Accueil / Dossiers / Tests matériel / Périphériques / Claviers-Souris / Test MM731, une souris gaming “Hybride” signée Cooler Master
Souris MM731 de Cooler Master
Souris MM731 de Cooler Master

Test MM731, une souris gaming “Hybride” signée Cooler Master

La MM731 est une souris Cooler Master  proposant la possibilité de l’utiliser sans fil, un capteur 19 000 dpi et du RGB. Elle se caractérise par une mécanique robuste capable de répondre aux besoins en bureautique et en gaming.

Son équipement comprend des patins en PTFE, des Micro Switches optiques ou encore deux boutons latéraux. Son « gros » argument est un poids sous la barre des 60 grammes. Elle promet de la légèreté, de la vitesse et de solides prestations.

Souris MM731 de Cooler Master

Nous l’avons testée durant plus de deux semaines sur PC et portable. Est-elle efficace, précise et rapide ? Ses prestations sont-elles à la hauteur de son tarif frôlant avec les 100 € ?

MM731, présentation

Cette MM731 est disponible en version noire ou blanche. Dans les deux cas, nous retrouvons une souris dite hybride. Elle se connecte à l’ordinateur de différentes manières. Nous avons d’un coté du sans fil et de l’autre du filaire.

Son look repose sur des formes arrondies et un design sobre. Ce style lui permet de se positionner dans différents environnements sans vraiment contraster. Par exemple, elle se marie bien avec un ordinateur portable gris sidéral ou un PC gaming RGB.

Souris MM731 de Cooler Master

Notre version propose une robe noire mate surlignant le logo hexagone RGB de la marque présent sur son dos.

Souris MM731 de Cooler Master

Son équipement comprend cinq boutons avec les classiques « droite » et « gauche », deux boutons latéraux au niveau du pouce et une molette cliquable.

Elle profite d’un revêtement caoutchouté agréable et surtout rugueux limitant une glisse involontaire de l’index. En réalité, il y 6 boutons mais le dernier est positionné sous la souris ce qui ne facilite pas son usage. Nous en reparlerons un peu plus bas dans ce test.

Sa mécanique comprend des Switchs optiques LK annoncés avec une espérance de vie de 70 millions de clics. En parallèle, son capteur optique Pixart PAW assure une résolution de 19 000 dpi aux maximum. Cooler Master évoque sa MM731 comme une souris pour joueur. Elle affiche un poids de 59 grammes pour des dimensions de 122.3 x 69 X 39.1 mm.

Souris MM731 de Cooler Master

Sa forme n’est pas trop courbée ce qui favorise une prise « pleine main ». Cooler Master évoque du Palm et du Claw Grip.

Souris MM731 de Cooler Master

Son équipement comprend un capteur optique PixArt à la résolution maximale de 19000 dpi. La souris accepte le changement de dpi à la volée avec du 400, 800, 1200, 1600, 3200, 8000 et 19000 dpi par défaut. Ces valeurs sont ajustables via une application sous Windows. La position du capteur n’est pas au centre mais vers l’avant.

Souris MM731 de Cooler Master

A ses cotés, une petite trappe donne accès au nano récepteur RF 2.4 GHz USB. L’astuce est pratique afin d’éviter de le perdre si la souris voyage. Sur la partie opposée, un sélecteur active les modes Bluetooth 5.1 ou RF 2.4 GHz et un bouton d’appairage est présent.

Souris MM731 de Cooler Master

La souris est aussi capable de fonctionner en filaire via un câble amovible. C’est pratique si elle se retrouve avec une batterie vide. Le câble assure en parallèle son rechargement. Nous retrouvons en interne une batterie 500 mAh assurant au maximum 190h d’autonomie en Bluetooth et 72 H en RF. Elle repose sur trois patins en PTFE.

MM371, à l’usage

Cette MM731 s’accompagne d’une application sous Windows, le MasterPlus+. Dès son lancement, cette sorte de Hub de contrôle unifié de nombreux périphériques Cooler Master propose une mise à jour de firmware. La souris doit fonctionner en mode 2,4 GHz avec son dongle USB branché sur le PC.

Souris MM731 de Cooler Master - Application MasterPlus+

L’interface est claire et aérée. Elle propose de personnaliser la MM731 au travers de six onglets. Sur le haut à gauche, un petit icone indique l’état de la batterie et son chargement. L’onglet sans fil propose de gérer le temps avant le déclenchement du mode veille et le % de batterie restant avant le passage en mode basse puissance.

Souris MM731 de Cooler Master - Application MasterPlus+

De son côté, Boutons s’attaque à l’équipement de notre mulot avec la possibilité de programmer le défilement et le clic de la molette, le bouton droit et les deux boutons latéraux. Dans chaque cas, la liste des possibilités est généreuse. Il est probable qu’une des premières actions à mener est de redéfinir le bouton de changement de dpi à la volée. Placé par défaut sous la souris, il n’est pas approprié aux FPS. Il est difficile d’imaginer retourner la souris pour passer en faible DPI en mode sniper pour bien viser sa cible puis de refaire la même manipulation pour sélectionner un dpi élevé en tir direct.

Souris MM731 de Cooler Master - Application MasterPlus+

L’onglet le plus important est probablement « performance ». Il offre un tas d’options permettant de personnaliser la mécanique de la MM731 afin de l’ajuster à ses besoins.  Ainsi, les sept profils dpi sont customisables par cran de 100 dpi ainsi que le taux d’échantillonnage USB avec du 125, 250, 500 et 1000 Hz. Il en est de même pour la distance de décollage avec le choix entre bas et élevé et de la vitesse du double clic.  Nous avons aussi une option de réglage de surface.

