Accueil / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / L’ONU tire la sonnette d’alarme face aux déchets électroniques

L’ONU tire la sonnette d’alarme face aux déchets électroniques

Le problème des déchets électroniques n’est pas une nouveauté mais l’explosion des ventes de ce type de produits dans les pays en voie de développement inquiète l’ONU si aucune politique de recyclage n’est mise en place.

Malgré la crise, l’année 2009 fut un excellent cru dans la vente des Mini-Note. Cette croissance de la demande en ordinateurs ou autres appareils High Tech comme les téléphones portables est entretenue par le marché des pays en voie développement. Si rien n’est mis en place rapidement, ces pays vont se retrouver face à de graves problèmes sanitaires et environnementaux liés à une accumulation importante de déchets électroniques.

Déchets électroniques : Une croissance par facteur 5 en Chine !

Rien qu’avec les ordinateurs en fin de vie, la quantité de déchets va croître de 500% en Inde et entre 200 et 400% en chine ou en Afrique du Sud face à 2007.

Dechets électroniques : une bombe à retardement si rien n’est fait.

Un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) met en garde face aux conséquences environnementales et sanitaires qui vont en découler si aucune collecte pour le recyclage n’est mise en place. “Si aucune politique n’est lancée pour collecter et recycler ces équipements, de nombreux pays vont se retrouver avec des montagnes de déchets électroniques dangereux, avec des répercussions graves pour l’environnement et la santé publique“, prévient-il.

Ce document s’est attaché à étudier onze pays représentatifs et souhaite mettre en lumière l’importance du phénomène aux yeux des experts de la convention de Bâle, sur les déchets dangereux, qui se réunissent cette semaine à  Bali.

Il constate que la Chine produit déjà environ 2,3 millions de tonnes de DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) par an, ce qui la place juste derrière les Etats-Unis (3 millions). Le recyclage et le traitement ne sont pas encore généralisés si bien qu’une grande quantité n’y est “pas proprement traitée” et incinérée. Achim Steiner, directeur du PNUE souligne que “la Chine n’est pas la seule à faire face à cet immense défi”, l’Inde, le Brésil, le Mexique et d’autres pays sont concernés.

Recyclage : Des emplois et de l’or à la clé !

Le recyclage et les filières de collectes sont présentés comme de grandes sources de création d’emplois et des moyens de faire face au changement climatique avec une lutte contre les émissions de CO2. Les déchets électroniques possèdent de grands atouts. Ils renferment jusqu’à 60 différents composants dont des quantités importantes de métaux précieux (l’or, l’argent, le cuivre, l’indium…)

Aujourd’hui la fabrication des téléphones et des ordinateurs portables sont à la source de 3% de la consommation d’or et d’argent récoltés chaque année…de quoi devenir les nouvelles destinations de la ruée vers l’or de demain ? Espérons-le !

Source : AFP

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*