Accueil / Dossiers / Tests matériel / Multimédia / Mini-PC / Test du Mini-PC Revo One RL85 d’Acer
Mini-PC Revo One d'ACER

Test du Mini-PC Revo One RL85 d’Acer

Revo One, les performances

PCMark 7.

PCMark 7 est un logiciel de benchmarks dédié à l’environnement Windows 7 avec une évolution des performances dans des tâches multimédia, de création et bureautique (Productivity).

Revo One : PCMark 7

Nous avons ici un indice permettant d’avoir une bonne idée des prestations globales de la plateforme mais une remarque s’impose. Nous avons mis à titre indicatif les résultats obtenus avec plusieurs autres processeurs comme le Celeron J1900, le Pentium G3258 ou encore le Core i3-3225. Les différents scores ne traduisent pas la puissance propre du processeur mais les prouesses de la plateforme et sachant qu’aucun SSD n’est présent dans le Revo One contrairement à nos autres plateformes, il faut relativiser le classement puisque nous ne sommes pas à configuration égale. En l’état, le Revo One se montre relativement répondant, paré pour différents usages comme de la bureautique ou du multimédia.

Sur la question de la puissante brute du Core i3-5010U, nos différents tests (voir la partie détails des benchmarks) le positionnent comme une puce aux performances se situant entre celle d’un Celeron J1900 et d’un Pentium G3258. Le Core i3-3225 se montre à plusieurs reprises 20 à 30% plus rapide. La partie graphique, une puce Intel Graphic 5500, permet quelques jeux mais ne donne pas accès à des titres comme Tomb Raider en Full HD même avec un niveau de graphisme au minimum. Nous avons ici en framerate de 13,5 frps.

Revo One : Jeu vidéo

Performances des interfaces.

Le Revo One dispose d’une connectivité assez riche comme de l’USB 3.0, de l’USB 2.0 ou encore du SATA. Voici les débits séquentiels en lecture et écriture avec les unités 2,5 pouces 1,5 To en Raid 5 (pour le SATA) et un Rugged USB 3.0 Thunderbolt Series de Lacie pour les ports USB 3.0 et USB 2.0.

Revo One : performances des interfaces

L’USB 2.0 est utilisé à son plein potentiel avec des débits aujourd’hui bien en peine à répondre aux besoins. L’USB 3.0 de son côté propose du 381,8 Mo/s en lecture contre 191,8 Mo/s en écriture. La partie stockage avec trois disques durs en RAID 5 permet d’atteindre les 167 Mo/s en lecture contre un petit 48,86 Mo/s en écriture. Il y a donc une forte disparité entre les possibilités externes et internes du Mini-PC.

Lan Speed Test évalue les débits maximum d’une connexion réseau entre deux ordinateurs. La vitesse du transfert est limitée automatiquement par le matériel le moins performant. Nous avons donc mis en place une connexion directe avec une puce Gigabit Ethernet sans passer par un routeur. L’exercice consiste en la lecture et l’écriture d’un fichier de 400 Mo sur un SSD Intel 510 120 Go distant.

Revo One : performances des interfaces

Il n’y a rien à redire ici, les débits sont soutenus surtout en lecture avec 837 Mbps.

Consommations électriques.

Revo One : consommations électriques

Le choix de proposer un processeur Broadwell-U permet de limiter la gourmandise énergétique du Mini-PC. La demande est de 10,6 watts au repos contre 28,7 watts en burn. Ces chiffres peuvent être améliorés en optant pour des unités de stockage de type SSD.

Coûts et empreintes carbone de fonctionnement.

Ces valeurs nous permettent de calculer le coût de fonctionnement annuel et l’empreinte carbone de fonctionnement annuelle. Avec les consommations au repos et en pleine charge, nous calculons le coût financier annuel. Notre base de travail est une utilisation quotidienne de 6 heures par jour, 365 jours par an avec un tarif de 0,144 € le kWh facturé (tarif métropole au 01/01/2015). L’Indicateur EDF, en gramme d’équivalent CO2 pour la production de 1 kWh, est fixé à 20.75 grammes. Il est synonyme du taux de rejet de gaz à effet de serre induit par la production de l’électricité consommée.

Revo One : couts financiers annuels

Revo One : couts financiers annuels

La faible demande énergétique permet de limiter les dépenses à l’année avec un coût de fonctionnement compris entre 3,34 et 9,05 euros. L’empreinte carbone suit la même logique avec un bilan annuel compris entre 0,48 et 1,3 kilogramme d’équivalent CO2.

Nuisances sonores / Refroidissement.

Revo One : nuisances sonores

Nous avions quelques craintes de ce côté-là surtout que le Revo One vise les usages multimédia comme plateforme de salon. Acer réussit à limiter le bruit avec un bilan positif. Le Revo One se montre silencieux même en burn ou encore lorsque ses trois disques durs sont en action. Un léger bruit est perceptible mais il se fait vite oublier !

Revo One : Températures processeurs

L’usage d’un système de refroidissement actif maintient le processeur dans une température comprise entre 47 et 68°C, ce qui à la vue du bilan sonore est une belle performance. Il faut juste penser à ne pas obstruer l’arrière du boitier afin de permettre une bonne circulation de l’air.