Souris MM731 de Cooler Master - Application MasterPlus+

Cooler Master offre aussi la possibilité d’ajuster son RGB. Il se montre cependant discret et uniquement visible lorsque la souris n’est pas utilisée. La zone met en évidence le logo de la marque au niveau du dos de la souris. Elle se retrouve dans le creux de la main à l’usage. Nous avons différents modes LED (statistique, respiration et cycle de couleur, le choix des couleurs, du taux de luminosité ou encore de la vitesse d’excitation des effets).

Les deux derniers onglets proposent la création de Macro et de profils (exportation et importation).

Visant les joueurs droitiers, cette MM731 propose une ergonomie agréable. Je l’utilise au travers d’une prise en main de type Palm Grip en bureautique tandis qu’assez naturellement le Claw Grip devient évident en gaming. Personnellement, le pilotage avec le pouce, l’auriculaire et l’annulaire en FPS est plus efficace en précision et vitesse. Par contre, le pouce et l’auriculaire frottent sur le tapis.

Souris MM731 de Cooler Master

Avec un poids sous la barre des 60 grammes, les mouvements gagnent en efficacité. Par contre, un effet négatif est de la partie. Comme souvent dans mes différents tests de souris, je précise préférer les souris assez lourdes. Du coup avec cette MM731 très légère, j’ai tendance à la lever en pleine action. Bien que la distance d’action soit de 2mm au maximum, la position du capteur vers l’avant rend cette distance trop courte et je perds le contrôle…pas top en FPS. Il s’agit ici d’une remarque en relation à mes usages.

La molette se montre efficace avec un revêtement marqué et souple. En rotation, nous avons une légère résistance et des crans marqués. Il n’en faut pas plus. En bureautique, c’est ce qu’il faut en particulier lors de la conception d’une page Web. En jeu, c’est un peu plus délicat surtout si son clic est utilisé. En mode discrétion, il ne faut pas zoomer pour ajuster son tir et lancer une grenade en même temps. Les switchs optiques LK sont précis et agréables. Le clic est franc et rassurant. Il demande d’affirmer son action.

Le mode sans fil RF est parfait, je n’ai rencontré aucun souci particulier. La souris répond bien, les mouvements sont rapides et précis et aucune latence particulière est constatée. Elle a été mise à jour dès sa connexion. En filaire, le câble USB Ultraweave proposé est une vraie réussite.

Souris MM731 de Cooler Master

Sa conception en fibres lui assure une grande souplesse, de la légèreté et une résistance face aux frottements. A l’usage, il ne propose aucune résistance et permet de l’oublier rapidement.

Enfin la souris profite d’une coque soignée. Elle se montre résistante et rigide. Nous ne sommes pas sur du Premium mais l’essentiel est là avec par contre quelques craquements de temps en temps mais rien de condamnable surtout qu’ils semblent disparaitre avec le temps. La fiabilité est un argument de Cooler Master. Nous la retrouvons au niveau des boutons gauche et droit épaulés de micro-commutateurs optiques capables normalement d’encaisser 70 millions de sollicitations. Je n’ai rien à dire de particulier sur les deux boutons latéraux. Ils sont bien placés, faciles d’accès avec le pouce et propose une surface un peu plus lisse que celle du châssis mais la différence est minime. Elle est par contre plus marquée au niveau de la finition puisque nous retrouvons du piano.

Sur l’autonomie en mode RF, j’ai pu l’utiliser durant 14 heures environ en mariant de la bureautique et du jeu (FSP). De son côté, le mode Bluetooth fonctionne parfaitement avec un MaxBook Pro 16 pouces. Elle est reconnue immédiatement et n’a jamais été oubliée ou perdue. Ici, l’autonomie est par contre bien plus importante. J’ai pu l’utiliser plusieurs jours sans aucune recharge et sans chercher à l’éteindre en pause ou la nuit.

Enfin, si quelques soucis de latence ont été observés en mode sans fil à son lancement, tout semble rentré dans l’ordre depuis la publication de son dernier Firmware. Je n’ai rencontré aucun souci lors de ce test.

MM731, conclusion

Bilan
Ergonomie
Equipement
Qualité / Finition
Prestation / Prix
Résumé

Cooler Master propose avec sa MM731 une souris sans fil efficace, légère et performante. En gaming, elle répond à l’appel mais je la conseille plus pour du RTS que pour du FPS.

Son arme est clairement son poids plume qui la rend facile à manipuler. A cela s’ajoutent une robe épurée et un design minimaliste lui assurant une place dans un Setup bureautique ou dédié à la création, à la retouche photo et à la vidéo. Elle peut aussi trouver son chemin vers un ordinateur portable (Mac ou PC). Dans ces différents domaines, ses performances sans fil sont fiables.

Par contre, elle souffre d’un positionnement tarifaire musclé et d’un manque de « Premium ». Pour le reste, elle se dévoile comme un compagnon visant la mobilité au travers de jolie mécanique offrant de la polyvalence dans les usages.

4.2

 

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

MarbleBron RGB 850W White

Test MarbleBron RGB 850W White d’Enermax, 850 Watts en 80Plus Bronze semi modulaire

Test de la MarbleBron RGB 850W White d’Enermax. Au label 80Plus Bronze cette alimentation ATX promet un bon rapport prestation/prix.

MAG CORELIQUID C240

Test MAG CoreLiquid C240 de MSI, du milieu de gamme redoutable ?

Test du MAG CoreLiquid C240 de MSI, un Watercooling AIO milieu de gamme. Sa fiche technique promet de la polyvalence et un look. Sa pompe est intégrée au radiateur.

MasterLiquid PL240 Flux

Test MasterLiquid PL240 Flux de Cooler Master

Test du MasterLiquid PL240 Flux de Cooler Master un Watercooling AIO orienté performance et look au travers d'un focus sur l'aRGB.