profiter du design asymétrique proposé par Noctua.

Nous continuons notre tour d’horizon des déclinaisons « S » de certains des ventirads haut de gamme de Noctua. Après le NH-D15S dont vous pouvez relire notre test ici - Test du ventirad NH-D15S de Noctua  - , nous nous sommes intéressés au NH-C14S. Cette solution se présente avec un format dit Top Flow. Le design est retouché tandis que la ventilation s’appuie sur un unique ventilateur de 140 mm afin d’augmenter la compatibilité. Nous l’avons mis à l’épreuve avec un processeur Intel à fort TDP afin de connaitre ses aptitudes en silence et en…

Passage en revue

Silence
Refroidissement
Prestation / Prix
Environnement

Flexibilité et silence

Résumé : Le NH-C145S est un ventirad haut de gamme orienté vers les configurations à petit facteur de forme. Son format Top Flow limite sa hauteur tandis que son design asymétrique limite les risques de débordement sur le premier port PCIE x16 de la carte mère. Il propose des belles performances surtout en silence. Le refroidissement est là et le passage à deux ventilateurs renforce sa bonne tenue face à de forts besoins de dissipation thermique. Le bilan est positif mais la tarification est conséquente avec un prix aux alentours de 80 € auquel il faut ajouter 25 € supplémentaires pour un second NF-A14 PWM.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*