Accueil / Dossiers / Tests matériel / Périphériques / Claviers-Souris / Dark Core RGB Pro, le test complet

Dark Core RGB Pro, le test complet

Dark Core RGB Pro, à l’usage

La prise en main est assez naturelle. Cependant, sa forme racée peut surprendre si vous êtes habitué à une souris classique taillée pour de la bureautique. L’usage d’une robe disposant d’un revêtement texturé au niveau des points d’appui apporte du maintien. Les déplacements gagnent en efficacité.

Souris gaming Dark Core RGB Pro de Corsair

Personnellement, ses dimensions répondent parfaitement à la dimension de ma main. J’apprécie également son poids supérieur à 100 grammes. Il nécessite un « certain effort » ce qui se traduit en FPS par de l’assurance et de la précision.

Souris gaming Dark Core RGB Pro de Corsair

Corsair propose une souris équipée pour “accompagner” son utilisateur en externe. Elle dispose d’une mémoire interne pour l’enregistrement de profils personnalisés et son dongle USB se range facilement en latéral, histoire de ne pas le perdre.

Souris gaming Dark Core RGB Pro de Corsair

A l’usage, son fonctionnement sans fil est de bonne tenue. Elle joue la pluralité avec du SLIPSTREAM WIRELESS et du Bluetooth 4.2 LE. Sur PC, la configuration est immédiate avec une synchronisation automatique entre le mulot et le dongle USB. Ses fonctions de personnalisation sont également appréciables. Elles permettent de l’adopter à ses besoins tout en ayant un rendu unique.

Souris gaming Dark Core RGB Pro de Corsair

Les deux « Grip » facilitent son usage dans différents environnements.

Souris gaming Dark Core RGB Pro de Corsair

Personnellement, je trouve que le GRIP 1 (sans repose auriculaire et sans revêtement texturé) est plus efficace pour le jeu (FPS). Il permet de limiter les frottements avec le tapis ce qui accélère la glisse. Le GRIP 2 est plus approprié pour de la bureautique, du surf et de la création. La main et les différents doigts sont posés sur la souris.

Par contre, cette Dark Core RGB Pro propose un « clic » portant sur les aigus ce qui peut déranger dans un contexte bureautique. Je trouve que la gestion du changement de DPI mériterait aussi quelques ajustements. Si son augmentation est rapide avec un accès facile au bouton avec l’index, l’utilisation d’un second bouton pour le redescendre est plus problématique. Pour une grande main, il nécessite de casser son index et de le reculer, ce qui en pleine partie de jeu intensif demande trop de temps. A noter qu’il est possible de reconfigurer tout ceci avec l’application iCUE.

Souris gaming Dark Core RGB Pro de Corsair

 

La molette est agréable mais son revêtement manque de texture.

Sur la question de l’autonomie, je suis arrivé à 7 heures et 50 minutes en jeux (Doom 2016) et 31 heures environ en bureautique avec une charge complète ce qui est pas mal. L’éclairage RGB est resté tout le temps actif avec un niveau d’intensité au maximal. Enfin, un visuel plus parlant sur l’autonomie restant serait le bienvenu.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alimentation MPG A850GF de MSI

Alimentation MPG A850GF de MSI, le test complet

MSI a récemment annoncé ses premières alimentations ATX, les MPG GF series. ...

Silent Base 802 de Be Quiet

Silent Base 802 de Be Quiet, le test complet

Avec l’arrivée du Silent Base 802, Be Quiet complète sa gamme de ...

ROG Z11 d’Asus

ROG Z11, le test complet

Le ROG Z11 est un boitier gaming Asus pour les configurations compactes. ...