Accueil / Espace environnement / Green IT / Composants / Stockage / 2010 : 75 milliards d’iPad 16 Go de données crées

2010 : 75 milliards d’iPad 16 Go de données crées

La croissance de la matérialisation des données en numérique s’accélère vite. Il est prévu, pour 2010, une création équivalente à la capacité de 75 milliards d’iPad 16 Go. Mais ceci n’est encore rien face aux prévisions d’un volume multiplié par 44 en 2020 avec les principales formes de médias – voix, télé, radio, imprimés – qui achèveront alors leur transition de l’analogique au numérique.

Une étude réalisée par IDC, intitulée “The Digital Universe Decade – Are You Ready? ”, pour le compte d’EMC prévoit les quantités annuelles d’informations numériques créées et copiées dans le monde.

2010, l’humanité va créer 1,2 zettaoctet de données soit 75 milliards d’iPad !

iPad d'ApplePour 2010, le volume créé est estimé à 1,2 zettaoctet, un zettaoctet équivaut à un billion de gigaoctets. Pour se représenter un tel chiffre, il est équivalent à 75 milliards d’iPad 16 Go plein, ce qui nécessiterait 84 fois le volume du tunnel sous le Mont blanc ou encore 15,5 fois le stade national de Pékin ou 23 fois la tour Taipei 101 de Taiwan pour assurer le stockage.

1,2 zettaoctet de données c’est également 100 ans de Tweets permanents par l’ensemble de l’humanité.

Si nous devions utiliser un support papier pour le stockage, l’empilement des feuilles représenterait 16 fois la distance aller retour entre la Terre et Pluton ! L’étude montre aussi que cette quantité d’informations numériques créées aujourd’hui est supérieure de 35% à la capacité de stockage existante. Dans les prochaines années, ce pourcentage dépassera 60%.

70% des données créées sont générés par les individus !

Les conteneurs d’informations numériques (dossiers, fichiers compressés, images, sons, musiques…) suit la même tendance avec un facteur multiplicatif de 67 en 2020.  Plus de 70% de l’univers numérique est généré par des individus toutefois, c’est aux entreprises qu’incombent la responsabilité  du stockage, de la protection et de la gestion de 80% de ces données.

Le Cloud se présente comme une solution intéressante.

Or l’étude souligne que la gestion, la sécurisation de tout cet univers numérique ne seront assurées que par un nombre de professionnels des technologies de l’information (IT) multiplié par 1,4. Ces prévisions conduisent les DSI à se tourner vers l’environnement de cloud privés (Private Cloud).

A l’horizon 2020, plus du tiers de toutes les informations numériques créées chaque année seront hébergées dans le cloud ou transiteront par le cloud. Les besoins de sécurisation vont également augmenter en pourcentage d’information numérique en passant de 30% à 50%.

IDC estime que les dépenses IT consacrées à l’innovation pourraientt se traduire pour les entreprises, par une augmentation de revenu de plus de 1 trilliard de dollars (1 000 milliards) entre aujourd’hui et la fin de l’année 2014.

L’informatique a encore de très beaux jours devant elle !!

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*