Accueil / Dossiers / Tests matériel / Périphériques / Eclairage d’ambiance (RGB, aRGB) / Key Light Air d’Elgato, le test complet
Key Light Air d'Elgato
Key Light Air d'Elgato

Key Light Air d’Elgato, le test complet

Key Light Air, à l’usage

Un bon éclairage est une obligation pour tous les créateurs de contenu. Que l’on évoque des vidéos, des photos de produits, du streaming ou bien d’autres choses, la lumière fait partie des paramètres à maitriser.  En dehors de la question du rendu, cela permet de travailler à n’importe quel moment de la journée.

Avec sa Key Light Air, Elgato promet de répondre à ce besoin tout en ajoutant de la compacité pour faciliter sa manipulation et son transport.  Chaque Key Light Air est livrée en kit. La procédure de montage se résume à quelques étapes rapides et ne demande aucun outil.

Key Light Air

La première chose à faire est de fixer la perche à la base à l’aide d’une grosse vis à main.

Key Light Air

Ensuite, le panneau LED accueille la rotule à boule.

Key Light Air

Elle se visse. Enfin il ne reste plus qu’à fixer cette dernière à la perche.

Key Light Air

L’ensemble est réglable en hauteur de 60 à 89 cm tandis qu’un adaptateur secteur est à connecter au panneau LED. Le câble d’alimentation se range dans un rail ce qui permet de cacher le câblage et d’améliorer le rendu. L’idée est toute simple mais utile et percutante.

Key Light Air

Le panneau LED dispose à l’arrière d’un bouton Reset afin de réinitialiser son paramétrage et d’un bouton  marche / arrêt.

Key Light Air

La Key Light Air profite d’une conception travaillée. Une fois monté, l’ensemble respire la qualité avec un poids suffisant pour donner confiance mais pas trop pour rester transportable. La perche en métal est rassurante. Elle est résistante lors des manipulations avec un serrage correct de la partie mobile pour régler la hauteur.

La dernière étape est de configurer le mode sans fil de notre duo. Il va permettre de personnaliser plusieurs aspects au travers de l’application maison Control Center. Elle est disponible sous différents environnements comme Windows, macOS, iOS ou encore Android.

Nous avons initialisé notre duo à l’aide d’un iPhone car un appareil Wi-Fi est nécessaire. Il n’est pas possible de le faire avec une connexion filaire. Une fois allumé, chaque Key Light Air est à l’origine d’un réseau sans fil 2.4 GHz (pas de 5 GHz).

Key Light Air

Une fois l’association terminée, l’application propose de gérer l’intensité lumineuse (jusqu’à 1400 lumens). Les modifications sont immédiates avec aucun phénomène de latence.

Key Light Air

Le fonctionnement est intuitif et surtout accessible via différents appareils. Il est par exemple possible de mettre en place un paramétrage avec son smartphone ou sa tablette (Android ou iOS) puis de le modifier avec un ordinateur portable (macOS ou Windows) pour ensuite l’exploiter ou l’ajuster sur PC.

A noter que l’ensemble est aussi compatible avec Stream deck de la marque. L’application permet aussi de rechercher des mise à jour et de personnaliser le nom de chaque Key Light Air.

Key Light Air

A l’usage, la lumière est douce et surtout homogène. Chaque panneau LED propose un éclairage diffus sans aucune source ponctuelle. L’éclairage est équilibré avec un panneau lumineux sur l’ensemble de sa surface. Par contre, il est nécessaire d’avoir au minimum deux Key Light Air pour profiter d’une éclairage ambiant important tout en limitant les phénomène d’ombre (objet et visage). Ce duo répond aux streams twitch ou pour faire des vidéos YouTube.

Key Light Air

Il profite de réglages permettant d’ajuster le niveau d’intensité et la température. Cette dernière option permet d’avoir plusieurs ambiances et de répondre à différents besoins allant de la prise de photo à de la visioconférence ou encore à de petites vidéoss à l’atmosphère chaude et rassurante.

Pour l’éclairage d’une pièce ou d’une scène de plusieurs mètres, l’affaire se complique car la surface lumineuse est comptée. La surface de chaque Key Light Air est de 300 cm2 seulement.

Nous les conseillons pour la prise de photos d’objet sur un table ou un Setup plus imposant mais dont l’arrière-plan n’est pas important. Voici quelques exemples. Nous avons fonctionné avec un appareil photo Canon 80D équipé d’un objectif 18-135. En mode manuel, il est paramétré en 800 ISO avec une ouverture à 4.5 et un temps de pause de 1/100.

Le premier cliché correspond à notre sujet sans éclairage, le deuxième avec une luminosité à 100% et une température de 7000K puis à 2900K pour le dernier.

Voici une seconde série de trois clichés avec un zoom sur la tête de notre dino. Le paramétrage reste identique.

Ce duo répond également parfaitement au besoin de la visioconférence, du Stream et de clichés de produits.  La possibilité de gérer le niveau d’intensité est un vrai plus car cela permet de les positionner à différentes distances d’un visage ou d’un objet selon la possibilité de l’espace de travail.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*