Réseaux

HipHop : Facebook accélère le PHP et diminue son empreinte carbone

Facebook a dévoilé cette semaine un outil destiné aux développeurs Web dont le but est d’accélérer l’exécution du code PHP. HipHop, c’est son appellation,  transforme le code PHP en C++ particulièrement optimisé pour accélérer le rendu d’une page web mais aussi pour diminuer les demandes en ressource processeur et mémoire.

Facebook explique que son utilisation au sein de ses propres serveurs a permis de diminuer de 50% l’utilisation des processeurs avec certaines pages Web. Ces économies permettent de limiter le nombre de serveurs en fonctionnement, d’économiser du matériel, de diminuer la facture énergétique et par la même occasion d’abaisser l’empreinte carbone de son activité.

HipHop est un transformateur de code et non un compilateur. Il transforme du PHP en C++ qui par suite devient du G++ avec l’utilisation d’un compilateur. Sa force est de transformer du PHP en écriture C++ sémantique. Quelques pertes peuvent avoir lieu lors de cette transformation mais Facebook souligne qu’il ne s’agit que de fonctions rarement utilisées.

Aujourd’hui, 90% des pages de Facebook reposent sur cet outil. HipHop est publié dès à présent en version bêta open source. Facebook espère une adoption massive sur le web.

Jerome G

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page