Ventirad NH-D12L de Noctua
Ventirad NH-D12L de Noctua

Test NH-D12L de Noctua

Noctua a récemment enrichi son catalogue de ventirad avec l’annonce du NH-D12L. Cette solution complète l’offre double tour du constructeur avec un bel argument.

Les performances sont naturellement mises en avant et le constructeur évoque aussi sa conception au travers d’une approche pensée pour limiter les risques d’incompatibilité. Nous retrouvons ainsi une architecture à deux tours équipées de caloducs mais dont la hauteur ne dépasse pas les 145 mm. A cela s’ajoute un ventilateur de 120 mm, un NF-A12x25r, dont le cadre est rond et une conception asymétrique libérant de l’espace au niveau des emplacements RAM sur les cartes mères Intel LGA1700 / LGA1200 / LGA115x et AMD AM4 / AM5.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Annoncé juste sous la barre des 90 €, ce NH-D12L propose-t-il un refroidissement solide et du silence ? Nous l’avons testé en mode simple puis double ventilateurs avec un Core i9-9900K poussé à son maximum.

NH-D12L, présentation

Avec ce NH-D12L, Noctua tente une approche intéressante. L’idée est de proposer une architecture double tour comme solution de refroidissement aux configurations dont l’espace est compté. Nous retrouvons trois arguments avec une hauteur limitée, un ventilateur de 120 mm au cadre rond et un design asymétrique pour garantir une compatibilité maximale avec des modules mémoire hauts.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Coté look, il n’y a aucune originalité. Noctua reprend ses codes design. La conception est de son côté « Premium » il n’y a rien à redire. L’ensemble respire la qualité et la robustesse. En main, ce NH-D12L est un bel objet à manipuler.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Sa base en cuivre nickelé évacue sa chaleur à l’aide de cinq caloducs également en cuivre nickelé. Leur mission est de transporter les calories vers deux ensembles distincts d’ailettes en aluminium.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Son équipement comprend en son centre un ventilateur PWM de 120 mm en charge d’entretenir le passage de l’air au travers des deux tours.

Ventirad NH-D12L de Noctua

L’ensemble affiche des dimensions de 125 x 113 mm pour une hauteur de 145 mm et un poids de 890 grammes.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Le ventilateur est un NF-A12x25r. Il s’agit d’une déclinaison au cadre rond du NF-A12x25. Nous retrouvons plusieurs technologies connues comme le matériau Sterrox, le design Flow Acceleration Channels, ou encore le roulement SSO2.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Par contre attention, ce NF-A12x25r ne peut s’utiliser comme un classique ventilateur de 120 mm. Noctua explique:

« Le châssis rond du NF-A12x25r est pourvu de trous de fixation qui sont spécifiques (écartement de 93×83 mm). Par conséquent, il ne peut pas être installé lorsque le système de fixation est prévu pour des ventilateurs 120 mm standards carrés (trous de fixation au format 105×105 mm), ce qui est le cas des boîtiers PC, des radiateurs pour watercooling ou des dissipateurs pour ventirads CPU équipés d’agrafes pour ventilateurs carrés. Dans ces situations, il faudra donc opter pour le modèle carré NF-A12x25. »

Sa vitesse se situe entre 450 et 2000 rpm. A plein régime, il assure un débit d’air de 102,1 m3/h pour une pression statique de 2,34 mm de H20 et des nuisances sonores de 22,6 dBA.

