Politique et économie

L’iPad et université : Economie de papier et expérience de l’apprentissage

A la rentrée prochaine une petite centaine d’étudiants en médecine de l’université de Stanford recevront un iPad gratuitement en vue de remplacer plusieurs kilogrammes de photocopies. Les administrateurs de l’université espèrent ainsi améliorer l’expérience de l’apprentissage tout en réduisant la consommation de papier.

iPad d'AppleCette opération aura lieu le 19 août prochain. 91 étudiants recevront chacun un iPad Wifi et auront dès le lendemain une formation sur son utilisation. Le corps professoral de l’école de médecine sera également formée à ce nouvel outil afin qu’il puisse adapter ses cours.

Le docteur Henry Lowe, professeur à l’université en pédiatrie a fait ses premier pas avec l’iPAD durant le printemps 2010 et espère que ce nouveau type de communication du savoir deviendra très populaire. Elle rappelle que les médecins sont des personnes mobiles se déplaçant d’une clinique à l’autre. L’université de Stanford a bénéficié d’un rabais de 10% pour l’acquisition de ces iPad Wifi ce qui a permis d’obtenir un coût total d’environ 40 000 $ pour cette opération. Le docteur Charles Prober, vice doyen principal de l’enseignement médical, indique que ce montant correspond à peu de chose près à celui nécessaire pour l’impression des cours papier. Ces derniers seront désormais en ligne.

Il ajoute que l’iPad est une opportunité pour les futurs médecins. Cet instrument permet de mieux expliquer aux patients à quoi ressemble des interventions chirurgicales nécessaires et les conditions médicales requises. L’Ipad peut ainsi compléter des explications orales par des photos ou des schémas.

Pour les étudiants, il ne sera pas uniquement un support de visualisation des cours. Il sera accepté lors d’examen comme complément d’un exposé où  des documents pourront être montrés. De plus, il permettra aux étudiants d’avoir toujours avec eux leurs notes même après l’obtention de leur diplôme.

L’école de médecine de Stanford rejoint ainsi plusieurs autres universités qui envisagent de passer sur cette technologie prochainement comme la Hill University en Pennsylvanie, la Long Island University dans l’Illinois ou encore le Georges Fox Univerty en Oregons.

Source : SFgate.com

Jerome G

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page