micro-casque

Virtuoso RGB Wireless de Corsair, le test complet

Virtuoso RGB Wireless White, à l’usage

L’installation de l’application iCUE est fortement recommandée pour personnaliser le casque. Elle permet d’assurer sa maintenance et de connaitre en temps réel le niveau de charge de la batterie. A l’ouverture, un petit tour dans réglages offre plusieurs options.

Casque gaming Virtuoso RGB Wireless White de Corsair - Application iCUE

Il est possible d’activer ou non le mode veille et de définir la durée d’attente, d’activer la jauge de batterie dans la barre des tâches ou encore de désactiver la LED si le micro est actif. L’application vérifie également l’existence d’un nouveau micro programme pour le casque et le donglet.

Le casque se personnalise au travers de deux onglets, effets d’éclairage et préréglages EQ. Le premier est consacré, comme son nom le laisse supposer, au RGB.

Les possibilités sont nombreuses avec des effets prédéfinis, personnalisés ou encore Lightning Link. Ce dernier synchronise sur les périphériques Corsair RGB présents. La fenêtre centrale propose d’activer le mode 7.1 Surround Sound et de gérer le volume Micro.

Casque gaming Virtuoso RGB Wireless White de Corsair - Application iCUE

L’onglet Préréglages EQ concerne le son avec cinq profils prédéfinis selon le type d’activité et un mode personnalisé (égaliseur 10 bandes).

Ce Virtuoso RGB Wireless est agréable à porter. Son ergonomie propose des ajustements lui permettant de s’ajuster à différentes formes et besoins. Il n’est pas trop lourd mais se montre présent. Son arceau est ferme ce qui nécessite de le régler de manière symétrique.

Casque gaming Virtuoso RGB Wireless White de Corsair

Le port de lunettes ne pose pas de problème.

Chaque écouteur s’accompagne de mousse à mémoire de forme tout comme la partie interne de l’arceau. Elle offre une élasticité de bonne facture, mais là encore la fermeté est d’usage.  Le cuir synthétique sur les coussinets d’oreilles et le serre-tête apporte de la douceur au toucher mais l’accumulation de chaleur et d’humidité est inéluctable si l’on joue plusieurs heures.

Casque gaming Virtuoso RGB Wireless White de Corsair

 

Ce casque est dit circum-aural. Il englobe totalement les oreilles. La profondeur est correcte. Les oreilles sont bien calfeutrées mais sans être totalement coupées du monde extérieur bien que nous parlions d’un casque fermé.  Le bruit externe est fortement atténué. L’isolation de l’armature est correcte mais un toucher externe se traduit par une légère résonance dans les deux écouteurs mais rien de problématique.

Casque gaming Virtuoso RGB Wireless White de Corsair

A l’usage, l’expérience proposée est correcte. La qualité du son est agréable. Il est équilibré mais neutre avec une répartition allant vers les mediums et les aigus. L’activation du 7.1 est nécessaire pour apporter du détail en gameplay. Si les Basses sont là, elles manquent de profondeur même en jouant avec l’équaliseur. Du coup, l’immersion pourrait gagner en efficacité lors de scènes d’action.

Casque gaming Virtuoso RGB Wireless White de Corsair

L’un des côtés positifs d’un son clair est d’apporter de la précision. En clair, si plus de basses amélioreraient l’expérience globale, le rendu offre une bonne perception du monde. Le mode Stéréo permet d’avoir une perception des basses plus imporante.

Casque gaming Virtuoso RGB Wireless White de Corsair

Ce Virtuoso RGB Wireless est équipé d’un microphone omnidirectionnel micro proposant une réponse en fréquence entre 100 Hz et 10 000 Hz pour une sensibilité de -42 dB. Voici le rendu en mode filaire (USB) et sans fil obtenu avec aucune optimisation logicielle. Tous les effets sont stoppés.

Test du Micro en mode sans fil

Test du Micro en mode filaire (câble USB)

Nous avons de belles prestations en particulier en mode filaire. Le son est propre, audible et profond. Bien qu’omnidirectionnel, nous n’avons pas de bruit environnant.  Le rendu tire peut être un peu sur les graves mais c’est à peine perceptible.

Casque gaming Virtuoso RGB Wireless White de Corsair

Enfin, la technologie permettant de détecter si le casque est utilisé ou non mérite des ajustements en sensibilité. A plusieurs reprises, il s’est mis en veille tout seul bien que nous étions en pleine partie de jeu vidéo. Il faut dans ce cas penser à bien bouger la tête de temps en temps. Enfin il est vraiment dommage que le Bluetooth ne soit pas de la partie

Page précédente 1 2 3 4Page suivante

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page