Ventirad NH-D12L de Noctua

A noter qu’un câble L.N.A est de la partie. Il permet de limiter la vitesse maximale à 1700 RPM ce qui abaisse le débit d’air maximal à 84,5 m3/h, la pression statique à 1,65 mm de H20 et les nuisances sonores à 18,8 dBA.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Chaque pale du NF-A12x25r est munie de canalisateurs de flux sur la face succion tandis que la distance entre l’extrémité de la pale et l’intérieur du cadre est de seulement 0,5 mm afin de réduire les pertes de flux entre la turbine et le cadre. A tout ceci s’ajoutent l’utilisation d’acier au niveau de la partie centrale du moyeu et un support de l’axe renforcé par un élément en laiton.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Le bundle comprend un tube de pâte thermique NT-H1, un jeu de cintre supplémentaire pour monter un second NF-A12x25r, un Noctua Case-Badge en métal pour les fans et le système de fixation SecuFirm2. Ce dernier assure le support des sockets Intel LGA1700, LGA1200, LGA1156, LGA1155, LGA1151, LGA1150, LGA2011, LGA2066 et AMD AM5, AM4.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Avec sa hauteur de 145 mm, ce NH-D12L peut intégrer des configurations au sein de racks 4U (ex : serveurs) ou des boîtiers de type tour trop étroits pour accueillir des ventirads plus imposants (hauteur de 150 mm et plus). De plus, cette qualité lui assure une compatibilité avec certains boîtiers SFF (Small Form Factor) et mini-ITX. Il faut cependant bien vérifier la fiche technique de ce dernier.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Son design asymétrique se justifie par deux ensembles d’ailettes en aluminium de largeur différentes. Les plus petites se retrouvent du côté des slots mémoire. Ce choix permet au ventirad de ne pas empiéter sur cette zone sur les cartes mères LGA1700/LGA1200/LGA115x et AMD AM4/AM5.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Nous retrouvons ainsi une compatibilité totale avec les modèles RGB ou pourvus de dissipateurs hauts. Pour une plateforme Quad Channel, les choses se compliquent car l’empilement d’ailettes arrières surplombe les slots mémoire à gauche du socket. Nous avons dans ce cas une hauteur maximale à ne pas dépasser pour les barrettes mémoires (45 mm).

Ventirad NH-D12L de Noctua

De même, l’utilisation d’un second ventilateur NF-A12x25r en mode Push-Pull engendre de la prudence pour la mémoire vive sur les plateformes dual channel puisqu’une partie des emplacements RAM se retrouve surmontée par le ventilateur. De plus, la hauteur totale du ventirad dépasse les 145 mm.

NH-D12L, le montage

Une plaque arrière est nécessaire avec notre plateforme LGA 1151. Elle doit être préparée en amont en raison de sa compatibilité avec les sockets LGA 1200/115x et le nouveau LGA 1700.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Il faut placer au bon endroit quatre vis consolidées à l’aide de petites rondelles en plastique.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Une fois en place quatre rehausses sont nécessaires pour accueillir deux barres de montage.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Une fois l’orientation choisie, elles se consolident à l’aide de quatre vis à main cruciformes.

Ventirad NH-D12L de Noctua

Il ne reste plus qu’à placer un peu de pâte thermique sur le processeur, à positionner le ventirad puis à fixer l’ensemble à l’aide d’un tournevis cruciforme. Une fois en place, le ventilateur se place au centre entre les deux tours d’ailettes. Il utilise des cintres métalliques pour se fixer.

Ces différentes étapes montrent que la procédure n’est pas complexe. Il faut cependant faire attention à trois points

      • Nous vous conseillons de ne pas serrer trop fort les deux barres de fixation pour ne pas endommager les vis de la plaque arrière.
      • Il faut faire attention à l’orientation du NH-D12L afin que son flux travaille dans la même orientation que celui du ventilateur arrière du boitier.
      • Enfin si vous utilisez deux ventilateurs, pensez bien à les faire travailler dans le même sens. Pour vous aider, leur cadre propose des flèches indiquant les sens de rotation et du flux d’air.

Protocole de test.

      • Carte mère : Z390 Aorus XTREME de Gigabyte
      • Processeur : Intel Core i9-9900K (TDP 95 Watts)
      • Stockage : SSD Radeon R7 240 Go d’AMD
      • Mémoire : 2 x 16 Go de DDR4-3600 CL18 Vengeance LPX de Corsair
      • Carte graphique : GeForce RTX 3060
      • Alimentation : ION+ 860P de Fractal Design

La température du processeur est relevée par voie logicielle via l’application HWMonitor 1.44 (valeur CPU Package). Les nuisances sonores sont mesurées par un sonomètre placé à 25 cm face au ventilateur. Les tests sont exécutés à l’air libre afin de faire abstraction des performances du boitier. Les mesures sont prises, processeur au repos avec les technologies d’économie d’énergie activée (CE1 par exemple) puis d’une sollicitation à 100% du processeur.

