Accueil / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / Greenpeace : L’informatique verte progresse

Greenpeace : L’informatique verte progresse

L’association écologique Greenpeace a profité du CES, qui s’est tenu du 8 au 11 janvier dernier à Las Vegas, pour dévoiler son rapport “Green Electronics Survey“.

Pour ce deuxième exemplaire, la méthodologie reste identique avec la mise sur pied d’une enquête dont le but est de déterminer si l’annonce d’un fabricant sur les qualités vertes d’un de ses produits se vérifie.

Pour cela, l’association travaille sur la base du volontariat avec les plus importants (une vingtaine) constructeurs de ce secteur en leur demandant de soumettre les élus de leurs catalogues à cette étude.

Nous retrouvons Acer, Dell, Fujitsu Siemens, HP, Lenovo, LG, Motorola, Nokia, Panasonic, Rim, Sharp, Samsung, Sony, Sony Ericsson et Toshiba. Par contre, Apple, Asus, Microsoft, Nintendo, Palm et Philips n’ont pas souhaité participer.

Un champion !

Un produit ressort : le L2440x Wide de Lenovo. Il s’agit d’un moniteur dont les plastiques sont issus à 30 % de plastique  recyclé. Exempt de phtalates, d’antimoine et de beryllium, son électrique n’utilise quasiment plus de chlore et de bromure.

Lenovo aussi en tête dans le domaine des PC !

Parmis Acer, Hewlett Packard, Dell, Futjitsu, Lenovo est en première place avec son ThinkCentre 58/M58P suivi par Futjitsu et Dell. Le Veriton M678G d’Acer obtient la plus mauvaise note.

Greenpeace déplore cependant qu’aucune machine n’est totalement éliminée le PVC ni les retardateurs de flamme bromés.

Les portables : Toshiba se démarque avec le Portège R600.

Sans certaines substances dangereuses, le Portege R600 permet à Toshiba de se hisser à la première place suivi par HP et son Elitebook 2530p qui utilise des matières recyclées.

Apple n’est pas présent dans cette catégorie. Acer et son TravelMate 6293 se place dernier, juste derrière Panasonic.

Allo ! Samsung remporte le match.

Dans le secteur de la téléphonie, c’est Samsung qui remporte la palme avec son SGH-F268 accompagné dans la catégorie des smartphones par Nockia avec sa politique « zero PVC » et une efficacité énergétique accrue.

En télévision Greenpeace met en avant Sharp et son téléviseur LC52GX5 offrant une conception presque totalement sans substance dangereuse suivi de près par le KDL-32JE1 de Sony. Cependant, ses deux téléviseurs sont uniquement vendus au Japan.

Un bilan général positif

De façon générale,  Greenpeace  met en avant une conception plus respectueuse avec moins de PVC et une limitation de nombreuses substances dangereuses présentes dans la norme RoHS (Reduction of hazardous substances).

Le plastique recyclé fait une apparition très remarquée dans le domaine des moniteurs et des télévisions et reste encore anecdotique  pour ordinateur (bureau et portable) ainsi qu’en téléphonie. L’efficacité énergétique continue de progresser grâce au respect de la norme Energy Star tandis que la notion de coût environnemental lors de la conception du production est d’avantage concidérée.

Bref, Greenpeace félicite dans l’ensemble tous les constructeurs d’avoir jouer le jeu de cette enquète et de leur efforts vers des produits plus respectueux mais souligne que d’importants efforts sont encore à faire.

Pour tout savoir, c’est ici : GREEN ELECTRONICS SURVEY DECEMBER 2008 Fichier PDF

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*