Accueil / Espace environnement / Green IT / logiciels / De Windows 95 à Windows 7 : L’obsolescence des PC programmée

De Windows 95 à Windows 7 : L’obsolescence des PC programmée

En informatique, l’exploitation d’un ordinateur nécessite l’utilisation d’un système d’exploitation. Microsoft s’accapare la très grande majorité du marché. Cette position dominante conjuguée avec les évolutions de Windows ont un impact environnemental direct lié à l’obsolescence programmé des équipements. En effet les prérequis imposés par le géant du logiciel, pour faire tourner ses OS, dictent l’orientation du marché vers de nouveaux achats de matériel afin de faire face à des besoins toujours plus importants.

Afin de se rendre compte de cette vérité une étude très complète de l’évolution du système d’exploitation de Microsoft est proposée par nos confrères d’Ecoinfo.

Besoins de stockage : Une explosion depuis Vista.

Depuis Windows 98, les besoins en puissance processeur, en mémoire vive et en capacité de stockage n’ont cessé d’augmenter. Par exemple la taille occupée par le système est passée de 50 Mo à 8065 Mo de Windows 98 à Windows 7.

A chaque nouvelle génération de l’OS les besoins évoluent. Ils ont été multipliés par 4 de Windows 95 à Windows 98 et encore par 4 de 98 à Windows Me tandis que Vista SP1 est 5 fois plus gourmand qu’XP Pro et 15 fois face à Windows 2000 Pro.

L’évolution du système d’exploitation a été assez modérée jusqu’à Windows 2000 Pro mais l’arrivée de Vista et 7 marque une  inflation « exorbitante » des besoins en stockage.

Besoins en mémoire : un schéma identique.

Ce schéma se répète dans les besoins en mémoire vive qui explosent littéralement avec l’arrivée de Vista SP1. Par exemple Vista SP1 réclame 3 fois plus de mémoire que Windows XP Pro qui lui-même est déjà 2 fois plus gourmand que Windows 2000 Pro.

Nous sommes ainsi passés de 16 Mo pour Windows 95 à 250 Mo pour Windows 7 (facteur 15 !). Windows s’adapte également à la quantité de mémoire disponible « sur un ordinateur portable DELL Latitude 420 doté d’1,5 Go de mémoire vive montrent que Windows 7 en consomme la moitié ! »

Evolution d’un parc informatique : les besoins s’affolent entre 2000 et 2008.

En considérant un parc informatique entre 1995 et 1999 pour des machines hébergeant Windows 95 et 98, on constate que la quantité moyenne de mémoire vive installée a augmenté d’un facteur 3,5, la taille moyenne des disques durs d’un facteur 3,7 tandis que la fréquence moyenne des processeurs a progressé d’un facteur 3,4. « Le triptyque « mémoire vive/disque dur/fréquence CPU » suit donc une augmentation homogène (environ 3,5 fois) ».

De la même manière, en considérant un parc de machines acquises (93 unités) entre 2000 et 2008 dans le même laboratoire, l’évolution de la taille moyenne de la mémoire vive progresse d’un facteur 4 contre un facteur 10 pour la taille moyenne d’un disque dur.

Pour le processeur les choses sont différentes avec une démocratisation des portables où les fréquences sont en baisse et surtout l’arrivée des processeurs « Core 2 en 2006 dont la fréquence (au début du moins) a marqué une nette diminution par rapport aux processeurs précédents »

Evolution des Prérequis recommandés par Microsoft : HDD, mémoire et fréquence

Au final, sans intervenir dans la moindre optimisation d’une machine et en suivant les prérequis recommandés par Microsoft, les besoins ont littéralement explosés entre Windows 95 et Windows 7. La taille sur le disque dur a augmenté par 133 !, les besoins en mémoire vive par 125 ! et la fréquence processeur par 15 !

La question est donc de savoir si tout cela se justifie.

Explosion des besoins : Aucune justification ?

« Pour une utilisation professionnelle, les fonctionnalités de Windows n’ont fondamentalement pas changé : l’utilisateur réclame un système d’exploitation stable, sûr, connecté au réseau, lui permettant d’effectuer ses tâches de bureautique classiques, voire des tâches métier un peu plus spécialisées. Dans ce cadre, comment peut-t-on justifier que pour sensiblement un même service rendu, la taille nécessaire au système d’exploitation ait été multipliée par 160 ? De même, on constate que les besoins en mémoire vive augmentent dans des proportions similaires. »

Explosion des besoins : un impact direct sur l’environnement.

Une telle inflation se traduit surtout par une « obsolescence des équipements informatiques et conduit à réformer des matériels encore fonctionnels. Quand on sait que la plus grande part de l’impact environnemental d’un ordinateur se situe dans ses phases de fabrication et de recyclage, accélérer le changement d’équipements fonctionnels n’est pas anodin. Le renouvellement d’ordinateur devrait plutôt être conduit par sa fin de vie normale (un ordinateur moderne doit pouvoir fonctionner une dizaine d’années avec des interventions mineures), mais certainement pas à cause de la mise à jour ou du remplacement de son système d’exploitation. C’est la première piste à explorer dans le cadre d’une « programmation verte ».

Nous vous invitons à découvrir cette étude en détail ici.

