Accueil / Espace environnement / Mon PC écolo / Processeur Nano L2100 de VIA
Un faible TDP pour une configuration bureautique éco énergétique

Processeur Nano L2100 de VIA

Performances environnementales.

La plateforme EPIA SN Mini-ITX se dote d’un système de refroidissement thermo régulé, c’est-à-dire s’activant en fonction des besoins (température). La faible demande énergétique du processeur Nano permet au système d’être inactif la grand majorité du temps si bien que la plateforme se révèle parfaitement silencieuse.

Du côté des consommations électriques, les résultats sont très bons avec seulement 33 Watts au repos pour 61 Watts en pleine charge.

Consommation en Watts

Avoir multiplié par 10 minimum les performances en 3D ainsi que la prise en charge de la décompression vidéo HD a un coût énergétique.

Equipé d’une Radeon HD3450, la consommation au repos passe à 45 watts et 76 Watts en plein charge, toutefois 10 Watts pour 10 fois plus de possibilités en 3D, cela se justifie !

Nous avons établi les gains annuels escomptés en termes d’économie financière et de préservation de l’environnement.
Il faut savoir que produire de l’électricité, vitale à nos loisirs numériques, n’est pas sans conséquence sur l’environnement notamment en termes de rejets de gaz à effet de serre.

Sur ce point, EDF met à disposition sur son site Internet un indicateur donnant le profil environnemental du kWh. Grâce à ces données, nous savons que pour le mois de aout, la production de 1 kWh a émis 23 grammes d’équivalent CO2.

Il devient alors assez simple de calculer l’impact d’une alimentation sur les rejets de gaz à effet de serre.

Nous avons considéré une utilisation de 6 heures par jour pendant toute l’année. En connaissant la consommation au repos et en pleine charge (mesurée sous 3DMark 2006), nous calculons deux coûts : le coût financier et le coût environnemental.

Il n’y a rien de bien compliqué. L’indice de travail d’EDF est le kWh. Un PC, utilisant 100 Watts au repos pour fonctionner, consomme donc 0,1 kWh soit (24 x 0.1) kWh par jour, soit par an 2,4 x 365 = 876 kWh. En prenant un prix moyen de 0,11 € le kWh facturé, nous obtenons 96,36 € par an.

Pour le coût environnemental, le calcul reste identique. Nous avons une consommation de 876 kWh par an, sachant que la production de 1 kWh émet 23 grammes d’équivalent CO2, nous obtenons 23 x 876 grammes d’émission de CO2. Il suffit de diviser par 1000 pour travailler en kilogrammes.

Pour connaître comment EDF élabore cet indice, c’est par ici : Profil environnemental du kWh EDF Fichier PDF

Voici les résultats :

Cout financier annuel avec une utilisation de 6h/j

Cout environnemental annuel avec une utilisation de 6h/j

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Shadow Ghost

Shadow Ghost, les performances sont-elles à la hauteur des promesses ?

Shadow est à l’origine d’un service intéressant reposant sur le dématérialisé. L’idée ...

“Troll’ from Goodbye Kansas and Deep Forest Films | GDC 2019 | Unreal Engine

Unreal Engine 4, Epix annonce du Ray Tracing en temps réel, bilan

Communiqué de presse Dans le cadre de leur présentation qui a eu ...

Microphone HyperX QuadCast

QuadCast, HyperX annonce son premier microphone

HyperX dévoile son microphone QuadCast pour la diffusion et l’enregistrement audio. Il ...