Accueil / Dossiers / Tests matériel / Périphériques / micro-casque / Immerse GH50 de MSI, le test complet
Immerse GH50

Immerse GH50 de MSI, le test complet

Immerse GH50, à l’usage

L’Immerse GH50 fonctionne de manière autonome. En clair, il n’est pas nécessaire d’utiliser une application pour l’utiliser. MSI propose cependant des options de personnalisation et de paramétrage au travers de son Dragon Center.

Immerse GH50 - Dragon Center

L’application s’appuie sur une interface aérée et assure la maintenance du casque. Elle est capable de mettre à jour son firmware.

L’onglet “Son” propose d’ajuster le volume du micro et des deux écouteurs de manière indépendante.  Il est possible d’ajuster le taux d’échantillonnage et le rendu ou encore d’activer l’égaliseur. De nombreux profils sont disponibles ainsi qu’un mode personnalisé.

Immerse GH50 - Dragon Center

De son côté, “Effets Xears” propose d’activer différents effets tout en permettant des ajustements.

Immerse GH50 - Dragon Center

L’onglet “Microphone” reprend la même logique avec des ajustements de volume, du taux d’échantillonnage et quelques effets pour transformer sa voix.

Immerse GH50 - Dragon Center

Avec son poids de 300 grammes, le casque est assez léger. Il est agréable à utiliser avec un bon serrage. Le réglage proposé par l’arceau se montre efficace. La présence de mousse aux endroits stratégiques apporte du confort.

Immerse GH50

Le similicuir est doux mais ce n’est pas un tissu respirant. La chaleur est donc inévitable au niveau des oreilles.  Une fois en place, le casque ne bouge pas même lors de mouvements rapides de la tête. Les deux oreilles sont bien englobées.

L’isolation est là sans offrir une coupure radicale avec le monde extérieur qui reste audible. Son câble USB s’accompagne, comme nous l’avons vu, d’une finition tressée. Elle apporte de la résistance mais manque un peu de souplesse selon moi. Du coté du micro, l’option « amovible » est un plus. Son bras en plastique souple demande de bien marquer une pliure afin de conserver une position précise. Il ne profite pas de bonnette en mousse ou en nylon.

Immerse GH50

MSI n’a pas hésité sur le RGB. Il occupe une place importante en latéral au niveau de deux zones. Actif, il transforme le look du casque et ne manque pas de se faire remarquer.

La signature audio est de bonne facture. Elle est indéniablement marquée par un système de basses dominantes. C’est un choix assumé de la part de MSI car l’ambiance gagne en qualité et profondeur surtout en jeu vidéo.  Le résultat est là avec en plus un effet de vibration bien réel et surprenant. C’est un point fort de ce casque mais cette technologie est à utiliser avec « modération » pour ne pas être source d’inconfort. Personnellement, c’est le cas si le niveau sonore est trop élevé et la scène d’action trop intense. Pour le reste, c’est une belle qualité pour un casque gaming car l’immersion est plus efficace avec un monde plus vivant et dynamique

Je vous conseille cependant d’utiliser l’égaliseur afin de mieux équilibrer le rendu audio. Personnellement je le trouve efficace mais trop porté sur les graves. Du coup avec un petit réglage, un plus juste équilibre est possible, en particulier avec les aigües, tout en bénéficiant de basses profondes.

A noter que le casque est sensible. Le glissement d’un doigt sur un des écouteurs ou le frottement du câble sur un vêtement est audible.

Dans l’ensemble, les performances audios offrent un rendu convaincant capable de répondre à différents usages. Les réglages apportent de leur côté les retouches nécessaires pour affiner les prestations afin de mieux répondre à certains usages (films, musique, visio…)

Immerse GH50

Enfin le micro fait son travail mais sans plus. Il ne se détache pas de la concurrence à ce niveau de prix. Nous avons une voix intelligible mais au travers d’un environnement de type « boite » avec un rendu sans chaleur et sans grave. Il manque du dynamisme avec une sensibilité face aux plosives, ces impulsions d’air générées par certaines consoles comme les B et P.

Immerse GH50 : Test du Micro

Voici pour finir d’autres tests avec différents micro-casque.

WAVE:1 : Test Micro

MH650 : Test du Micro

Virtuoso RGB Wireless : Test du Micro en mode sans fil

Virtuoso RGB Wireless : Test du Micro en mode filaire (câble USB)

TUF Gaming H5 : Microphone amovible

TUF Gaming H5 : Micro télécommande filaire

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

TUF Gaming GeForce RTX 3070 OC Edition 8G

TUF Gaming GeForce RTX 3070 OC Edition 8G, le test complet

Nvidia complète sa gamme de GeForce RTX 30 series avec l’arrivée de ...

Alimentation CX750F RGB

CX750F RGB de Corsair, le test complet

Corsair a complété son catalogue d’alimentations avec l’arrivée de la gamme CX-F ...

Ventirad AS500 de DeepCool

L’AS500 aRGB de Deepcool, le test complet

Deepcool vient de sortir un nouveau ventirad l’AS500 aRGB. L’engin est annoncé ...