Nous avons utilisé dans un premier temps l’utilitaire CPU Burn durant 10 minutes. Nous sommes dans une situation où la valeur du Package TDP se situe aux alentours des 120 Watts sous l’utilitaire Extreme Tuning Utility d’Intel.

Ensuite nous avons utilisé Prime95 durant 10 minutes également. L’exercice choisi est Small FFTs dans Torture Test. Nous sommes dans une situation où la valeur du Package TDP se situe aux alentours des 220 Watts sous l’utilitaire Extreme Tuning Utility d’Intel.

Pour chaque test, la température de la pièce est relevée et nous calculons les Delta. Nous travaillons en mode PWM puis en +12V.

Nous avons ensuite lancé notre configuration à son plein potentiel. La température processeur monte jusqu’à atteindre les 100°C (valeur CPU Package sous HWMonitor 1.44). Les deux ventilateurs sont alors mis en action en 12 Volts dès que le calibrage automatique de la fréquence du processeur atteint les 3,5 GHz (protection Thermal Throttling). Au bout de 30, 60, 90 et 120 secondes, les températures sont relevées. Cette méthode donne une bonne appréciation dans une situation urgente et critique.

NH-D12L, les performances.

Mode +12V.

Performances de refroidissement.

Nous avons deux situations. La première correspond à une dissipation thermique de 120W environ et la deuxième de 220W. Cette dernière met à rude épreuve nos ventirads. Nous avons évalué le NH-D12L équipé d’un puis de deux ventilateurs NF-A12x25r.

Ventirad NH-D12L de Noctua - Performance de refroidissement en +12V

Ventirad NH-D12L de Noctua – Performance de refroidissement en +12V

En +12V, le ou les deux ventilateurs turbinent au maximum. Selon le niveau de charge du processeur, nous avons un delta de température compris entre 6 et 52°C avec un package TDP de 120W et entre 6 et 74°C avec un package TDP de 220 Watts. Ce bilan s’améliore avec l’utilisation d’un deuxième ventilateur de 120 mm. En mode Push Pull, nous enregistrons des deltas respectifs compris entre 5 et 50 et 5 et 70°C.

Dans les deux situations, notre NH-D12L est capable de refroidir un Core i9-9900K puisque sa température n’atteint jamais la valeur critique déclenchant l’activation de la technologie Thermal Throttling. Ainsi, notre Core i9-9900K fonctionne à ses fréquences d’origine et ses performances sont optimales.

En mode double ventilateur, nous retrouvons les performances du NH-U12A Chromax.Black équipé également de deux ventilateurs. En mode simple ventilateur, nous sommes au-dessus des prestations du Freezer i35 A-RGB en cas de fortes charges de travail.

Nuisances sonores.

Ventirad NH-D12L de Noctua - Nuisances sonores en +12V

Ventirad NH-D12L de Noctua – Nuisances sonores en +12V

Notre sonomètre enregistre 42,3 et 45,9 dBA en simple et double ventilateurs. Dans les deux cas, le NH-D12L n’est pas silencieux. Équipé de deux NF-A12x25r turbinant à 2000 rpm, il se montre bruyant dépassant de 1,3 dBA les nuisances sonores du NH-U12A. En simple ventilateur, nous avons un bilan positif face à ses concurrents. Il se positionne entre les Freezer i35 A-RGB et le NH-D15 Chromax.black.

 Mode PWM

Nous avons confié la gestion PWM à notre carte mère Z390 Aorus XTREME. Nous avons au préalable lancé un calibrage de ou des ventilateurs à l’aide de l’utilitaire Gigabyte SMART FAN 5. Il permet d’obtenir plusieurs profils de ventilation. Les tests ont été exécutés avec le profil standard.

Refroidissement.