Sur le segment des Mini-PC, Acer propose le Revo One. Il s’agit d’une solution compacte au design épuré développée pour répondre à différents besoins. Il s’adresse en priorité aux amoureux du multimédia puisque son slogan est « tout votre univers Multimédia dans un mini-PC connecté ». Nous avons mis à l’épreuve la version RL85 qui sur le papier comprend 8 Go de DDR3, un Core i3 ou encore trois disques durs 2,5 pouces de 1,5 To configurés en mode RAID 5.    Revo One RL85. Le Revo One RL85 surfe sur la vague des Mini-PC comme le NUC d’Intel…

Passage en revue

Silence
Prestation / Prix
Performance
Environnement

Un centre multimédia pour le salon

Résumé : Le Revo One est un mini-PC compact est soigné. Son look lui assure une place de choix sur un bureau ou au salon comme centre de divertissement multimédia. Il s’accompagne d’une télécommande multifonction avec clavier et système de pointage intégrés tandis que la connectivité est complète allant du RJ45 au Wifi en passant par le Bluetooth et l’USB 3.0. Il est aussi possible de le piloter à l’aide de son smartphone ou de sa tablette grâce à une application de contrôle à distance. Notre déclinaison propose un Core i3-5010U à la puissance modeste mais parfaitement adaptée aux usages annoncés. Il peut aussi répondre à des besoins bureautiques surtout avec ses trois disques durs de 1,5 To en mode RAID 5 et ses 8 Go de DDR3. Enfin, il se montre très discret et peu gourmand en énergie. Il est par contre dommage que Windows 8.1 soit pollué par des liens commerciaux et une garantie de deux ans aurait été la bienvenue.

10 plusieurs commentaires

  1. Merci pour ce test qui est surement le premier aussi complet sur un site francophone.

    Pour un usage multimédia type regarder des films, monter des minis video familiales, un peu de traitement de l’image, pensez vous qu’il suffise ou préconiseriez vous le modèle i5 .

    Je pousse le vice en reflechissant à l’associer au SSD128Go + 1 disque 1To .

    Merci de vos remarques et ou liens, même non francophones.

    • Le passage à un SSD va transformer le répondant de la machine mais sans l’usage d’un RAID 5, la protection des données sera moindre.
      Le Core i3 présent permet sans problème de faire face aux besoins d’un HTPC (Video HD, musique, photo). Pour le montage et la retouche photo, ses deux cœurs physiques épaulés de la technologie Hyper-Threading lui apportent du tonus mais pas à la hauteur d’un Core i3-3225. Regardez les résultats avec Mainconcept ou X264 FHD. Un Core i5 a des chances d’être plus vigoureux cependant si vous n’êtes pas trop pressé, le Core i3 limite le tarif.

  2. +1 excellent test.
    les infos sur la consommation sont tres interessantes pour ce type de machine qui peut faire un tres bon NAS.
    Des petites questions :
    – Le disque principal est facilement accessible ? on dirait sur les photos mais est ce que ce n’est pas trop compliquer a démonter ?
    – Est ce que le bios gère la virtualisation (intel VT-x) ?
    Je verrais bien ce type de machine avec xenserver ou vmware esxi pour y mettre des serveurs…
    merci.

    • Bonjour Christian
      1- Oui deux des trois disques durs sont facilement démontables. Ils profitent de paniers. Le troisième est plus délicat car il est logé en interne dans la machine
      2- Oui le BIOS comprend l’option liée à la virtualisation.
      A+

  3. Bonjour Jérôme. Merci pour ce test. Pouvez-vous me dire si dans la déclinaison 1to+128Go il reste de la place sur le coté pour rajouter un 3ème DD ?

    merci

  4. Bonjour Jérôme,

    c’est ton test très complet qui a achevé de me convaincre d’acheter cet ordinateur. Je l’ai reçu et installé hier : tout fonctionne bien. J’ai en outre bénéficié d’une promo flash sur Amazon à 399€ (au lieu de 499), toujours bon à prendre. Peux tu me dire si c’est facile d’augmenter la mémoire vive pour passer à 8 GO (celui que j’ai n’a que 4 et j’ai peur que ce soit un peu juste)
    Merci et bravo pour ton test et tout ton site / fort bien fait !

    • Bonjour Catherine.
      Malheureusement ce Mini-PC n’est plus dans notre labo.
      A la vue des différents clichés, la barrette mémoire SODIMM semble placée au cœur de la machine. Il faut donc la démonter quasiment entièrement ce qui n’est pas une opération simple et rapide.
      Revo One

  5. Bonjour Jérôme,

    votre test est très complet et très bien fait. En usage avec trois disques durs, est-il possible que les deux que l’on rajoute soi même fonctionnent en raid 1 avec un autre pc et celui ci pour l’accès aux données, tout en utilisant le premier HDD pour le fonctionnement normal de la machine? J’envisageais l’achat d’un nas avec deux HDD pour sauvegarde complète en raid 1 + un petit nuc pour regarder du contenu sur la tv, genre films ou autres, est- ce que cet appareil peut faire exactement le même boulot ou sera-ce compliqué à gérer que les deux séparés?
    Je te remercie d’avance pour tes conseils et bonne continuation.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*