Accueil / Dossiers / Tests matériel / Périphériques / Claviers-Souris / Makalu 67 de Mountain, le test complet
Souris gaming Makalu 67 de Mountain
Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Makalu 67 de Mountain, le test complet

Makalu 67, à l’usage

La prise en main est rapide, facile et sans contrainte particulière. En clair, la forme, la courbure et le positionnement des différents boutons sont pensés pour offrir un environnement naturel où la main trouve sa place automatiquement.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Avec ses 67 grammes sur la balance, elle se montre légère et donc facile à manipuler. Personnellement, je préfère les souris lourdes dépassant les 100 grammes. Pourquoi ? L’un des côtés négatifs est d’avoir un soulèvement trop important en pleine partie de jeu vidéo.

Avec mes grandes mains, je l’utilise automatiquement avec une prise en main de type Claw. Le Palm n’est pas agréable dans mon cas car je perds en rapidité et en précision. Je la manipule avec le pouce d’un côté et le duo auriculaire et annulaire de l’autre. A noter qu’aucun repose pouce ou auriculaire n’est présent. Du coup, j’ai un frottement avec le tapis de souris au niveau de ces deux doigts.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

La manipulation est agréable avec des mouvements rapides et précis en raison de sa légèreté et deux patins 100% PTFE. Elle profite d’une glisse convaincante sans accroche.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Nous avons testé mieux mais l’essentiel est là. Petite réserve cependant sur la longévité des deux patins. Un second jeu est cependant disponible en bundle.

Le câble USB est de son coté souple et flexible au point de se faire oublier. De plus, son revêtement offre une protection contre les frottements susceptibles de le dégrader.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Son châssis offre un toucher agréable légèrement rugueux en latéral afin d’améliorer la prise en main. De petits détails apportent des plus appréciables. Par exemple, la finition miroir entre la molette et le bouton de sélection du DPI associée à une forme convexe permet à l’index de glisser entre les deux zones.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Nous retrouvons à ce niveau quatre témoins lumineux afin de connaitre le profil DPI activé. De base, la souris offre du 400, 800, 1200, 2000 et 19 000 dpi. Si 19 000 était un chiffre imposant du coté marketing, il est inexploitable. A une telle résolution, le contrôle du curseur sur le bureau est mission impossible.

Le plastique est de qualité et la conception est solide. Le châssis ne « craque » pas même lors d’une forte pression en latéral. La promesse de Mountain est tenue.

Les retours des différents boutons sont agréables. Nous avons un « clic » mécanique sur les « droit » et « gauche » tandis que le son est plus feutré et porté sur les graves pour les deux boutons latéraux.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Ces derniers sont larges et généreux tout en offrant une forme les distinguant au toucher du châssis de la souris. Leur position est haute. Du coup, de manière naturelle j’ai tendance à déplacer mon pouce et non de le faire glisser. La molette avec son revêtement caoutchouté et cranté se manipule sans souci. Elle se montre silencieuse à l’usage avec des crans bien marqués.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Enfin concernant la zone aRGB, la diffusion de la lumière n’est pas homogène. Les différentes LED sont visibles et les intensités lumineuses décroient avec la distance.

Comme nous l’avons souligné, la belle est personnalisable. Il est nécessaire de télécharger et installer l’application Base Camp.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

L’utilitaire propose une interface aérée et intuitive. L’ensemble des options est rassemblé au travers cinq onglets aux noms explicites. Par contre, plusieurs mises à jour ont eu lieu durant nos tests et Base Camp a encore besoin d’optimisation. Le logiciel a planté à plusieurs reprises sur notre PC de test.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

« Profils » propose de créer, de lancer, d’exporter ou de dupliquer des profils et de restaurer les réglages par défaut.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Les actions sur le RGB passent par l’onglet Eclairage. Plusieurs effets sont proposés avec quelques réglages (vitesse, sens et intensité lumineuse) ainsi qu’un mode personnalisé avec 8 zones possibles.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

“Liaison de touche” propose de redéfinir les actions de chaque bouton de la souris. De nombreux choix sont possibles allant du lancement du navigateur à l’extinction du PC.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

La création de Macro se déroule dans l’onglet “Macro” tandis “Réglages” s’attaque aux caractéristiques de la souris. C’est probablement le centre névralgique de cette Makalu 67. De nombreuses options permettent d’adapter la souris à différents usages et préférences.

Souris gaming Makalu 67 de Mountain

Il est possible d’agir sur le taux d’interrogation (1000 Hz ou 1 ms au maximum), de gérer la sensibilité et la vitesse du double et simple clic ou encore d’activer les technologies de Correction d’angle et de détection de hauteur. C’est à cet endroit qu’il est possible de personnaliser les cinq profils DPI. Nous avons également une option afin de vérifier si le Micrologiciel est à jour.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alimentation MPG A850GF de MSI

Alimentation MPG A850GF de MSI, le test complet

MSI a récemment annoncé ses premières alimentations ATX, les MPG GF series. ...

Silent Base 802 de Be Quiet

Silent Base 802 de Be Quiet, le test complet

Avec l’arrivée du Silent Base 802, Be Quiet complète sa gamme de ...

ROG Z11 d’Asus

ROG Z11, le test complet

Le ROG Z11 est un boitier gaming Asus pour les configurations compactes. ...