Accueil / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / 11éme Guide pour une High Tech responsable : Nintendo encore dernier

11éme Guide pour une High Tech responsable : Nintendo encore dernier

La 11 édition du Guide pour une high-tech responsable de Greenpeace vient d’être publiée. Elle sanctionne trois constructeurs (Dell, HP et Lenovo) pour n’avoir pas respecté leurs promesses en matière d’élimination de substances toxiques.

Le Guide pour une High Tech responsable est un classement des grandes entreprises électroniques selon leur respect envers notre planète.
L’attribution des notes se fait sur les informations publiquement disponibles et ceci dans plusieurs domaines :

Politique et utilisation de certaines matières premières (5 critères) :

Cette catégorie concerne l’attitude d’un constructeur face à l’utilisation de certains produits chimiques connus pour leur caractère néfaste. Elle met en valeur des points comme les plannings mis en place pour l’identification, l’élimination et la substitution progressive de certaines substances dangereuses, la prise de responsabilité dans l’élimination complète du PVC et les efforts pour proposer des produits allant bien au delà du respect de la directive RoHS.

Politique et pratique sur les déchets que génèrent leurs produits en fin de vie (4 critères).

Ici sont regroupés la prise de responsabilité de chaque fabriquant face au recyclage de leurs produits en fin de vie et ceci dans différents domaines et pays. La volonté d’être soucieux de l’impact environnemental, même en l’absence de lois nationales, de fournir des informations claires pour le renvoi par ses clients de leur matériel usagé à des fins de recyclage et les quantités d’équipements ayant déjà été recyclés sont pris en considération.

Politique et pratique sur les enjeux climatiques.

De nouveaux critères plus sévères concernant la gestion des substances toxiques et des déchets électroniques, ainsi que la prise en compte des économies d’énergie et des enjeux climatiques sont pris en compte et redistribuent fortement les cartes du classement. Cette nouvelle série de critères reflétant les enjeux énergétiques et climatiques évalue la performance climatique des 18 entreprises en fonction de leurs engagements dans les processus politiques et de leurs réalisations concrètes.

Greenpeace souhaite ainsi mettre en avant l’introduction d’objectifs contraignants de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le processus post-protocole de Kyoto en espérant que ces entreprises s’engagent à réduire concrètement les émissions issues de leurs propres sites.

Pour cette 11 ème édition, HP, Lenovo et Dell sont sanctionnés pour avoir reculer la date d’échéance de l’élimination du PVC et du retardateurs de flamme bromés prévue au départ d’ici la fin 2009.

Greenpeace s’interroge car ces trois constructeurs proposent déjà certains produits en harmonie avec ce souhait. Pour le moment, seul Lenovo a  fixé une nouvelle date (fin 2010) tandis que HP et Dell restent muet.

Pour ne pas changer, Nintendo est toujours dernier.

Il est suivi par HP, Microsoft, Lenovo et Dell

Apple, qui a subit à de nombreuses reprises la foudre de l’association écologique se rapproche de la moyenne. Greenpeace se réjouit des avancés dans la conception de ses derniers produits ( iPhone et MacBook air par exemple ).
6 constructeurs (Motorola, Toshiba, LGE, Sony, Philips et Sony-Ericsson) se regroupent  avec une moyenne comprise entre 5 et 6.

Philips est salué pour sa nouvelle politique responsable de ses e-déchets qualifiée par Greenpeace comme spectaculaire.
Elle est le résultat de la prise de conscience de ce problème suite à l’envoi de 47000  mails de personne à l’entreprise, comme quoi…

Enfin deux constructeurs se détachent : Samsung et Nokia.

Ce classement les place en tête des entreprises High Tech responsables. Leurs politiques d’engagements sont concrètes et les bénéfices se font déjà ressentir notamment dans le domaine de la réduction des émissions de CO2 pour Nokia.

Pour tout savoir en détails, c’est ici :  Guide to Greener Electronics

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Comme toujours il y a les bons et la mauvais élèves. Est ce qu’il ne serait pas temps que des règles plus strictes soient mises en place par les gouvernements? Si certaines sociétés peuvent le faire, cela doit être possible pour les autres… Hélas, elles ne se rendent pas compte qu’il faut penser à l’avenir 🙁

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sans lendemain

Sans lendemain, un film d’animation sur l’impasse de notre modèle de croissance

L’avenir de notre système économique est en danger. Cette vidéo propose une ...

2013 en 365 initiatives

Développement durable en 2013, 365 initiatives parfois insolites pour réinventer notre Monde

Efficycle propos un bilan de l’année 2013 en publiant un hors-série nommée ...

Blu-Ray

Le streaming HD est une aberration environnementale

A la question de savoir s’il est préférable, écologiquement parlant, d’acheter un ...