Source : EcoInfo.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

5 plusieurs commentaires

  1. ça ne m’étonne pas, mais si ce n’étais que Windows …, tout l’informatique est pensée comme ça

  2. Malheureusement le constat est général dans le monde du logiciel.
    Nous avons créer un groupe d’utilisateur et de développeur qui travaille sur cette problématique et sur l’éco-conception du logiciel. Je vous invite à aller voir le site greencodelab.fr

  3. Cette explosion des besoins avec Vista a sans doute été de trop: Il y a un moment ou l’utilisateur ne suit plus!

    Même microsoft semble s’en être rendu compte et Seven est au moins resté stable au niveau des ressources utilisées.

    Maintenant, si l’entreprise n’avait pas massivement adoptée windows sur les postes de travail, malgré le caractère plutot grand public du système… le choix continerait d’exister.

    J’ai installé une Debian bien actuelle récemment sur un vieux P3 sorti d’une poubelle (opération bien plus simple actuellement en entreprise que de faire valider un devis pour une machine neuve!) avec 512Mo de DDR au taf afin d’en faire un banc de test: Cela tourne niquel.

    Et qu’on ne me dise pas que la suite Office est incontournable: StarOffice, l’ancêtre d’Open Office, était fonctionnel sur bien des systèmes (dont Linux) dès la fin des années 1990.

    Le problème a touché l’entreprise surtout en raison d’un noyautage des universités et écoles d’ingé par microsoft dès le milieu des nineties ayant provoqué des générations “d’informaticiens” biberonnés au clicodrome d’un système boite-noire ou se poser trop de questions était assez vain! Une

  4. Il y a un aspect de cette étude que je ne comprend pas bien : la consommation énergétique de la machine est constante.

    Effectivement, elle est peut-être la même sur la même base de temps (par exemple si on mesure la consommation énergétique sur 1h en comparant les OS), mais par contre il faut plus de temps pour effectuer le même traitement. Il ne faudrait donc pas comparer sur la même base de temps (x kwh/semaine), mais plutôt comparer sur le même traitement demandé (x kwh pour créer et sauvegarder un doc sous Win 95, y kwh pour faire la même chose sous Win 7).

    On aurait alors un constat chiffré de ce qu’est “l’impression de lenteur” et donc d’obsolescence de la machine, qui nous pousse à la changer plus souvent.

  5. Voila un commentaire qui m’intéresse beaucoup, “frinux”

    La partie de l’étude à laquelle vous faites référence indique tout simplement que le fonctionnement interne de Windows nécessite sensiblement la même quantité d’énergie suivant la version utilisée. J’aimerais bien que ce soit vrai, mais j’en doute fortement… (pour ne donner qu’un seul argument: le service d’indexation de fichiers n’était pas activé par défaut avant Windows 7; Probablement déjà sous Vista, je ne le sais pas) Bref, l’étude manque vraiment de détails sur ce point là.

    Connaissez vous des rapports qui présentent de meilleures comparaisons?

    En fait, il serait intéressant d’avoir un rapport qui va bien au delà; Il s’agirait:

    – D’établir une liste des tâches les plus courantes effectuées sur un pc (assez simple)
    – D’établir une liste des logiciels les plus couramment utilisés
    – De comparer l’énergie nécessaire pour un traitement donné comme l’indique “frinux”. Par exemple: * Ouvrir Internet Explorer * Se connecter à Gmail * Lire un certain nombre d’emails * Refermer Internet Explorer

    Notes importantes:
    – Les drivers utilisés jouent un rôle probablement important sur la consommation énergétique. Or, sur un système nu ces drivers sont fournis par le système d’exploitation… (ou par Windows Update).
    – A ma connaissance, sur la plupart des machines équipées de Windows 7, le bouton standard met l’ordinateur en veille, au lieu de la mise en veille prolongée. Sous Windows XP ou 2000 les utilisateurs avaient l’habitude d’éteindre leur ordinateur, sous Windows 7 c’est très probablement moins fréquent… d’où une consommation supplémentaire de Windows 7.
    – Afin d’être représentative, l’étude doit également prendre en compte des systèmes préinstallés, car Windows y est configuré différemment (autres drivers, autres paramètres d’économie d’énergie, et du BIOS) . Par exemple se fournir des PC neufs de chez DELL, HP, etc.

    Ce n’est que ce qui me vient à l’esprit en ce moment… il y a cependant des centaines d’autres points à soulever.

    *
    Si vous avez des liens vers de telles études, merci de les communiquer, de préférence ici afin que tout le monde en profite.
    *

    PS: (Il faut bien sur considérer qu’il y a des alliances entre constructeurs de matériel et Microsoft, qui vont de toute évidence dans le sens de l’obsolescence…)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Nouveau navigateur Microsoft Edge (Chromium)

Microsoft Edge sous Windows 7, son deploiement et son installation deviennent automatique !?

Microsoft fait évoluer le déploiement de son nouveau navigateur Edge (Chromium). L’application ...

Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft

Microsoft Edge (Chromium), Windows 7 sera abandonné le 15 juillet 2021.

Microsoft Edge (Chromium) est disponible sous différents environnements dont macOS et Windows ...

Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft

Windows 10, Windows 7 n’est pour le moment pas abandonné

Depuis le 14 janvier 2020, Windows 7 est officiellement abandonné. Microsoft encourage ...