Ventirad NH-D12L de Noctua - Performance de refroidissement en mode PWM

Ventirad NH-D12L de Noctua – Performance de refroidissement en mode PWM

Le classement ne change pas et nous retrouvons le même profil de performances qu’en mode +12V. Le delta de température se situe entre 7 et 53°C avec un package TDP de 120W et entre 7 et 74°C avec un package TDP de 220 Watts. Dans ce dernier cas, nous sommes devant le Freezer i35 A-RGB et derrière les NH-U12A. Pour atteindre les performances de refroidissement du NH-U12A, il est nécessaire d’utiliser deux ventilateurs.

Une nouvelle fois, la température du Core i9-9900K est maitrisée afin qu’elle ne dépasse pas une valeur critique. Le processeur fonctionne à plein fréquence.

A noter que les deltas de température sont légèrement plus importants car le mode PWM tente de préserver le silence.

Nuisances sonores.

Ventirad NH-D12L de Noctua - Nuisances sonores en mode PWM

Ventirad NH-D12L de Noctua – Nuisances sonores en mode PWM

Le mode PWM rend le NH-D12L plus discret surtout si le processeur est au repos. Avec 35,4 dBA, nous sommes devant un ventirad inaudible. La montée en charge du Core i9-9900K engendre rapidement de forts besoins en refroidissement. Avec un package TDP de 120W, nous avons des valeurs de 42 et 44,6 dBA en mode simple et double ventilateur. Dans les deux cas, l’ensemble n’est pas discret voire bruyant avec deux ventilateurs. Nous avons un profil légèrement meilleur qu’en +12V sans un impact important (-1°C) sur les performances de refroidissement.

Avec un Package TDP de 220 W, nous nous retrouvons en burn dans la situation d’un +12V. En clair, afin de faire face aux besoins de notre Core i9-9900K, les ventilateurs de chaque ventirad turbinent à leur maximum.

Situation d’urgence

Face à notre précédent protocole de test, nous avons rendu cet exercice encore plus difficile. Nous sommes avec un processeur Core i9-9900K dans une situation d’urgence puisque la protection Thermal Throttling est active depuis un petit moment.

Ventirad NH-D12L de Noctua - Performance de refroidissement en situation critique

Ventirad NH-D12L de Noctua – Performance de refroidissement en situation critique

Nous observons dans cet exercice une différence significative entre le mode 1 ou 2 ventilateurs. Dans le deuxième cas, l’architecture à double tour dissipe plus rapidement les chaleurs. Nous sommes sur un bilan entre le NH-U12A et le Freezer i35 A-RGB. En simple ventilateur, le Freezer i35 A-RGB se montre un peu plus efficace.

Conclusion.

Bilan
Nuisances sonores (PWM)
Performance de refroidissement (PWM)
Prestastion/ Prix
Résumé

Avec ce NH-D12L, Noctua propose un ventirad à double tour dont la hauteur se limite à 145 mm. Sa structure et son architecture lui assurent une parfaite compatibilité avec la majorité des boitiers. Nous retrouvons également une approche asymétrique pour garantir l’usage de barrettes mémoire hautes en mode simple ventilateur et sur une plateforme dual channel.

Nous retrouvons un dissipateur travaillé à la finition haut de gamme. Il s’appuie sur un rendu brut tandis que son ventilateur propose les couleurs historiques de la marque. Le bundle est complet et son système de fixation prend en charge quasiment tous les sockets du marché dont le récent LGA 1700.

A l’usage, ses performances de refroidissement sont solides capable, en double ventilateur, d’égaler les prestations de son grand frère le NH-U12A. En mode simple ventilateur, il répond aux besoins d’un Core i9-9900K à plein régime (220 Watts) sans faiblir.  Sa mécanique dissipe suffisamment de chaleur pour éviter le déclenchement de la technologie Thermal Throttling. Ses nuisances sonores sont bien maitrisées puisqu’il se montre plus discret que le NH-D15, l’AK620 ou encore le NH-U12A. Le passage à deux ventilateurs est malheureusement accompagné d’un fonctionnement très présent à plein régime.

Ce NH-D12L est annoncé au prix conseillé de 89.90 € auquel il faut ajouter 29.90 € si vous souhaitez l’équiper d’un deuxième ventilateur NF-A12x25R. Il s’accompagne d’une garantie de 6 ans.

4.3

Coup cœur GinjFo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*