Politique et économie

Samedi 27 Mars : Éteignons nos lumières pendant 1 heure

Pour lutter contre le changement climatique, une grande manifestation, l’Earth Hour,  est organisée le 27 mars 2010 de 20H30 à 21h30. A cette date, 100 jours après le sommet de Copenhague, chaque personne soucieuse de l’avenir du climat est invitée à éteindre ses lumières durant 1 heure. Ce symbole est une occasion de se faire entendre, là ou d’autres n’ont pas encore réussi.

Earth HourC’est en 2007 que plusieurs associations écologistes de l’Alliance pour le Planète ont réussi à regrouper 3 millions de français pour éteindre leur lumière durant 5 minutes. L’initiative est alors reprise de façon spontanée dans de nombreux pays et par la force des choses devient un symbole fort de l’engagement contre le changement climatique.

Devant ce succès, la WWF décide d’étendre alors ses 5 minutes à une heure, l’Earth Hour est née, ce que nous pourrions nommer en français 1 heure pour la planète.

En 2009, ce sont des centaines de millions de terriens dans près de 4000 villes et 88 pays qui ont éteint leurs lumières pendant une heure  et 375 monuments symboliques ont participé à l’opération.

En France, plus de 200 villes ont répondu à l’appel en plongeant dans l’obscurité leurs monuments emblématiques comme la Tour Eiffel à Paris.


Earth Hour – Eteignez vos lumières le 27 mars 2010

À l’échelle du territoire national, cette manifestation 2009 a représenté une économie de 1% de la consommation d’électricité métropolitaine soit environ 800 mégawatts soit  la consommation journalière d’une ville comme Lyon ou encore 13 millions d’ampoules de 60 Watts arrêtées simultanément.

Cette année Earth Hour aura lieu le samedi 27 mars 2010 de 20H30 à 21h30.

Éteignons nos lumières !
 

Jerome G

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

6 commentaires

  1. On me souffle a l’oreille que la consommation d’électricité ne reflète en rien la production
    d’électricité !!

    Voir même que comme l’électricité est produite pour
    rien, elle alors délesté dans le vide, il est
    effectivement pour l’heure tres difficile de stoquer
    l’electricité (on le voit pour le solaire le nuit)

    Alors quel véritable recule de cette opération ??

  2. Bonjour.
    Le phénomène de diminution des glaciers et non d’augmentations de la température car il y a d’autres raisons date de 1860 au minimum . Or à cette époque l’activité humaine comptait pour rien.
    L’activité significative commence après la seconde guerre mondiale. Or aucune courbe n’a relevé quoi que ce soit d’aggravant à partir de cette date.

    Il est malheureux que des sites comme Ginfo ou des associations comme greenpeace ou autres puissent relayés de telles inepties anti-scientifiques soutenant ainsi un des plus ridicule mensonge du siècle.
    Pendant ce temps des dizaines de milliers de déchargent de produits hautement polluants (vielles peintures déchets industriels) enterrées polluent en Europe les nappes phréatiques et les cours d’eau.
    On pollue comme des bêtes avec tous les résidus industriels qui sont expédiés vers le tiers mond, brulés , enterrés, mis au fond des mers. On surproduit des quantités de choses manufacturés de très mauvaise qualité obligeant à remplacer en permanence des produits dont la construction est très polluante.
    L’informatique et l’électronique sont dans les premiers pollueurs. La voiture aussi, d’une part par les véritables polluants dans l’essence et le gasoil et non pas le co2, dans les milliards de pneus dont on ne sait que faire etc…
    Et l’amiante dont les résidus ne veulent être traités par personne. Et l’aluminium qui est ultra polluant (voir la Vallée de la Maurienne et Pechinet)

    Alors par pitié cessons avec une telle invention qui n’a été créée que pour endormir les gens sur les sujets importants.

  3. Gégé a écrit :
    Bonjour.
    Le phénomène de diminution des glaciers et non d’augmentations de la température car il y a d’autres raisons date de 1860 au minimum . Or à cette époque l’activité humaine comptait pour rien.
    L’activité significative commence après la seconde guerre mondiale. Or aucune courbe n’a relevé quoi que ce soit d’aggravant à partir de cette date.

    Il est malheureux que des sites comme Ginfo ou des associations comme greenpeace ou autres puissent relayés de telles inepties anti-scientifiques soutenant ainsi un des plus ridicule mensonge du siècle.
    Pendant ce temps des dizaines de milliers de déchargent de produits hautement polluants (vielles peintures déchets industriels) enterrées polluent en Europe les nappes phréatiques et les cours d’eau.
    On pollue comme des bêtes avec tous les résidus industriels qui sont expédiés vers le tiers mond, brulés , enterrés, mis au fond des mers. On surproduit des quantités de choses manufacturés de très mauvaise qualité obligeant à remplacer en permanence des produits dont la construction est très polluante.
    L’informatique et l’électronique sont dans les premiers pollueurs. La voiture aussi, d’une part par les véritables polluants dans l’essence et le gasoil et non pas le co2, dans les milliards de pneus dont on ne sait que faire etc…
    Et l’amiante dont les résidus ne veulent être traités par personne. Et l’aluminium qui est ultra polluant (voir la Vallée de la Maurienne et Pechinet)

    Alors par pitié cessons avec une telle invention qui n’a été créée que pour endormir les gens sur les sujets importants.

     

    Pourquoi toujours opposer toutes les causes???? Ce n’est pas le réchauffement climatique contre la pollution de l’eau ou des sols ou encore contre la misère humaine, etc…
    L’être humain a une grande capacité, c’est d’agir et de penser à plusieurs choses à la fois. Alors, allons y même si cette opération n’a pas de réels bénéfices environnementaux, elle a au moins le mérite de faire parler, d’échanger et peut être de faire prendre conscience à certains qu’on ne peut pas faire n’importe quoi.

  4. Ridicule. Le pic de production au rallumage (n’oublions pas qu’à chaque fois qu’on allume une lumière, il y a un pic de consommation) oblige EDF à utiliser des centrales au gaz qui en temps normal n’aurait pas produit. Donc au final, ça émet du gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page