Accueil / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / Datacenters polluants : Greenpeace note les grands de la High Tech !

Datacenters polluants : Greenpeace note les grands de la High Tech !

Greenpeace ne lâche pas l’affaire concernant la consommation énergétique de l’industrie IT et plus particulièrement ses orientations dans les choix de production de l’électricité.

Après Facebook qui reste dans le collimateur de l’association, elle lui reproche de choisir ouvertement un site géographique d’implantation pour ses Datacenter où l’électricité est produite à l’aide d’usines à charbon,  c’est au tour d’autres grands acteurs du secteur de se faire critiquer sur ce sujet.

Greeanpeace s’est intéressé aux choix énergétiques des grandes entreprises du monde IT pour alimenter leurs centres de données (datacenters) existants ou en cours de construction. Nous retrouvons Amazon.com, Apple, Google,  Facebook, HP, IBM, Microsoft, Twitter et Yahoo. Les conclusions  de cette étude sont disponibles au travers d’un premier rapport nommé  “How dirty is your data?” Logo Fichier PDF.

Internet : Toujours plus de données et de fonctionnalités.

Il souligne la nécessité d’acquérir plus de transparence de la part des protagonistes étudiés en ce qui concerne leur empreinte carbone et leur infrastructure Internet. L’association met en avant une augmentation des quantités d’informations qu’il faut stocker (vidéos, photos, emails, mises à jour, documents…) et l’émergence d’un Internet toujours plus riche et “applicatif”.  Cet nouvel univers exploite des centres de données dont les besoins énergétiques ne cessent de grandir. Selon l’association, ils représentent à eux seuls  entre  1,5 à 2 % de la demande mondiale d’énergie.

Des centres de données mal implantés mais des progrès considérables pour les rendre plus économes.

Implantations des datacenters

Greeanpeace indique que les choix d’implantation d’un Datacenter sont trop souvent conditionnés par des incitations fiscales et bon marché. Hélas, ses choix sont accompagnées par de l’électricité sale issue d’une production au charbon ou au nucléaire. Leur analyse souligne  toutefois des progrès considérables afin de rendre les centres de données plus économes en énergie mais le secteur dans son ensemble ignore trop l’importance de l’utilisation des énergies renouvelables.

Apple le mauvais élève, Yahoo en première place.

Clean Cloud Power Report Card

Selon Greenpeace, Apple est l’entreprise présentant le plus haut taux d’empreinte carbone avec un score de 54,5 %. Elle est suivie par Facebook avec 53,2%, d’IBM avec 51,6%, HP avec 49,4%, Twitter avec 42,5%, Google avec 34,7%, Microsoft avec 34,1%, Amazon et ses 28,5%  ainsi que Yahoo qui ferme la marche avec 18,3 %.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*