Accueil / Dossiers / Tests matériel / Périphériques / Claviers-Souris / Test du clavier gaming K70 Vengeance de Corsair
Test du K70 Gaming (MX Blue)

Test du clavier gaming K70 Vengeance de Corsair

Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue 

 Le K70 est un clavier orienté 100% gaming surtout dans la configuration qui nous a été proposée. Corsair ne propose pas uniquement un périphérique de communication avec le PC, nous avons affaire également à un bel objet travaillé sur plusieurs points.

Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue

Il est livré dans un carton aux dimensions de 47,3 x 21 x 8.5 cm. Le ton est donné dès la lecture de ses points forts. Le K70 a été dessiné pour le gaming et dispose de touches mécaniques. Notre version propose du MX Blue qui se concrétise par une frappe nette et assurée, ce qui demande un petit temps d’adaptation.

Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue

Corsair souligne et nous vous le validons, que le Cherry MX Blue n’est pas conseillé par un usage bureautique intensif car le « clic » de chaque touche peut rapidement devenir énervant. L’usage d’un tel clavier dans une salle de rédaction est impensable sans aimer le bruit à la moindre frappe. Le K70 MX Blue a donc un axe d’orientation vers du 100% gaming. Il  sait répondre à d’autres besoins bien sûr mais ses nuisances sonores à la frappe sont présentes. Cependant, cette qualité ou ce défaut, tout dépend de ce que vous recherchez, ne s’accompagne pas du besoin d’appuyer fortement sur chaque touche. Elles disposent d’un maintien solide et d’une forte sensibilité qui ne demandent pas d’assurer avec conviction sa frappe, un survole légèrement appuyé suffit ce qui est au final très agréable.

Lors du déballage du K70, la première chose qui surprend est son poids. Notre balance affiche quasiment du 1,2 kilogramme, ce qui le rend lourd. Corsair n’a donc pas lésiné sur les moyens pour assurer le maintien du K70. Il est clair que lors d’une partie endiablée, il serait plus qu’énervement que le clavier glisse sur le bureau. De ce côté-là, pas de soucis.

Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue

Les touches sont concaves avec un toucher légèrement rugueux, l’ambiance calfeutré n’est pas sa place. Nous avons également quatre pattes arrières. Elles permettent une position pour taper un texte ou une rehausse d’un peu plus de 1 cm pour le jeu.

Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue

Un repose poignet fait partie du bundle. Il profite d’un revêtement antidérapant et prolonge la largeur de l’ensemble de 4,5 cm.

Le K70 est beau, c’est indéniable avec une coque en aluminium brossé de très belle facture. Par contre, il est  dommage que quelques vis cruciformes soient visibles (touche Echap).

Corsair propose des touches spécifiques pour le multimédia avec par exemple une roulette métallique pour la gestion du son. Tout respire la qualité et la robustesse. Le K70 propose également un rétroéclairage bleu. Chaque touche s’accompagne d’une LED individuelle qui, en action, l’illumine tandis que le châssis métallique fait office de miroir.

Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue

Il est possible de régler trois niveaux d’intensité et le style de rétroéclairage. Il peut être global, restreint au touche ZQSD et 123456 ou encore être déterminé par l’utilisateur. Il faut pour cela appuyer quelques secondes sur le connecteur de sélection jusqu’à l’apparition d’un clignotement rouge. Des touches spécifiques peuvent alors être sélectionnées sachant que la configuration sera enregistrée directement dans la mémoire interne du clavier.

Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue

La connexion au PC se fait par l’intermédiaire de deux ports USB, l’un dédié au clavier et l’autre pour l’unique port USB disponible à l’arrière. Il s’agit d’un port USB 2.0. Nous obtenons des débits de 39 Mo/s en lecture contre 40,22 Mo/s en écriture, ce qui est parfait. Le passage à de l’USB 3.0 aurait cependant été plus percutant.

K70, débits en Mo/s du port USB 2.0

A ses cotés, nous retrouvons un switch à 4 positions qui permet de modifier la fréquence de rafraîchissement des informations transmises par le clavier (1000, 500, 250 ou 125Hz). Il est cependant dommage qu’aucune prise casque et micro ne soient proposées, c’est un choix étrange sachant que nous sommes dans du 100% gaming.

Autre surprise qui n’est pas forcement préjudiciable, le K70 n’a besoin d’aucun pilote, il n’y a donc pas de gestion des macros. En contrepartie, il fonctionne de façon autonome et le système n’est pas alourdi par une interface propriétaire nécessaire au lancement de l’OS.

Les joueurs ont la possibilité d’installer tout un jeu de touches rouges pour démarquer visuellement des commandes spécifiques pour les jeux. C’est là l’une des originalités du K70 car l’aspect modulable permet de changer son look selon l’usage. Les touches rouges sont naturellement dédiées aux gaming. Elles adoptent pour certaines, tout dépend leur position sur le clavier, une forme incurvée vers l’intérieur tandis la surface rugueuse apporte une distinction suffisante pour les discerner même sans regarder le clavier.  

Nous avons travaillé et joué avec le K70 durant une bonne semaine, cet article par exemple a été écrit avec le clavier. La prise en main se fait sans difficulté mais il faut savoir que les touches sont assez hautes ce qui nous a surpris face à nos habitudes (clavier diNovo Edge). Néanmoins, l’adaptation a été rapide. Les switches Cherry MX bleu assurent une frappe nette avec un retour franc mais le bruit est très présent. Si vous êtes sensibles au bruit, il faut s’orienter vers une autre déclinaison du K70. Enfin l’anti-ghosting est performant, il n’y a rien à redire.

 

La communauté des joueurs sur PC se mesure en centaine de millions au niveau mondial. Un tel marché attire inévitablement les constructeurs qui sur ce segment doivent redoubler d’efforts car la demande est peut-être là mais les exigences aussi. Dans un tel contexte, Corsair décide de sortir l’artillerie lourde avec son clavier K70. Le K70 affiche des prestations haut de gamme avec une finition en aluminium brossé, des touches mécaniques, un rétro-éclairage modulable, des touches multimédia ou encore un port USB et un sélecteur de vitesse de communication avec le PC. Clavier Vengeance K70 Cherry MX Blue   Le K70 est…

Passage en revue

Ergonomie
Frappe
Qualité
Nuisances sonores
Equipement

Un bel object !

Résumé : Proposé à 130 euros, le Vengeance K70 Cherry MX Blue est un clavier pour joueurs. Sa conception répond aux attentes du gaming avec l’usage de matériaux nobles, une frappe franche et nette, un rétro-éclairage performant et efficace. Il est question d’un clavier haut gamme répondant sans faillir à quasiment toutes les attentes. Cependant, il lui manque cruellement une connectique audio, une absence très lourde pour le segment visé. Nous avons apprécié la modularité de ses touches, la configuration de son rétro-éclairage ou encore la qualité générale, en particulier la roulette dédiée à la gestion du son. Il est dommage que l'USB 3.0 ne soit pas proposée.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Un clavier gaming ça ? LOL
    Un clavier gaming a des touches quasi-plates, pas des touches de machines à écrire !
    Et le top sera des touche à rangées non-décalées.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*