Accueil / Espace environnement / Green IT / Science et technologie / Chargeur mobile universel : Un accord est signé entre plusieurs constructeurs

Chargeur mobile universel : Un accord est signé entre plusieurs constructeurs

Il semble bien que le souhait du commissaire européen Gunther Verheugen qu’une entente se fasse entre les fabricants de téléphones portables pour la création d’un chargeur universel, va se réaliser.

Il faut dire que l’incompatibilité (souhaitée ?) des chargeurs entre les différents modèles du marché est problématique. Chacun développe son modèle avec sa connectique si bien que le jour où le téléphone ne fonctionne plus, le chargeur est voué à se retrouver à ses côtés sur une étagère, un grenier ou à la déchèterie avec l’impossibilité de le réutiliser, bref une véritable aberration.

Soulignons aussi que pour l’achat d’une téléphone, le chargeur est présent ce qui alourdie encore la facture.

La commission européenne annonce que dès l’année prochaine, les premiers modèles de téléphones avec une prise Micro USB font faire leur apparition.

C’est le résultat d’une attente en Europe (et le reste du monde ?) entre plusieurs constructeurs de téléphones et de smartphones  comme Samsung, Sony Ericsson, Apple, Motorola, Nec, Nokia ou encore Texa Instrument.

Günter Verheugen, le vice-président de la Commission européenne et le responsable de la politique des entreprises et de la politique industrielle, souligne les bienfaits pour l’environnement de cette entente puisque  les consommateurs "pourront recharger n’importe où leur portable grâce au nouveau chargeur universel. Cela entrainera une réduction importante des déchets électroniques, puisqu’il ne faudra plus jeter son ancien chargeur lors de l’achat d’un nouveau téléphone. Je me réjouis en outre que cette solution ait été trouvée sur la base de l’autorégulation. Par conséquent, la Commission n’estime pas nécessaire d’introduire une législation."

Il faut souligner qu’il s’agit d’un engagement pris par des industriels, suite à des invitations européennes répétées, pour résoudre ce problème sans devoir légiférer sur ce point.

Avec cette nouvelle politique, un grand pas vient d’être franchi sur le problème du recyclage de milliers de tonnes de déchets issus de chargeurs périmés chaque année. Il est aussi prévu que cet accord prenne en charge les avancées technologiques du futur.

Source : Divers

Un commentaire

  1. Il était temps…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*