Accueil / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / Nos Détritus électroniques exportés vers l’Afrique

Nos Détritus électroniques exportés vers l’Afrique

Le BAN, Basel Action Network montre encore une fois que notre petit monde n’est pas tout rose. En effet selon leur dernier rapport, les Etats-Unis ainsi que L’Europe sont entrain de créer des véritables « décharges du Digital » sous la protection d’un commerce dit de réutilisation et de réparation.

De grandes quantités d’ordinateurs désuets, de téléphones portables et bien d’autre appareils électroniques en fin de vie, sont exportés d’Europe et des Etats-Unis vers le Nigéria.

De véritables catastrophes pour l’environnement sont entrain de naître. Ce matériel se retrouve brûlé sur la voie publique, entassé sur le bord des routes ou stocké à même le sol sur plusieurs mètres de haut.

Informatique et Afrique : Le rapport Digital Dumpphoto n°2
Photo n°2 The Digital Dump

 Informatique et Afrique : Le rapport Digital Dumpphoto n°2
Photo n°1 The Digital Dump

Informatique et Afrique : Le rapport Digital Dump photo n°3
Photo n°3 The Digital Dump

Selon ce document, l’Europe, par l’intermédiaire de courtiers prétendus « agent du recyclage » envoie ses E_dechet (déchets électroniques) dans ces pays.

A Lagos, où il existe une capacité réelle de pouvoir remettre en circulation ces appareils, les élus locaux montrent du doigt que pas moins de 75% des importations ne sont pas commercialisables et économiquement rentables.
Le constat est ainsi clair et je cite : L’accès au numérique par ces pays est une bonne chose mais exporter nos détritus électroniques au nom de cet idéal endommage sérieusement l’environnement et la santé des citoyens de ces pays en voie de développement.

Après la publication du rapport sur les mêmes problèmes rencontrés en Chine, le BAN ainsi que la compagnie TakeBack Computer ont lancé un programme en Amérique du Nord, le E-Stewards Program permettant d’améliorer la tracabilité des appareils électroniques . Comportant plus de 30 membres aujourd’hui, ces compagnies font face aux normes les plus strictes dans la gestion du recyclage.

Avec la fantastique ascension de ce secteur, l’électronique en terme de déchet suit la même courbe. Les quantités aujourd’hui sont évaluées à trois fois celle de détritus d’usage courant. : ( !

Pour lire ce rapport : C’est ici

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. Quelle honte ! 🙁

    (sinon, juste pour critiquer : “…vers le Nigéria et le Lagos”… Lagos est une ville du Nigéria 😉

  2. Lagos est comme le souligne très justement Ysengrin l’ancienne capitale du Nigeria. Par sa taille elle est la plus grande ville de Nigeria et la deuxième d’Afrique après le Caire. Sa population est estimée à 9 250 000 habitants en 2004 sur une superficie de 300 Km2.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*