Accueil / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / Le défi de l’informatique face à l’actualité écologique selon IBM

Le défi de l’informatique face à l’actualité écologique selon IBM

Mis en ligne en janvier 2007, voici un document très intéressant d’IBM sur sa vision Green IT ou « L’actualité écologique à la rencontre des priorités informatiques de l’entreprise ».

Au fil des 17 pages, plus que jamais d’actualité, se dresse un tableau de l’impact de l’informatique au sein des entreprises dans les prochaines années.

Avec une prise de conscience que l’énergie quelque soit sa forme va devenir de plus en plus rare et donc de plus en plus cher, “des solutions radicales et coûteuses vont devoir se mettre en place. Le secteur informatique devra lui aussi faire sa révolution énergétique. Certains observateurs prédisent même qu’il pourrait bien devenir la prochaine cible des mouvements écologistes comme c’est le cas aujourd’hui pour les 4×4 ou l’aviation et ainsi perdre l’image positive dont il bénéficie aujourd’hui.”

IBM souligne que “l’informatique s’est concentrée sur la puissance de traitement et les capacités de stockage, sans se préoccuper de la consommation d’énergie. Les systèmes informatiques modernes sont responsables de l’accroissement global de la consommation d’énergie et de la hausse du coût de l’énergie en proportion des coûts informatiques.”

“Un système de serveurs lames monté dans une seule armoire pourrait exiger 10 fois plus de courant qu’il n’aurait été nécessaire voici seulement quelques années.”

Selon ce constructeur “Il faudra adopter une approche novatrice. La réduction de la consommation d’énergie va devenir un impératif écologique et une nécessité économique. Les solutions à bas prix et à court terme ne constituent pas des solutions durables. Il est plus efficace et plus économique de traiter les problèmes de fond et d’appliquer des solutions à long terme.” souligne-t-il.

“Les entreprises vont devoir apprendre à utiliser moins d’électricité, en adoptant une informatique écologique pour faire des économies. La nécessité de disposer d’une stratégie d’optimisation de l’informatique basée sur l’énergie apparaît clairement. Certaines entreprises opteront pour des mesures modestes, d’autres s’équiperont de composants à plus haut rendement énergétique. Certaines entreprises peuvent trouver un avantage à passer à une architecture de serveurs client léger de petites dimensions. La virtualisation et la consolidation des serveurs peuvent permettre aux utilisateurs « d’en faire plus avec moins ».”

Un document à ne pas manquer et entièrement en français.

Pour lire c’est ici : Green IT fichier PDF

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*