Accueil / Espace environnement / Green IT / Science et technologie / Fujitsu : la chaleur des processeurs devient source d’énergie pour les climatiseurs

Fujitsu : la chaleur des processeurs devient source d’énergie pour les climatiseurs

L’optimisation d’un centre de données passe par une recherche aux économies afin d’abaisser les coûts de fonctionnement. Fujitsu Laboratories Limited vient de présenter une nouvelle technologie permettant d’exploiter la chaleur des processeurs comme source d’énergie afin de produire de l’eau froide dédiée aux systèmes de climatisation. Les économies réalisables peuvent atteindre 20% de la puissance liée au refroidissement.

Dans un schéma classique, refroidir un liquide afin de l’utiliser dans des équipements de refroidissement, nécessite d’importants besoins énergétiques. Fujitsu Laboratories Limited propose d’exploiter la chaleur des nombreuses puces présentes dans un centre de données comme source d’énergie.

L’ennemi d’hier devient l’ami d’aujourd’hui.

L’eau utilisée pour le refroidissement des processeurs, que l’on nommera par la suite eau usée, est exploitée dans un système de pulvérisation (pour abaisser la température) grâce à un procédé permettant de palier à une fluctuation de la température de cette dernière, elle dépend en effet de la charge du processeur tout en assurant un fonctionnement entre 40 à 55°C, là où par le passé il fallait au moins 65°C.

Conception d’un nouveau matériau, gestion des flux et de la charge CPU.

Par parvenir à ce résultat, l’équipe en charge du projet a mis au point un nouveau matériau permettant d’exploiter des eaux usées à température relativement basse dans une procédure de pulvérisation (technique usuelle pour refroidir un liquide).

Cependant, la charge d’un serveur n’est pas constante dans le temps ce qui est à l’origine d’une fluctuation de la température des eaux usées. Pour palier à ce problème et garantir une variation maximale entre 40 et 55°C, un contrôle des flux est mis en place en relation à la charge du processeur.

Des économies pouvant atteindre 40% des dépenses énergétiques dans un centre de données.

Selon Fujitsu Laboratories Limited, cette technologie peut faire économiser environ 20% sur la puissance nécessaire au refroidissement d’un centre de données soit 40% de la puissance totale exploitée par le datacenter.

Les détails de cette technologie ont été présentés à la conférence internationale 2011 Power and Energy Engineering qui s’est déroulée le 28 Octobre 2011, à Shanghai.

Fujitsu Laboratories travaille actuellement à améliorer la fiabilité à plus grande échelle dans le but de proposer sa solution vers 2014. Par ailleurs, il vise également à l’exploiter dans d’autres domaines (usines, immeubles de bureaux, générateurs d’énergie solaire…) afin de rendre l’air conditionné moins énergivore.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Processeur AMD Ryzen

Les CPU Ryzen 4000 et le chipset X670, rendez-vous en fin d’année 2020 ?

La prochaine génération de processeur Ryzen est attendue pour 2020. Un rapport ...

Amazon – les Meilleures ventes processeurs en temps réel

Top 10 des meilleures ventes processeurs, AMD domine l’offre DIY

Le géant de commerce électronique américaine basée à Seattle, Amazon propose une ...

Dell

Dell accuse Intel d’être à l’origine de la baisse de ses prévisions de revenus

Lors de la présentation de ses derniers résultats Dell a accusé Intel ...