Accueil / Espace environnement / Green IT / Science et technologie / Google : 900 000 serveurs pour 86 000 tonnes de CO2 ?

Google : 900 000 serveurs pour 86 000 tonnes de CO2 ?

La consommation électrique des centres de données est une question épineuse où les informations sont très rarement divulguées par leur propriétaire. Google est le parfaite exemple de cette politique secrète pourtant un pas vient d’être franchi par le géant de la recherche sur Internet.

Les besoins énergétique des TIC est une question épineuse sous surveillance car produire de l’énergie n’est pas sans conséquence sur l’environnement. Par exemple, en France, EDF donne un indicateur d’équivalent CO2 pour chaque kWh produit. Pour l’année 2010, il s’élève en moyenne à 43 grammes. Il est acquis aujourd’hui que la pollution résultant de fonctionnement de l’ensemble des technologies de l’information et de la communication est équivalente à celle de l’aviation soit environ 4% des émissions de CO2 mondiale.

Centre de données ou DatacenterJonathan Koomey, auteur d’un rapport annuel sur la consommation d’énergie par des centres de données dans le monde, a réussi à avoir quelques informations auprès de Google concernant ses besoins énergétiques. Nous n’avons pas de chiffre exact mais une indication. La consommation d’électricité de l’ensemble des serveurs en 2010 de Google est de moins de 2 milliards de kWh soit environ 0,8 % de la consommation de l’ensemble des centres de données dans le monde et 0,01 % de la consommation mondiale d’électricité. Si tous ces centres de données étaient alimentés en France l’empreinte carbone de fonctionnement serait au maximaux 86 000 tonnes de CO2 pour l’année 2010.

Jonathan Koomey en estimant la puissance nécessaire des serveurs de Google et de leur rendement énergétique met en avant que le numéro 1 de la recherche utilise seulement (tout est relatif) 900 000 serveurs.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*