Accueil / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / 10ème édition pour une high-tech responsable : Nintendo encore dernier

10ème édition pour une high-tech responsable : Nintendo encore dernier

A quelques semaines des fêtes de fin d’année, Greenpeace dévoile son 10ème classement « Pour une High-Tech responsable ».

18 principaux fabricants d’appareils électriques sont jugés en fonctions de critères environnementaux, tels que : la consommation électrique, la politique de gestion des déchets ou encore l’utilisation de substances toxiques connues pour leurs dangers sur la santé humaine et l’environnement.

Lancée pour la première fois en Août 2006,  cette nouvelle version se durcie sur les critères énergétiques avec désormais  5 nouveaux points en supplément de la consommation électrique apparue il y peu de temps.

Ils concernent la prise de conscience de l’industriel sur ses devoirs dans la réduction des  gaz à effet de serre avec :

  • Une volonté affirmée de contribuer aux obligations mondiales de réduire les gaz à effet de serre (GES) de 30% d’ici 2020.
  • la communication sur ses propres émissions et celles de ses chaines d’approvisionnement,
  • La prise d’engagement datée et programmée dans la réduction de ses propres émissions de gaz
  • La part d’énergies renouvelables utilisées
  • L’efficacité énergétique de ses nouveaux produits mis sur le marché

Nokia, Sony-Ericson, Toshiba et Samsung sont en tête du classement grâce à des politiques de reprises de leurs matériels en fin de vie. Toshiba grimpe à la troisième place avec ses efforts sur les critères énergétiques et le recours aux énergies renouvelables.  

Acer, Dell et  HP régressent à cause de l’utilisation encore trop présente de produits chimiques toxiques pour Acer, de PVC et BFR pour DELL. Le manque d’amélioration de la reprise de ses déchets électroniques  sanctionne HP.

Apple augmente légèrement son score mais se retrouve à la 14ème position. Greenpeace souligne les efforts de l’entreprise dans la commercialisation d’appareils plus propres (iPod Touch, classic et Nano, MacBook, MacBook et MacBook Pro)

De façon globale, le niveau « écologique » tend vers le haut puisque la moyenne globale des 18 entreprises passe de 3,95/10 à 4,79. Il existe cependant  encore trop de disparité entre chacune.

Nintendo par exemple reste encore dernier avec aucune communication sur ses démarches environnementales. Une note fâcheuse lorsque l’on sait que ce fabricant propose aujourd’hui la console de jeu, la Wii, la moins énergivore du marché laissant loin derrière la Playstation 3 et la Xbox 360…

Pour découvrir en détails ce classement c’est ici : Guide Greener Electronics 10 edition Fichier PDF

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*