Politique et économie

Et si on parlait de 350 ppm de CO2

Voici une vidéo engagée sur la question du réchauffement climatique. La principale cause de la montée des températures sur notre planète est liée au rejet, par l’activité humaine, de gaz à effet de serre, du CO2 principalement. Cette affirmation, acceptée aujourd’hui, a pourtant été sujet à de nombreuses controverses et discussions.

Le monde scientifique travaille d’arrache pied à l’étude de ce phénomène, souhaitant absolument mettre en relation le taux de concentration de CO2 dans notre atmosphère et les conséquences sur le climat.

Bien que la question ne soit pas totalement tranchée, il semble établi que la valeur de 350 ppm (particules par million) est une limite maximale acceptable.

Le site 350G se fait le porte parole d’une campagne internationale “qui cherche à faire de 350 un point de ralliement dans le mouvement pour freiner le réchauffement climatique“. Que ce chiffre soit purement arbitraire ou totalement fondé, dans le fond ce n’est pas là la question et de toute façon, dans le doute, le principe de précaution prévaut, non ?

Jerome G

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page